Les relations collectives de travail

Les relations collectives de travail

Résumé du document

La représentation collective est d'abord assurée par les syndicats : la CGT, CFDT, CFTC etc. C'est leur finalité, leur raison d'être. Mais le législateur français a estimé qu'il était pertinent de compléter cette représentation collective qu'assure les syndicats car c'est une représentation collective externe à l'entreprise. Le syndicat est une personne morale étrangère à l'entreprise. Les pouvoirs publics ont estimé qu'outre cette représentation collective externe à cette entreprise, il fallait ajouter les outils, les instruments d'une représentation collective interne à l'entreprise, assurée par des individus qui sont des élus du personnel, choisis par les salariés, parmi les salariés par un vote : les délégués du personnel, le comité d'entreprise, le CHSCT, le comité de groupe et plus récemment le comité d'entreprise européen.

Sommaire

Livre 1 : La représentation collective I. La représentation externe A. Le mouvement syndical B. Les divisions du mouvement syndical C. La politisation du mouvement syndical II. Le droit syndical A. La liberté syndicale B. L'action syndicale III. La représentation interne à A. L'organisation de la représentation du personnel

Informations sur le cours

Henri
  • Nombre de pages : 112 pages
  • Publié le : 09/01/2014
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 12/09/2014
  • Consulté : 7 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Ils n'ont plus le support de la convention collective mais le contrat individuel de travail. Si l'entreprise veut revenir sur ces avantages individuels acquis, elle devra respecter la procédure de modification des contrats individuels de travail. B. La survie La survie imposée Deux cas : - On vient de le mentionner : c'est le premier cas en cas de dénonciation d'une convention à durée indéterminée. Survie pendant 1 an. - C'est la survie de la convention collective après mise en cause de cette convention. [...]


[...] Cette similitude conduit souvent, en pratique, à constater une permutabilité des salariés qui tantôt sont rattachés à une société, tant à une autre. Se pose cependant la question des modalités de reconnaissance d'une éventuelle UES ? Qui, comment ? - En principe, la reconnaissance d'une UES résulte d'un accord conclu par les partenaires sociaux, par les responsables des sociétés concernées avec les syndicats représentatifs. - S'il n'y a pas d'accord de reconnaissance d'une UES, un deuxième vecteur de reconnaissance est concevable : la reconnaissance peut être judiciaire. [...]


[...] En pratique, quand l'IT va dans l'entreprise, il demande toujours ce registre. Dénonciation : un DP, à l'occasion de ses visites de l'entreprise, a constaté qu'un salarié, dans son atelier, son service, sur son poste de travail, subi une atteinte aux droits des personnes, qui n'est pas justifiée par la nature de la tâche accomplie ou encore une atteinte qui pourrait être justifiée par la nature de la tâche accomplie mais qui apparaît disproportionnée, excessive. La CEDH a eu l'occasion de le dire plusieurs fois : à propos de contrôle effectué sur des marins avant qu'ils ne prennent leur poste de travail. [...]


[...] La CFDT a obtenu deux élus au CE et a donc le droit de nommer un représentant syndical. Quelques mois plus tard, un de ces élus CFDT voire les 2 rallient l'UNSA. Est-ce que la CFDT peut maintenir un représentât syndical alors qu'elle n'a peut être plus personne de son étiquette au CE ? Est ce que l'UNSA qui vient de récupérer un ou deux élus, peut nommer désormais un représentant syndical ? Selon la chambre sociale de la cour de cassation, ce qui compte, ce sont les étiquettes syndicales au moment de l'élection, celle dont les salariés ont tenu compte au moment de leur vote. [...]


[...] Le chef d'entreprise peut-il contrôler l'utilisation de ces crédits d'heure ? o Peut-il y avoir contrôle a priori ? En principe, non. Dans l'exercice de son mandat, le salarié peut quitter son poste à 10h du matin sans donner d'explication. La cour de cassation admet que le chef d'entreprise fasse établir un bon de délégation qui contient l'heure de départ et de retour. Ce document n'a qu'une vocation de comptabilisation des heures utilisées. o Peut-il y a voir un contrôle a posteriori ? [...]

Sur le sujet : Les relations collectives de travail

  • Les relations collectives de travail - publié en juin 2013
    Cours de 16 pages - Droit du travail
    Les acteurs présents dans l'entreprise : organisation syndicale et droit syndical, les élus, les délégués du personnel, le comité d'entreprise, le comité d'hygiène et sécurité du travail. Dans le cadre de la gestion d'une entreprise, toutes ces institutions occupent un temps colossal, toutes ses institutions ont pour interlocuteur l'employeur....
  • Les relations collectives de travail - publié en avril 2013
    TD de 125 pages - Propriété intellectuelle
    Cette reconnaissance de la représentation collective vise essentiellement à assurer la représentation des salariés en désignant un interlocuteur entre l'employeur et le salarié. Petite précision rapide, le sens qu'on accorde à la représentation en droit de travail, ce sens s'éloigne sensiblement par celui qui est retenu par le droit civil. Ici,...
  • Les relations collectives de travail - publié en septembre 2008
    Dissertation de 6 pages - Droit du travail
    Cciv : rien entre E et individus. La société civile est un ensemble homogène de particules identiques, indépendantes et contractantes (poids de la loi Le Chapelier). Se regrouper pour défendre des intérêts communs était constitutif d'un délit dans le 1er CPén. Loi Waldeck-Rousseau : création d'une nouvelle forme d'acteurs en charge de la...

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok