Droit civil

Le droit civil est une branche du droit privé qui régit les rapports entre les personnes, qu'il s'agisse de personnes physiques ou de personnes morales, comme par exemple les ventes, les dommages contractuel, et tout type de contrat (offre, acceptation de l'offre et donc vente). Nous vous proposons donc ici des commentaires d'arrêt, des fiches, des cours et des études de cas en droit civil.

  • Il s'agit de droits essentiellement évaluables en argent et pour lesquels la règlementation ne tient compte que de la valeur marchande. Il y a ce qu'on appelle les droits réels et les droits personnels.

    Valentin

    jeudi 07 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'article 16 du Code civil dit que la loi assure la primauté de la personne et garantit le respect de l'être dès le commencement de sa vie. En France, il existe des lois qui considèrent de manière particulière l'enfant conçu. La Cour Européenne des Droits de l'Homme a été saisie de la question de savoir si l'enfant conçu avait la personnalité...

    Valentin

    jeudi 07 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans l'UE et dans tous les Etats déclarés il y a un service de l'état civil qui permet de suivre la régularité des actes administratifs concernant les personnes physiques. Avant la Révolution française, il n'y avait pas d'état civil, mais le clergé tenait des registres dans les paroisses. Le clergé tenait également les registres des mariages et...

    Valentin

    jeudi 07 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Au sens large, la cause doit être entendue comme le but que les parties poursuivent en concluant le contrat, la raison qu'elles ont de le passer. Autrement dit, alors que l'étude de l'objet du contrat répond à la question « qu'est-ce que les parties ont voulu ? » La cause répond à la question « pourquoi l'ont-elles voulu ? » Ce pourquoi peut...

    Valentin

    jeudi 07 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les exceptions de procédure doivent, à peine de nullité, être présentées avant toute défense au fond ou fin de non recevoir. Si la solution est acquise, il n'en reste pas moins que l'article 74 alinéa 1er du code de procédure civile a donné lieu à des interrogations essentielles quant à l'étendue de son application. Par son arrêt du 8 juillet...

    quentin

    jeudi 07 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Si les parties ont la libre disposition de l'instance, l'office du juge est de veiller au bon déroulement de celle-ci dans un délai raisonnable. La combinaison des articles 2 et 3 du code de procédure civile font de l'instance l'activité des parties et du juge, traduite par les auteurs de doctrine Cadiet et Jeulant comme l'affirmation d'un...

    quentin

    jeudi 07 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il y a de nombreuses distinctions, différents objets (ce sur quoi porte le droit). Le droit privé prend en considération les particuliers et réglemente les rapports qui s'établissent entre eux (mariage, bail..). Le droit public vise à organiser l'Etat et les collectivités publiques et à régir leur relation avec les particuliers. Les conventions...

    chloe

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La gestion d'affaire est définie à l'art. 1372 du code civil : « Lorsque volontairement on gère l'affaire d'autrui, soit que le propriétaire connaisse la gestion, soit qu'il l'ignore, celui qui gère contracte l'engagement tacite de continuer la gestion qu'il a commencée, et de l'achever jusqu'à ce que le propriétaire soit en état d'y pourvoir...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le dédit : Un contrat peut comporter une clause de dédit en vertu de laquelle l'une des parties peut renoncer au contrat moyennant le paiement d'une somme d'argent, appelée dédit. Cette clause est fréquente notamment dans les promesses de vente. C'est une clause usuelle. La Cour de Cassation a jeté le trouble en la matière, en énonçant que «...

    chloe

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les personnes ne sont pas des biens et les règles qui se réfèrent à leur état sont appelées droit de la personnalité. Ces droits ne sont pas considérés somme des biens parce qu'ils sont susceptibles d'appropriation privée, parce qu'ils ne sont pas susceptibles de circuler comme des marchandises (ex : le droit au nom, le droit à l'image, le droit...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Depuis le décret du 9 mai 2007, la situation familiale du commerçant n'a plus à être inscrite au RCS. Le régime matrimonial doit être appréhendé en deux temps : - Le régime primaire, art. 203s du code civil, qui s'applique à tous quelque soit le régime matrimonial choisi par les conjoints, y compris quand ils n'en n'ont pas choisi. C'est le...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le terme de patrimoine a un sens juridique différent de celui qu'on lui accorde dans le langage courant. Dans le langage courant le patrimoine est la fortune d'une personne. La nation juridique est plus abstraite. Au sens juridique, le patrimoine est l'unité juridique formée par l'ensemble des biens (existants ou potentiels) et des obligations...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La responsabilité du fait des choses: il s'agit tout d'abord de dommages causés par des animaux et des bâtiments en ruines depuis la révolution qui incitent les rédacteurs du code civil à intégrer des articles comme le 1384, 1385 ou 1386. Puis, avec les évolutions techniques, de nouveaux problèmes vont apparaitre demandant de nouvelles réponses,...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il s'agit des articles 1384, 1385 et 1386 du code civil, relatif aux responsabilités du fait d'autrui, des choses et des animaux. La responsabilité du fait d'autrui est limitée. Les cas envisagés sont : - La responsabilité des pères et mères pour les faits de leurs enfants mineurs. - La responsabilité des instituteurs et des artisans des faits...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le fait personnel est le comportement fautif d'une personne à l'origine d'un dommage. En matière de concurrence, on trouve des situations de dommage, mais il n'est pas rattachable à un élément fautif : la réparation ne se pose donc pas. Il ne faut bien entendu pas, dans ces cas, de concurrence déloyale. Quand le comportement est fautif, c'est un...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • A tout acte, il n'y a pas qu'une raison. La cause ne sera pas entendue ici comme la notion de cause dans les contrats. Ici, la cause est l'antécédent, la circonstance ayant conduit au dommage. Ces théories ont cherché à choisir entre les causes possibles d'un événement celle que le droit doit retenir comme étant la cause du dommage. Le dommage...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit est « l'ensemble des règles de conduites socialement édictées qui s'imposent aux membres d'une société » (Cornu). Le droit positif est le droit actuellement en vigueur. Le droit est relatif à l'espace et au temps : il varie selon l'endroit et l'époque, « vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà » (Pascal). Le droit communautaire...

    Sarah

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il s'agit d'une technique de représentation conventionnelle. Régi par les articles 1984 et suivants, ces textes fixent les modalités et les règles générales. D'un point de vue terminologique, on parle plutôt de pouvoirs, de procuration. Le mandat est un contrat par lequel une personne donne pouvoir à une autre d'accomplir une mission en son nom...

    ferrer

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La loi ENL du 13 juillet 2006 a créé un statut intermédiaire entre la vente de droit commun et la vente d'immeuble à construire. Cette opération consiste à une opération de réhabilitation d'un immeuble ancien afin de le remettre aux normes, puis à être revendu.

    ferrer

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Article L261-15 du CCH définit le contrat préliminaire de réservation comme « le contrat par lequel en contrepartie d'un dépôt de garantie effectué à un compte spécial, le vendeur s'engage à réserver à l'acquéreur un immeuble ou une partie d'immeuble ».

    ferrer

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le code civil a encadré les deux autres mécanismes, cependant, des situations peuvent ne pas y correspondre. La jurisprudence a alors créée le mécanisme de l'enrichissement sans cause. Un fermier achète des engrais pour les planter. Celui-ci est lié par deux contrats : un contrat de fermage, qui le lie au propriétaire du terrain, et un contrat...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Cet allègement se traduit par l'oralité notamment. Ces procédures de référé contrairement à celles vues dans le chapitre précédent ne sont pas issues de la loi de 2000. Mais la loi de 2000 les a tout de modifiées en les améliorant. Les articles R541-1 et R541-2. on distingue 3 catégories : les deux 1ère catégories de référés ont pour but de...

    bénédicte

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • C'est quelque chose de très concret puisque c'est le droit de se servir matériellement de la chose. Ce droit se caractérise aussi par son contraire puisque s'il le désire le propriétaire peut ne pas se servir de la chose. La caractéristique juridique est que le droit d'usage ne se perd pas par le non-usage.

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La propriété ne s'éteint pas par le non-usage. Elle s'éteint de façon volontaire par la transmission ou involontaire par la possession ou l'acquisition. Aucune autorité extérieure à la personne n'est susceptible d'octroyer un droit de propriété à une personne.

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le législateur, lors de la création du code, n'était pas favorable à la propriété collective. Celle-ci n'apparaissait dans seulement un article, l'article 815. Cette propriété collective n'est prévue que dans un cas : lors du décès d'une personne, les héritiers se retrouvaient pour un temps, propriétaires de l'ensemble des biens du décédé.

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les biens, les choses sont définis, depuis le droit romain, de deux façons : - Par rapport à leur caractère d'utilité. - Par rapport à leur caractère d'appropriation. Cependant, un troisième critère peut être retenu : les choses peuvent devenir des biens lorsqu'elles sont susceptibles de réservation sans être appropriable à partir du moment où...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le problème qui se pose ici est de savoir pourquoi un fait dommageable peut donner droit à réparation dans certains cas et non dans d'autres. On peut alors se placer de deux côtés : - Du côté de la victime : quelque soit alors l'origine du problème, tout dommage devrait donner lieu à réparation. - Du côté de l'auteur du dommage : il faudrait...

    Julien

    vendredi 08 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Une décision prise par un magistrat ou un juge est naturellement considérée comme véritable, en raison de l'importance de la juridiction dont elle émane, et de la neutralité du juge. Il va de soi que cette décision s'accompagne d'une certaine force exécutoire, car si les décisions prises par le juge n'étaient pas appliquées par la force, tout le...

    Corinne

    lundi 11 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit des biens est une branche fondamentale du droit civil. Si on devait diviser les différentes branches du droit civil, il faudrait partir d'une triple distinction (droit romain) : - Les personnes, auxquelles sont attachées des régimes juridiques spécifiques (notamment pour les personnes morales). Ces personnes ont un patrimoine dans...

    Mélanie

    lundi 11 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit des biens est le droit de l'avoir, le droit patrimonial par excellence, a contrario du droit des personnes qui est le droit de l'être.Le droit des biens est empreint des notions de conservation et de transmission aux héritiers du défunt.Saint Paul a dit « La racine de tous les maux, c'est l'amour de l'argent...

    Aurélie

    lundi 11 juin 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)