Comment réaliser un entretien de recherche

Comment réaliser un entretien de recherche

Résumé du document

Ce document donne quelques précisions sur la manière dont vous devez réaliser un entretien de recherche (mémoire, thèse...). Une première partie explique comment cerner la situation sociale des individus et les comportements à adopter face à eux. La deuxième partie décrit les principes généraux de la communication interne individuelle, et la dernière partie présente les types d'intervention. Cet un outil pratique pour les étudiant en cursus recherche, ou ayant un mémoire de recherche à réaliser. Il constitue les éléments de base à savoir avant de se lancer dans toute démarche d'entretien avec les membres d'une organisation.

Sommaire

Introduction 1- La situation sociale 2- Attitudes et principes généraux de la communication interne individuelle 3- Les types d'interventions

Informations sur le cours

Davy
  • Nombre de pages : 5 pages
  • Publié le : 30/06/2011
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 30/06/2011
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .docx

Extraits

[...] L'interviewé peut nous solliciter pour être réconforté. Le type de relation induit est un conseillé, et un conseilleur, entrainant une différenciation de statu et une situation de dépendance. A ce moment la, le conseillé peut réagir par rapport aux conseils proposés par le conseilleur. Conséquences : Canalisation : le conseiller va réagir par rapport à la proposition de conseil mais cela peut faire l'entretien vers la proposition de conseil La superficialité : On va croire avoir trouvé une solution au problème sans avoir identifié les causes du problème, on l'étudie de manière superficielle. [...]


[...] (exemple: demander à un ouvrier quel est le degré de décentralisation de l'entreprise Il y a 2 types d'entretiens : l'entretien non directif (une question : que pensez vous de on l'utilise sur des sujets très exploratoires qui n'ont été utilisés par personne. Difficile, car on n'a pas de thème de relance. L'entretien semi directif centré : on va se baser sur des techniques non directives, mais qui sont centrées sur différents thèmes qui devront être explorés. Après avoir posé une question sur un thème, on passe à un autre thème. Il faut essayer de ne pas déstabilisé la personne en changeant de thème. Ce sont les 2 techniques qui permettent d'avoir le point de vue le plus authentique des personnes. [...]


[...] Elles ont 3 fonctions : contrôle de la compréhension de l'interviewé Une fonction retour (si la personne souhaite développer d'avantage certains thèmes Relance (pour de nouveaux thèmes que la personne souhaite relancer). Les silences : nécessaires dans les entretiens non directifs. On doit distinguer 2 types de silence, et réagir en fonction : Un vrai silence ou silence vide : la personne s'arrête de parler et de réfléchir. Cela nécessite l'intervention de l'interviewer, car peut créer la gène et nuire à l'entretien Le faux silence, ou silence plein : il y a un arrêt de la parole, mais pas total, car la personne réfléchit. On doit attendre que la personne réfléchisse. [...]


[...] Les réponses seront de plus en plus courtes. Canalisation ou manipulation : un des outils le plus puissant de la manipulation individuelle ou collective. On a 3 types de canalisation (manipulation) possible : Canalisation par la sélection des questions (on choisit parmi les questions ce qui nous parait intéressant ou pas). C'est un élément +problématique, car on suppose que le choix est orienté par les intérêts/points de vue du questionneur. Canalisation par la formulation de la question (façon de formuler la question) Canalisation par l'ordre des questions (car l'individu doit être cohérent par rapport à ce qu'il répond, donc selon l'ordre des questions les réponses peuvent être différentes) On en déduit le principe de non questionnement systématique Cinquième attitude : attitude de compréhension/ reformulation : Consiste à manifester à l'autre que l'on cherche à le faire s'exprimer pour connaitre et comprendre ses sentiments ou ses opinions personnelles. [...]


[...] Ici, c'est une pratique donc le questionnaire peut être très utilisé mais ça reste factuel. Mais si on veut avoir accès au raisonnement et à l'articulation logique (avec qui, pourquoi ) ça sera plus avec les entretiens. Mais il y a souvent une articulation dans le temps avec les questionnaires et les entretiens. Parfois, on peut utiliser les questionnaires, et réaliser des entretiens complémentaires pour mieux articuler, mieux comprendre les questionnaires. Les faiblesses méthodologiques de l'entretien : Il n'y a pas de règles précises. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok