Quel est le rôle de l'écriture ?

Quel est le rôle de l'écriture ?

Résumé du document

Depuis son invention au Ier siècle, l'écriture est plus généralement le fait de placer des lettres, des mots, des phrases, une histoire sur un papier. L'écriture peut être vue sous différentes manières, avec différents buts. À ce titre, Anaïs Nin propose son propre aperçu à propos de la mission de l'écrivain, pour elle « Nous écrivons pour nous apprendre à parler avec les autres ». Cette citation est issue de son recueil Journal publié en février 1954. Ces propos nous amènent à réfléchir au rôle et à la mission de l'écrivain. Que faut-il penser ? Est-ce vraiment le seul et unique but d'un écrivain ?

Sommaire

I. L'écriture nous permet de créer un contact avec les autres, de se rapprocher d'eux

II. Elle est néanmoins un moyen aussi de s'éloigner, de rester avec soi-même

III. L'importance des mots

Informations sur la dissertation

Danièle
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 16/01/2014
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 04/07/2014
  • Consulté : 13 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Faire partit du peuple, les écouter est donc ici un des buts de l'écriture. Et sans se rebuter, essaient de lui apprendre les leurs cela rejoint ce que nous disions précédemment : un échange on apprend des autres, et ils apprennent de nous. On vois donc ici avec des deux exemples, que l'écriture est source d'apprentissage en collectivité. Mais P.Eluard va plus loin, il parle de révolte, il y a donc une certaine conception de l'engagement : il "parle pour tous", au nom de tous, avec une écriture comprise par tous, universels. [...]


[...] L'écriture, dit-elle, la fait mûrir, la rend plus sensible à la beauté de la nature et plus proche des êtres qui l'entourent. Écrire pour soi est donc ici utilisée d'une manière différente : un moyen de se parler, se soulager, et de garder tout sur papier, pour s'en souvenir, jusqu'à l'heure où sonne la mort. Écrire pour se réinventer, pour échapper à la dureté et l'absurdité du monde : naître à nouveau . Mais l'écriture en soit, à t-elle vraiment un but ? [...]


[...] L'échange ici, pouvait se faire avec le regard : on pourrais dire que l'écriture ne se lit plus, mais se regarde. Afin de justifier d'avantage, que l'écriture est un moyen de discuter et d'échanger avec les autres, nous pouvons prendre l'exemple de Victor Hugo, qui dans la préface de son recueil de poème, Les contemplations(1856), répond à ceux qui se plaignent des écrivains qui se disent moi : Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! [...]


[...] De ce fait , écrire c'est bien identifier et rendre dicibles tout cela , c'est donc nous connaître, nous écrivons donc dans la nécessité de chercher une certaine vérité. De là, nous pouvons dire qu'écrire est une sorte de thérapie. De fait, écrire pour soi permet aussi de se soulager et de se confesser. Ses problèmes, ses angoisses, écrire est un moyen de se dire qu'on parle à quelqu'un . Le journal intime peut être un bon exemple. Prenons pour illustrer, le journal d'Anne Frank. [...]


[...] On pourrait dire qu'ils exercent tous ce qu'un être humain fait : des actions, des descriptions. Il y a un lien fort entre l'écrivain et ses mots : son existence, sa vie : tout est placé dans les mots. On pourrait peut être dire que les mots, c'est aussi une part de vie de l'écrivain. Toute la sensibilité est mise dans les mots, ils ont donc une grande force morale, et de fait, ils prennent vie. Revenons à ce lien fort qui unis l'écrivain et les mots. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok