L'Etat dans les relations internationales

L'Etat dans les relations internationales

Résumé du document

Document: L'Etat dans les relations internationales, fiche de 3 pages en droit international public Extrait: L'Etat, principal acteur du droit international, peut être définit comme un groupe de personnes uni sur un même territoire qui a su s'organiser pour la création d'une organisation qui permette le fonctionnement de l'Etat. Dans le Léviathan, il est écrit que « l'homme est un loup pour l'homme ». Il faut alors installer un principe de gestion de l'Etat pour diriger la population du territoire. Au niveau international, des relations lient les différents Etats sur la scène internationale. Ces relations permettent de créer des accords, définit aussi comme des traités ou conventions internationales, entre les Etats. Les relations internationales ont nettement évolué grâce à l'essor de la mondialisation, la montée du commerce internationale et des relations diplomatiques entre les Etats. Plan: I ? La création de l'Etat A) Les conditions essentielles à la création de l'Etat B) Une conditions facultative : la reconnaissance II ? La souveraineté étatique face à la scène internationale A) Les Etats égaux internationalement B) Le déclin de la souveraineté étatique C) L'engagement des Etats dans les relations internationales

Informations sur la fiche

Raja
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 14/07/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] Au XXI siècle, les Etats prennent la place principale dans le droit international public. Les organisations internationales sont aussi des acteurs du droit international, mais comme nous pouvons le voir, ces organisations sont instituées par les Etats qui les créent et qui y adhèrent. Dans le sujet que nous allons étudier, il faut insister sur la notion d'Etat au niveau international et non interne, et sur la relation entre les Etats. Comment l'Etat, par sa souveraineté suprême, peut-il concilier son caractère interne face à la croissance des relations internationales ? [...]


[...] Et en dernière condition, il faut un Gouvernement qui serve à instaurer un système économique, politique et social sur le territoire Rappelons que sur la question des frontière, le principe de l'uti possidetis qui énonce que les frontières restent les mêmes qu'en période de colonisation. Cela permet aux tous nouveaux Etats de ne pas être lésés par les Etats voisins. Les conditions essentielles permettent l'existence d'un Etat, mais il faut aussi prendre en compte un caractère international. Une conditions facultative : la reconnaissance La reconnaissance d'un Etat est une valeur non obligatoire. Ce principe est un acte unilatéral créateur de droit international, qui consiste par le fait que des Etats ou des organisations internationales peuvent reconnaître l'existence d'un Etat nouvellement crée. [...]


[...] L'Etat dans les relations internationales En 2001, le Timor oriental est déclaré indépendant. Le secrétaire général, Kofi Hannan, émet dans un discours le soutien de l'organisation des Nations Unis (ONU) pour la construction de nouvel Etat. L'Etat, principal acteur du droit international, peut être définit comme un groupe de personnes uni sur un même territoire qui a su s'organiser pour la création d'une organisation qui permette le fonctionnement de l'Etat. Dans le Léviathan, il est écrit que l'homme est un loup pour l'homme Il faut alors installer un principe de gestion de l'Etat pour diriger la population du territoire. [...]


[...] Les Etats égaux internationalement La souveraineté étatique est égale aux yeux du droit international. Elle ne se différencie pas selon un petit ou un grand Etat. Chaque Etat membres dispose d'une même voix, c'est-à-dire une voix pour chaque Etat à l'Assemblée Générale de L'ONU. Ainsi, les juridictions étatiques sont suprêmes. La décision de sanctions se fait d'abord au niveau interne puis au niveau international si la juridiction interne n'est pas compétente. Le principe d'égalité entraîne le droit à la non-ingérence. [...]


[...] Le droit à l'ingérence s'oppose à la non-ingérence et est favorisé dans la jurisprudence internationale. Les Etats ne sont pas libre, ils leurs est imposé de respecter certaines règles tels que le jus cogen, les libertés de l'Homme dans la déclaration universelle des droits de l'Homme (qui n'a pourtant pas de valeur obligatoire) L'engagement des Etats dans les relations internationales Les Etats pour se concrétiser internationalement élaborent des traités qu'ils doivent respecter de bonne foi selon la notion de Pacta sunt servanda Ce principe implique encore une fois une responsabilité internationale des Etats. [...]

Sur le sujet : L'Etat dans les relations internationales

  • L'Etat dans les relations internationales - publié en juin 2008
    Fiche de 2 pages - Droit international
    L'Etat dans les relations internationales

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok