« Un sonnet avec la manière de s'en servir », Tristan Corbière

« Un sonnet avec la manière de s'en servir », Tristan Corbière

Résumé du document

Le sonnet est la forme poétique fixe la plus répandue. De nombreux auteurs se sont pliés à ses contraintes alors que d'autres les ont joyeusement dépassées. Nous avons ici un sonnet de Tristan Corbière intitulé : « Un sonnet avec la manière de s'en servir », publié en 1873 dans son recueil Les Amours jaunes. Le poète s'amuse à parodier cette forme fixe qu'est le sonnet, dont il rappelle les règles. Comment procède-t-il pour détourner cette forme ? Nous étudierons d'abord le respect du titre dans le poème, puis le jeu poétique de l'auteur, et enfin la satire du formalisme. Ce sonnet de Corbière paraît à première vue respecter les codes du genre. Cependant, Corbière installe peu à peu son jeu poétique dans le but de réaliser la satire du formalisme.

Sommaire

  1. Le respect du titre dans le poème
    1. Le rappel des règles au sein même du poème
    2. Le respect de la forme par le poète
  2. Le jeu poétique
    1. Les jeux de mots
    2. Les associations inattendues
    3. Les jeux sur les rythmes et sonorités
  3. La satire du formalisme
    1. La perte de l'inspiration
    2. Le rejet du formalisme
    3. Le désir d'une autre poésie

Informations sur le commentaire de texte

Benoist
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 11/12/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 38 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Un sonnet avec la manière de s'en servir Tristan Corbière Introduction Le sonnet est la forme poétique fixe la plus répandue. De nombreux auteurs se sont pliés à ses contraintes alors que d'autres les ont joyeusement dépassées. Nous avons ici un sonnet de Tristan Corbière intitulé : Un sonnet avec la manière de s'en servir publié en 1873 dans son recueil Les Amour jaunes. Le poète s'amuse à parodier cette forme fixe qu'est le sonnet, dont il rappelle les règles. [...]


[...] De plus, le sonnet progresse par association d'idées. L'idée de fil est développée à travers un lexique qui suggère la rectitude. En guise de citation on peut relever les termes ligne fils fil Enfin, la métaphore filée du militaire donne à la poésie sa rigidité. Ainsi, on peut citer emboîtant bien le pas soldats jalon Corbière utilise donc les mots comme un instrument de jeu ; il joue aussi sur la surprise de son lecteur. Les associations inattendues Voyons maintenant les associations surprenantes que Corbière introduit dans son sonnet. [...]


[...] Cette opposition suggère une volonté de renouvellement chez Corbière. De plus, il nous donne une image rigoureuse de la poésie en introduisant le champ lexical des mathématiques dans son poème. Ainsi, il est dit preuve addition poser Archimède en posant Corbière manifeste sa volonté de se détacher de cette rigueur en opposant Muse et Archimède par le biais d'un oxymore. Par conséquent, il fait des associations inattendues et joue ainsi sur l'attention de son lecteur. Ce jeu persiste dans les rythmes et sonorités. [...]


[...] En guise de citation nous avons manière de s'en servir uniforme forme bien La répétition du mot bien montre qu'à force de s'attarder sur des contraintes, celles-ci prennent le pas sur la liberté. Corbière rejette donc sévèrement le formalisme. Le désir d'une autre poésie Pour terminer, nous allons voir que Corbière a la volonté de produire une autre poésie. Celui-ci veut une autre écriture ; il introduit donc dans son poème des éléments peu communs comme les signes arithmétiques = De plus, il emploie des phrases averbales et des notations abrégées comme le souligne la phrase exemple : chloroforme En utilisant l'italique, Corbière produit une impression de vitesse. [...]


[...] Conclusion Ce sonnet de Corbière paraît à première vue respecter les codes du genre. Cependant, Corbière installe peu à peu son jeu poétique dans le but de réaliser la satire du formalisme. Il veut ainsi une poésie plus moderne, plus libre. Cette volonté de se libérer des contraintes poétiques se retrouve aussi chez d'autres auteurs, tels que Blaise Cendrars dans son poème Académie Médrano La poésie voit donc une renaissance à la fin du XIXe avec l'apparition de nouvelles formes poétiques, telles que le poème en vers libres. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok