Droit des affaires

Le comité a sélectionné ici des documents spécialisés dans le droit des affaires : commentaires d'arrêt, cours, dissertations, trouvez de nombreux exemples et définitions pour vous épauler dans votre vie professionnelle et étudiante.

  • En droit français, les sûretés ajoutent aux créances une facette miroitante, la sécurité. Parmi les sûretés, on distingue les sûretés personnelles et les sûretés réelles. En matière de sûreté personnelle, la garantie résulte de l'engagement d'une autre personne aux côtés du débiteur principal, comme en matière de cautionnement, contrat par...

    Marine

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En matière de sûretés personnelles, visant à multiplier le nombre de débiteurs dans l'espoir que l'un d'eux au moins soit solvable, le cautionnement constitue le régime de base. Il se définit comme le contrat par lequel la caution s'engage à payer la dette du débiteur principal en cas de défaillance de celui-ci. Ainsi, à travers trois arrêts...

    Marine

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • « La société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d'affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l'économie qui pourra en résulter. » Une société (personnalité juridique distincte des associés = titulaire de droits et d'obligations +...

    Thomas

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En droit français, les sûretés se définissent comme l'ensemble des techniques et mécanismes juridiques assurant aux créanciers une garantie contre l'insolvabilité du débiteur principal. Elles visent à donner confiance au créancier pour qu'il accepte de faire crédit au débiteur. On distingue les sûretés réelles et les sûretés personnelles, parmi...

    Marine

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans une économie de marché les entrepreneurs sont dans l'obligation de s'unir pour pouvoir produire, un intervenant va faire appel à d'autres acteurs. Les possibilités pour mettre en termes juridiques ces regroupements sont souvent complexes et floues ; on va pouvoir voir qu'il y a plusieurs éventualités, les contrats de coopération, les...

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Selon l'art. L641-1, la procédure de liquidation judiciaire qui est instituée, peut être ouverte à l'encontre de tout débiteur visé par l'art. L640-2 ie les mêmes que ceux visés par la procédure de sauvegarde. Il n'y a pas de particularité en ce qui concerne les personnes. L'art. L640-2 précise juste qu'il ne peut être ouvert de procédure de...

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La procédure de liquidation a pour effet de permettre la réalisation des actifs et d'apurer le passif. La loi nouvelle (2005 modifiée 2008) émet l'idée selon laquelle la liquidation judiciaire ne doit pas forcément aboutir à une disparition totale de l'entreprise. Sera ainsi conservée la possibilité de vendre les biens de manière isolée mais on...

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il s'agit d'anticiper la survenance de problèmes plus graves en faisant le bilan économique et social de l'entreprise et de commencer à élaborer un projet de plan de sauvegarde. Démarche d'anticipation. Il s'agit d'établir une information impartiale sur la situation de l'entreprise. L'administrateur chargé de ce bilan recherche une information...

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Démarre une période d'observation dans laquelle pourra être poursuivie l'activité de l'entreprise et sera préparé le plan de redressement. La différence entre la sauvegarde et le redressement réside dans le fait que dans un cas, l'entreprise n'est pas en cessation des paiements et dans l'autre oui.

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les nécessités du commerce, et notamment le développement du commerce international, ont conduit la pratique à imaginer d'autres garanties de types personnelles, dont la lettre d'intention. Ce document est le plus souvent utilisé par une société-mère au profit de sa filiale pour lui faciliter l'obtention de crédits ; le souscripteur peut se...

    Marine

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La société est un contrat complexe qui pousse une ou plusieurs personnes à affecter à une entreprise commune des biens ou une industrie. Ce contrat de société va permettre le développement d'une entreprise, et cette entreprise, pour se développer va elle même devoir contracter. La difficulté est que le droit des sociétés est une matière...

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans une économie de marché les entreprises sont souvent dans l'obligation de s'unir pour pouvoir produire. Plus le contrat est complexe plus l'objet à réaliser est complexe donc ce regroupement semble évident. Ces possibilités pour mettre en euvre ces regroupements sont souvent assez complexes assez floues. On pourra essayer de voir qu'il y a...

    chloe

    vendredi 24 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • n principe l'agrément porte sur la personne du cessionnaire, il peut avoir un double objet, agréer la personne du cessionnaire, mais aussi avoir un droit de regard sur la valeur des parts sociales. Si refus d'agrément, obligation directe ou indirecte de rachat. Il doit être effectif dans un délai de trois mois à compter du refus d'agrément. Si...

    quentin

    dimanche 26 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En l'espèce, M. X, ancien gérant d'une SARL a assigné celle-ci en paiement de dommages et intérêts pour révocation sans juste motif.

    quentin

    dimanche 26 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'augmentation est souscrite en tout ou partie par un tiers non associé. Deux problématiques : est-ce qu'on accepte qu'un tiers s'invite à l'augmentation du capital de la société (notion d'agrément), et qui dit entrée d'un tiers dit nécessairement dilution des associés restants. Décision qui relève de l'assemblée générale extraordinaire, car la...

    quentin

    dimanche 26 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Si une convention est conclue entre la SARL et son dirigeant, il y a un risque par définition de conflit d'intérêts. La société a intérêt à payer le moins possible et le dirigeant a intérêt à être payé le plus possible. Si la société est locataire d'un immeuble appartenant à son gérant. Par définition risque de conflit d'intérêts. Et ce risque...

    quentin

    dimanche 26 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les administrateurs représentant les actionnaires ou nommés par eux Un CA se réunit au moins une fois par an, notamment au cours du conseil des comptes, CAD-conseil qui va arrêter les comptes. Mais en général se réunit 4 fois par an. Ce n'est donc pas une fonction à plein temps, le seul qui exerce sa fonction à plein temps est le DG (voir après)...

    quentin

    dimanche 26 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Au stade de la constitution, valeur nominale = valeur réelle. La SARL créée, elle reçoit de l'argent, souscription des apports en numéraire, exemple 1 000, cela figure à l'actif du bilan, et au passif du bilan on a le même montant de 1 000 sous forme de 100 parts sociales de 10 : dettes envers les associés....

    quentin

    dimanche 26 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans notre société moderne principalement basée sur l'économie, le contrat de vente est le contrat le plus courant dans le domaine juridique. Ainsi ce contrat a pour objet la vente d'un bien en l'échange du paiement d'un prix. La résultante du contrat sera le transfert de propriété d'un bien du vendeur à un acheteur. Que ce soit un bien meuble...

    Quentin

    lundi 27 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En l'espèce, un contrat est conclu entre une société commerciale engageant une prestation de location-entretien d'une installation téléphonique et une autre entreprise contrainte de verser une redevance indexée en contrepartie de ce service. Toutefois, l'entreprise prestataire souhaite résilier le contrat en raison de l'absence du paiement de la...

    Morgane

    mardi 28 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le mandat n'est que rarement nommé dans la pratique juridique : c'est souvent le juge qui qualifie de mandat des contrats qui, dans l'esprit des parties, n'en étaient pas. Cela est encore plus vrai lorsqu'il s'agit d'un mandat d'intérêt commun. Cependant, il arrive que le juge se refuse à qualifier de mandat d'intérêt commun un contrat qui en a...

    Emile

    mardi 28 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En matière contractuelle et plus précisément en ce qui concerne la formation de contrats, il est difficile d'ignorer un problème majeur qui caractérise la société de consommation actuelle : celui de la différence économique entre cocontractants. Même si les contrats entre professionnels sont dits «égaux», il persiste des cas où toutes les...

    Justine

    mardi 28 février 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Si deux entreprises envisagent un partenariat via un contrat, elles doivent suivre un protocole bien établi par la Loi française pour que le contrat soit reconnu comme valable. Dans le cas, où les dirigeants des deux entreprises ne pourraient pas se réunir pour apposer leurs signatures s au bas du contrat, il y a une démarche à suivre. Une...

    Benoit

    jeudi 01 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'information sur l'entreprise - Obligation pour toutes les entreprises commerciales de tenir une comptabilité (Art.L132-12C.COM) - Obligation pour toutes les entreprises personnes morales, qui ont plus de 300 salariés ou un CA > 18 millions d'euros, de tenir une comptabilité prévisionnelle ( art. L232-2 et L 612-2) - Obligation pour les...

    jacques

    jeudi 01 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il s'agit d'un arrêt de la chambre commerciale de la Cour de Cassation en date du 17 décembre 2002. Il traite sur la révocation d'un gérant non associé décidée en délibération lors d'assemblées générales : Monsieur Brosse est gérant non associé de la société à responsabilité limitée Marquette Hellige pour une durée d'un an, renouvelé à terme...

    Linda

    jeudi 01 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Mme Begonia représente deux entreprises : une maison de lingerie nommée Rosa et les maillots de bain OCEAN. Une société anglaise de lingerie féminine et masculine la contacte pour être représentée en France. Cependant, la société ROSA s'oppose à ce futur contrat en menaçant Mme Begonia de rompre son contrat de mandat.

    Anaïs

    jeudi 01 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Napoléon Bonaparte a affirmé : « les concubins se désintéressent de la loi, la loi se désintéresse d'eux ». Cette citation est largement caduque en vertu de la loi et de l'évolution jurisprudentielle comme cet arrêt en témoigne. Il s'agit d'un arrêt rendu par la première Chambre civile le 20 Janvier 2010 concernant la possibilité de reconnaître...

    clémence

    jeudi 01 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il y a des sociétés unipersonnelles, pour elles, on parle plutôt d'acte unilatéral, mais c'est presque pareil, et à l'inverse si elle est pluripersonnelle, il faut un contrat pour la créer, ou appelé un acte unilatéral collectif. Mais le contrat de société obéit aux règles général de tout les contrats : donc les articles clé du code civil.

    al

    vendredi 02 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Au moyen âge, à l'heure où l'on ne parlait pas encore de franchise, on l'utilisait déjà ! À cette époque, certaines populations définies territorialement se voyaient octroyer des droits et libertés par les seigneurs. Ce n'est que pendant l'entre-deux-guerres, qu'elle se développe aux États-Unis via General Motors qui passât des accords avec des...

    Manuela

    vendredi 02 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Une société preneuse conclut avec une autre société plusieurs contrats de maintenance d'un parc de matériel et de logiciels qu'elle avait pris en location auprès d'une société bailleresse. Le parc matériel et de logiciel a lui-même fait l'objet d'un contrat de vente entre la société bailleresse et la société titulaire de la maintenance. La...

    Camille

    vendredi 02 mars 2012

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)