"Le Portrait De Ménippe", Les Caractères, La Bruyère

Le Portrait De Ménippe, Les Caractères, La Bruyère

Résumé du document

Les Caractères : peinture de ses contemporains dans le but de les aider à se corriger et un but plus général, universel : saisir la nature humaine. Le passage : présentation du mérite personnel mais a contrario, Ménippe : explication inverse de ce qu'est le mérite. Mérite : ce qui rend une personne digne d'estime (valeur de sa conduite) = vertu, qualités intellectuelles et morales estimables. Dans quelle mesure, le portrait de Ménippe sur le mérite personnel a-t-il davantage de force par une démonstration a contrario?

Sommaire

I. Le portrait d'un homme sans mérite : un portrait a contrario
A. Absence de réflexion
B. Absence de savoir
C. Un homme d'illusion (extériorité, regard des autres)

II. Un texte caricatural et satirique au service de la dénonciation
A. L'excès pour mieux dénoncer : l'effet ''loupe''
B. L'art de la parole : travail de l'image, effet de répétition, de négation
C. La force de l'ironie mordante

III. Un texte vif au service de la morale
A. Démonstration de ce qu'est le vrai mérite pour ses contemporains : travail actif du lecteur
B. Un texte imagé à la portée très générale : art de La Bruyère qui traverse les siècles

Informations sur la fiche

Quitterie
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 02/11/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 02/11/2012
  • Consulté : 11 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Démonstration de ce qu'est le vrai mérite pour ses contemporains : travail actif du lecteur démonstration structurée grâce aux outils de l'écriture Ménippe : l'anti-modèle de ce qu'est le mérite personnel ironie et exagérations (des défauts)( Ménippe = type même de la personne indigne d'estime vaniteux, hypocrite, dénué de réflexion , usurpe des réputations, emprunte les qualités d'autrui il répète des sentiments, des discours, se sert si . n'est que l'écho de qq1 ( La Bruyère caricature tant le caractère de ce personnage, qu'il devient contre-exemple il démontre ainsi ce qu'est le mérite B. Un texte imagé à la portée très générale : art de La Bruyère qui traverse les siècles art. [...]


[...] Un texte caricatural et satirique au service de la dénonciation A. L'excès pour mieux dénoncer : l'effet ‘'loupe'' portrait d'une seule personne ‘'lui seul'', ‘'soi-même'', ‘'n'est occupé que de sa personne'' nom propre Ménippe rythme ternaire : ‘'il ne parle pas, il ne sent pas, il répète (répétition de ‘'ne pas'') (met en valeur paroles et sensations qu'il n'a pas qu'il n'est que , qu'il sait que , qu'il croit que (répétition de ‘'qu'il que'') ( ses défauts mis en valeur Ménippe : personnage passif de ses défauts sa vanité l'a fait honnête homme emphase ( met en valeur l'embarras : vision de Ménippe en société, ridicule B. [...]


[...] "Le Portrait De Ménippe", Les Caractères, La Bruyère INTRO La Bruyère : Les Caractères : peinture de ses contemporains ds le but de les aider à se corriger et un but + général, universel : saisir la nature humaine le passage : présentation du mérite personnel mais a contrario Ménippe : expl inverse du ce qu'est le mérite mérite : ce qui rend une personne digne d'estime (valeur de sa conduite) = vertu qualités intellectuelles et morales estimables ( Dans quelle mesure, le portrait de Ménippe sur le mérite personnel a-t-il davantage de force par une démonstration a contrario 1. Le portrait d'un homme sans mérite : un portrait a contrario A. Absence de réflexion décrit comme véritable mécanique : souvent dire (l.5) il parle souvent . il semble toujours il répète ( dénué de réflexion réduction de l'esprit, de la mémoire: decrescendo baisse, dégénère, perd (rythme ternaire) le peu de un peu de = déchéance et inutilité de Ménippe naïveté : il croit naïvement ( manque de réflexion B. [...]


[...] que'' : l.22 registre négatif : ‘'trompé'' ‘'quitter'' ‘'ignore'' ‘'incapable'' ‘'au- dessous'' ( Ménippe est réduit par ces restrictions et régresse au fur et à mesure du texte, ne progresse pas tout ce qu'il est, est négatif C. La force de l'ironie mordante - naturellement : ton ironique montre la corde après d'heure lui seul ignore combien il est en dessous du sublime et de l'héroïque ne porte envie à personne se parle souvent à soi-même ( ridicule - l.17-20 : véritable petite comédie qui se joue délibérer réflexion int profonde) sujet futile il est trop lent et vaniteux croit que tous les hô se relayent pour le contempler La bruyère se moque de Ménippe plastronnant ( ironie pique et permet une dénonciation de l'anti-modèle qu'est Ménippe 3. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok