Le groupe Michelin: les stratégies de croissance du groupe Michelin menées depuis sa création

Le groupe Michelin: les stratégies de croissance du groupe Michelin menées depuis sa création

Résumé du document

A la suite de la reprise de l'entreprise familiale de construction de matériel agricole et de fabrication de balles en caoutchouc par leur grand-père, Edouard et André Michelin créent la société Michelin à Clermont-Ferrand le 28 mai 1889. Bien que les choix entrepris par MICHELIN apparaissent parfois contradictoires, nous verrons que le groupe a réussi à s'imposer comme leader sur le marché des pneumatiques, notamment grâce à une stratégie de développement et de croissance, combinant judicieusement ses ressources et compétences. En effet, Michelin s'est illustré très tôt comme un groupe innovant, à la pointe de la technologie mais également très stratégique en partant à la conquête de nouveaux débouchés à l'international, étendant alors sa puissance à l'échelle mondiale.

Sommaire

I. La naissance de Michelin II. Les voies de développement A. Développement de produits B. Extension de marché C. Diversification intégration verticale D. Diversification intégration horizontale E. Diversification conglomérale III. Les différentes stratégies de croissance menées à la naissance de Michelin A. Croissance interne B. Croissance externe (acquisitions) C. Croissance relationnelle

Informations sur l'étude de cas

camille
  • Nombre de pages : 8 pages
  • Publié le : 15/11/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 15/11/2012
  • Consulté : 12 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Développement essentiellement par acquisition avec le rachat successif d'Euromaster, TCI et Viborg. Développement en parallèle de son propre réseau de distributeurs indépendants par partenariat sous l'enseigne Tyreplus, disposant aujourd'hui de 100 points de vente en Chine en Russie et se développant également en Thaïlande et en Australie. (L'ensemble des activités de distribution du groupe représente environ 17% de son CA en 2004. (L'intégration verticale a ici permis a Michelin une plus grande appropriation du marché en intégrant cette nouvelle activité, qui lui garantit de nouveaux débouchés pour écouler sa production. [...]


[...] Le groupe emploie près de employés dont 4000 chercheurs. Aujourd'hui, le portefeuille de marques est vaste et permet de toucher tous les types de consommateurs de pneumatiques. De la petite entreprise de construction de matériel agricole et de fabrication de balles en caoutchouc à ce géant mondial, le groupe MICHELIN a bien changé. Mondialisé et parfaitement adapté aux règles de performance financière, le groupe MICHELIN se présente comme paradoxal dans sa nature même. Michelin est un mélange étonnant de conservatisme et de modernité, et c'est sans doute ce mix improbable qui lui permet, après plus d'un siècle d'existence, de continuer à jouer un rôle majeur sur son marché. [...]


[...] Croissance interne : Michelin encourage tout d'abord la croissance interne comme mode de développement. Structure juridique : Société en Commandite par actions. Manière de conserver des dirigeants de la famille Michelin (actionnaires commandités : responsabilité illimitée, solidairement responsables, détention de l'ensemble du pouvoir de décision ou Gérants : associés commandités, direction et gestion du groupe, rémunération sous forme de participations aux bénéfices). Détention de 17% du capital de la société mère : Stratégie pour conserver un droit de regard important sur les activités et garder le contrôle de l'entreprise. [...]


[...] Parallèlement, la firme a compris, bien avant la plupart des industriels "lourds", l'importance de cibler le marché et de faire de la publicité directement ou par produits dérivés interposés. Pour faire connaître ses pneus, Michelin participe dès 1891 à des courses: son coureur cycliste gagne haut la main Paris-Brest-Paris avec ses pneus démontables. Du Tour de France à la Formule le sport cycliste et motorisé reste pour Michelin un support publicitaire essentiel. Plus original a été l'invention de la mascotte Bibendum (1898) vantant le pneu qui "boit l'obstacle", un bibendum qui, toujours plus rond, vit toujours, ou encore les fameux guides (1900) et les cartes (1910). [...]


[...] Mais Dans l'histoire de Michelin, on observe parfois des incohérences ; exemple : Au départ, c'est un Michelin paternaliste, prenant en charge ses salariés de la formation initiale jusqu'à la retraite. Or le 8 septembre 1999, suppression de 7500 emplois en Europe alors que les bénéfices du group avaient augmenté de 20%. Etre une entreprise familiale avec une envergure internationale peut entraîner la prise de mauvaises décisions car l'organisation et la gestion d'un groupe mondial restent différentes d'une entité familiale. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok