Pimido

Supplément au voyage de Bougainville : résumé et analyse

Le Supplément au voyage de Bougainville est un dialogue (ou conte) philosophique écrit par Diderot et qui traite du voyage que le grand explorateur Bougainville avait fait en Océanie. Ici, Diderot aborde plusieurs sujets en rapport avec le colonialisme.

Supplément au voyage de Bougainville

Credit Photo : Unsplash Joao Silas

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

En réalité, le vrai titre du texte est Supplément au voyage de Bougainville, ou Dialogue entre A et B sur l'inconvénient d'attacher des idées morales à certaines actions physiques qui n'en comportent pas. Il a été publié pour la première fois en 1796.


L'auteur et le contexte
L'oeuvre


L'auteur et le contexte

Denis Diderot fait partie des écrivains des Lumières, il est né en 1713 et il est mort en 1784. Il est issu d'une famille bourgeoise aisée et même s'il était destiné à une vie de prêtre, il a finalement mené une vie de bohème.

Il se déclare athée, matérialiste et épicurien. Il est un des représentants majeurs de son époque et surtout, il est connu pour être le créateur de l'Encyclopédie.

Dans ce dialogue philosophique, l'écrivain donne la voix à tous ces Hommes qui avaient été victimes de la colonisation. C'est une dénonciation de l'injustice et une façon pour l'homme illustré de montrer du doigt les soi-disant « évolutions » des hommes habitant dans des sociétés modernes et occidentales.


L'oeuvre

L'ouvrage est composé de cinq chapitres :

1. Jugement du Voyage de Bougainville

Le livre commence par la conversation (le milieu d'une conversation) entre A et B. Ils parlent du ciel et du livre de Bougainville que l'un des deux est en train de lire. C'est de cette façon que sont introduites les questions du voyage de Bougainville et de la « vie sauvage ».


2. Les Adieux du vieillard

Alors que les Européens sont en voyage chez ces gens « à coloniser », un vieillard sort de chez lui quand ils s'apprêtent à rentrer chez eux pour leur dire que leur arrivée était déplorable. Il dit que Bougainville a apporté le vice et fait une large critique des moeurs de la civilisation européenne.


3. L'entretien de l'aumônier et d'Orou

L'auteur raconte ici la façon dont Orou (un Tahitien) aurait pu convaincre l'aumônier de passer la nuit avec sa fille ; en réalité, l'aumônier décline cette proposition en accord avec ses croyances religieuses. Le lendemain, le Tahitien lui pose des questions sur les interdictions sexuelles qui seraient contraires à la nature. Ensuite, ils discutent sur les moeurs des uns et des autres.


4. Suite de l'entretien de l'aumônier avec l'habitant de Tahiti

Dans ce chapitre, Orou et l'aumônier continuent à en apprendre plus sur les habitudes et la culture de l'autre. Ils passent en revue les grands thèmes sociétaux : l'inceste, l'adultère, le libertinage, etc.


5. Suite du dialogue entre A et B

Dans ce dernier chapitre, A et B établissent une comparaison des modes de vie otaïtien et européen. Ils se posent des questions sur la société, la fidélité, la constance, etc., ils se demandent s'il s'agit des principes de la nature. Ils s'interrogent aussi sur l'homme qui mène une « vie sauvage » et l'homme qui mène « une vie de ville », et ils les comparent. Enfin, ils terminent le chapitre en décidant de revenir aux lois de la Nature.


Source : Universalis



Les articles suivants peuvent t'intéresser :

Rousseau, Du contrat social, Livre II : résumé par chapitre
Comment analyser un schéma narratif ? Exemple avec Candide de Voltaire
Le drame romantique Hernani de Victor Hugo : personnages, résumé et thèmes
Fiche de lecture gratuite - La Peste de Camus
Méthodologie de la lecture analytique

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com, tu en acceptes l'utilisation. Privacy PolicyOK