Loi Haby, 1975 : le collège unique

Loi Haby, 1975 : le collège unique

Résumé du document

René Haby succède en juin 1974 à J. Fontanet au poste de ministre de l'Education. Il a tout au long de sa carrière gravit les échelons : « d'abord instituteur, puis professeur de cours complémentaire [… il est] devenu professeur de lycée, puis, après son succès à l'agrégation, proviseur » et recteur à Clermont-Ferrand. A peine arrivé au ministère, il abandonne le projet de réforme en cours (Fontanet avait proposé une réforme des collèges) et commence le sien. Ce dernier fut voté par le Parlement le 11 juillet 1975, mais sa mise en application reste lente : les décrets d'applications ne sont signés que le 28 décembre 1976. Les parents d'élèves et le corps enseignant contestent les mesures ce qui entraîne la signature tardive des décrets d'application. Mais les critiques des familles avaient certainement comme origine celles de la sociologie qui ne voyait pas dans ce collège unique de réelles chances d'égalité (« la décision politique est donc prise à un moment où la société n'y croit plus » ) mais aussi de la peur de l'ouverture du secondaire à toute la population, quelque soit la classe sociale, pour la classe bourgeoise. C'est la réforme du collège qui est alors instituée, sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, élu en 1974.

Sommaire

  1. Contexte
  2. Organisation de la loi
  3. Explication de la loi

Informations sur la fiche

Joelle
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 14/02/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 15 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Haby où il présenta ses Propositions pour une modernisation du système éducatif français, qui seront publiées le 12 février 1975. C'est la première fois que le concept de "système " est utilisé pour caractériser officiellement l'ensemble des institutions scolaires publiques de la France, signifiant quelque chose de cohérent. C'est sur la base de ses Prépositions que R. Haby formula son projet de loi. Contexte Afin de déterminer les raisons de cette réforme, il est intéressant de connaître le système existant alors, comme le contexte socio-politique des années 1970. [...]


[...] Loi Haby René Haby succède en juin 1974 à J. Fontanet au poste de ministre de l'Education. Il tout au long de sa carrière, gravi les échelons : d'abord instituteur, puis professeur de cours complémentaire [ il est] devenu professeur de lycée, puis après son succès à l'agrégation, proviseur et recteur à Clermont-Ferrand. A peine arrivé au ministère, il abandonne le projet en cours (Fontanet avait proposé une réforme des collèges) et commence le sien. Ce dernier fut voté par le Parlement le 11 juillet 1975, mais sa mise en application reste lente : les décrets d'applications ne sont signés que le 28 décembre 1976. [...]


[...] Paris PUF p., p DEROUET, Jean-Louis (dir.), Le collège unique en question. Paris PUF p., p DUTERCQ, Yves, DEROUET, Jean-Louis (dir.), Le collège en chantier. Retour sur le collège unique INRP, coll. Education, politiques, sociétés p., p ROBERT, A., Système éducatif et réformes. Paris Nathan pédagogie, Les repères pédagogiques, Série Histoire de l'éducation p., p LELIEVRE, Claude, Histoire des Institutions scolaires (1789-1989) Nathan, Repères Pédagogiques p., p. 190. [...]


[...] Tempus p., p DEROUET, Jean-Louis (dir.), Le collège unique en question. Paris PUF p., p ROBERT, A., Système éducatif et réformes. Paris Nathan pédagogie, Les repères pédagogiques, Série Histoire de l'éducation p., p PROST, Antoine, Education, société et politiques. Une histoire de l'enseignement en France, de 1945 à nos jours. Paris Editions du Seuil p., p SEGRE, Monique, Ecole, formation, contradictions. De la réforme Berthoin-Fouchet à la réforme Haby. Paris Editions sociales, Notre Temps p., p.220. DEROUET, Jean-Louis (dir.), Le collège unique en question. [...]


[...] L'obligation s'étend jusqu'à 16 ans, au lieu de 14, en 1959 par la réforme Berthoin. Depuis la fin de la Première Guerre Mondiale, la France est convaincue que l'école doit assurer l'égalité des chances. Avec la crise économique, le pouvoir public comprit l'importance d'intervenir sur les inégalités des chances d'accès à l'enseignement Il est nécessaire de lutter contre l'exclusion et contre le chômage grandissant d'une classe sociale. Le but est de donner au maximum la même chance à tous, un "tronc commun" pour reprendre une expression actuelle. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok