Les anciens et les modernes

Les anciens et les modernes

Résumé du document

Dissertation de culture général sur le thème des Anciens et des Modernes, sur l'héritage des anciens et ses effets sur l'action des Modernes. Extrait - Introduction: La représentation théâtrale d'Hernani provoqua au XIXème siècle une violente polémique, Victor Hugo rompant avec les règles d'unité de temps, de lieu et d'action chères au théâtre classique. La « bataille d'Hernani » montre la remise en cause du legs des anciens ne se fait jamais sans heurts. Si la rencontre des Anciens et des Modernes se réalise souvent sur le mode conflictuel, Bernard de Chartres apporte une vision plus positive de cette rencontre : « Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux non parce que notre vue est meilleure ou notre taille plus grande mais parce qu'ils nous portent et nous élève de toute leur hauteur ». Selon lui, le rapport entre Modernes et Anciens serait un rapport de nécessité. L'homme contemporain a besoin des connaissances, des réflexions, des découvertes des hommes du passé pour mieux appréhender son présent. Cette relation élèverait l'homme contemporain en ce sens qu'en se fondant sur les acquis des Anciens, il parviendrait à aller encore plus loin que ses prédécesseurs.

Sommaire

Titre I La remise en cause du legs des Anciens, une démarche nécessaire des comtemporains
A. Le legs des Anciens, un socle précieux pour les contemporains
B. Le legs des Anciens, un socle pesant pour l'action des contemporains

Titre II Le rejet libérateur du leg des Anciens, une démarche potentiellement négatrice des valeurs humanistes

A. Le rejet du leg des Anciens, une libération créatrice
B. La négation du leg des Anciens ou le risque d'un retour à la barbarie

Informations sur la dissertation

Stéphanie
  • Nombre de pages : 5 pages
  • Publié le : 05/03/2011
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 05/03/2011
  • Consulté : 1 fois
  • Format : .docx

Extraits

[...] Si la rencontre des Anciens et des Modernes se réalise souvent sur le mode conflictuel, Bernard de Chartres apporte une vision plus positive de cette rencontre : « Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux non parce que notre vue est meilleure ou notre taille plus grande mais parce qu'ils nous portent et nous élève de toute leur hauteur ». Selon lui, le rapport entre Modernes et Anciens serait un rapport de nécessité. L'homme contemporain a besoin des connaissances, des réflexions, des découvertes des hommes du passé pour mieux appréhender son présent. [...]


[...] Sous cet angle, le passé n'est pas un carcan qui pose des vérités absolues mais un cadre culturel qui permet à l'individu moderne d'agir en sa qualité d'être de culture. Le rapport de nécessité posé par Bernard De Chartres entre les Anciens et les Modernes est un rapport bénéfique pour les Modernes dès lors que le legs des Anciens est conçu non comme un modèle qu'il faudrait atteindre mais comme une source de valeurs humanistes dont il faudrait s'inspirer pour agir dans le présent. [...]


[...] Ce retour fréquent vers le passé comme modèle servant à l'action présente est bénéfique pour les Modernes mais ce rapport de nécessité peut également être perçu comme un rapport de subordination paralysant. Le legs des anciens, un socle pesant pour l'action des contemporains Bernard De Chartres compare les hommes modernes à des nains et les Anciens à des géants. L'image renvoi à l'idée que les hommes modernes seraient inférieurs aux Anciens et partant, qu'il y aurait un rapport de subordination. Soumis au legs des Anciens, il serait difficile pour les Modernes de remettre en cause les acquis hérités du passé. [...]


[...] Par ailleurs, le legs des Anciens serait paralysant pour les Modernes, car émanant de géants indépassables. En effet, il serait difficile de remettre en cause ce que des modèles inégalables ont posé. Ainsi, l'apport des Anciens aux modernes apparemment favorable à ces derniers car leur permettant d'appréhender le monde de façon plus complète, masquerait difficilement l'influence paralysante des Anciens sur l'action des Modernes et le constat selon lequel les progrès réalisés par les Modernes ne seraient pas dû à leurs propres capacités, leur meilleure vue ou leur taille plus grande ; mais au legs des Anciens. [...]


[...] La négation du legs des Anciens ou le risque d'un retour à la barbarie Le rejet du passé est une tendance lourde du monde contemporain. Ce rejet du passé est vécu comme une source de création, nous l'avons vu mais on peut aussi y voir un risque pour l'homme moderne de retomber dans une forme de barbarie. Les Anciens ont laissé des traces, des valeurs, qui fondent notre culture. La civilisation occidentale est le fruit de la culture grecque et romaine et de la culture chrétienne. Ce legs, porteur de valeurs humanistes doit, pour demeurer vivant, être transmis. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok