Comptabilité : immobilisations et amortissements

Comptabilité : immobilisations et amortissements

Résumé du document

Les opérations d'investissement visent à acquérir ou fabriquer des immobilisations. Les immobilisations (incorporelles, corporelles, financières) doivent remplir trois conditions : une valeur économique positive, c'est-à-dire des avantages économiques futurs liés à leur utilisation ; elles doivent être identifiables : leur coût ou valeur doit être évalué avec une fiabilité suffisante. Les immobilisations sont destinées à servir de façon durable à l'activité de l'entreprise. Les éléments qui ne remplissent pas ces conditions, surtout la valeur sur long terme, sont les charges. Par exemple, les fournitures de bureau sont considérées comme des charges si elles coûtent plus de 500 euros hors taxes. Les dépenses ultérieures faites pour augmenter la valeur d'immobilisation ou prolonger la durée d'utilisation ne sont pas des charges, mais un composant de l'immobilisation.

Sommaire

I. Immobilisations
A. Caractéristiques des immobilisations
B. Immobilisations, stocks et charges
C. Comptabilisation des immobilisations

II. Amortissements
A. Règles de base
B. Les différentes formes d'amortissement
C. Plan d'amortissement

Informations sur le cours

Benoit
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 13/04/2018
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 13/04/2018
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Cas de l'emprunt bancaire ( réalisation de l'emprunt + remboursement de l'emprunt. Réalisation de l'emprunt : Compte dettes financières crédité Compte disponibilités débité. Remboursement de l'emprunt : Compte dettes financières débité du montant d'amortissement de l'emprunt Compte charges d'intérêts débité du montant des annuités Compte dispos crédité. Subventions d'investissements : aides financières de l'Etat ou des collectivités. Comptabilisée au crédit du compte « 13 Subventions d'investissement » et au débit du compte « 441 Etat – Subventions à recevoir ». [...]


[...] Amortissement dégressif en 2000 = 6 000/5 x 1,75 x 270/360 (durée à partir du 1er jour du mois d'acquisition, soit le 1er avril) = 1 575€. Amortissement dégressif en 2001 = ( – 1 575) x 1,75 = 3 243,65€. Plan d'amortissement La société LDS a acquis un mobilier de bureau le 18/06/N pour un montant de 5 400€ TTC, taux de TVA 20%. La société pratique l'amortissement linéaire. La durée d'utilisation du bien est de 5 ans. La date de clôture des exercices est le 28/02. Etablissez le plan d'amortissement du mobilier. [...]


[...] Comptabilisation des immobilisations financières : coût d'acquisition des titres. Immobilisations produites par l'entreprise, fabriquées pour elle-même. Elles sont comptabilisées à leur coût de production (Coût matières utilisées + Charges production). Pas de contrepartie en sortie monétaire : enrichissement de l'entreprise ( compte de produits. L'entreprise débite donc un compte d'immobilisation et crédite le compte « 72 Production Immob ». Sur le plan fiscal, l'opération est analysée comme une livraison à soi- même (LASM). Si la fabrication de l'immobilisation se fait sur plusieurs exercices, on constate à la fin d'un exercice le montant des travaux effectués au débit du compte « 23 Immobilisations corporelles en cours ». [...]


[...] C'est une charge non décaissable : il n'y a pas de sortie de trésorerie, simplement une réduction de la valeur du bilan actif. On crédite au bilan le compte « 28 Amortissement des immos » ( c'est celui qui apparaît dans la colonne intermédiaire, entre la valeur brute et la valeur nette ( au bilan, les annuités se cumulent. Compte de Résultat : seule l'annuité de l'exercice est prise en compte comme charge. Bilan : les amortissements se cumulent pour faire apparaître la Valeur Nette Comptable (VNC). VNC = Valeur d'origine – Amortissements cumulés. [...]


[...] Exemple 2 : Le 22/11, achat à crédit de matériel informatique pour 25 000€ HT. Les licences valent 6 000€ HT. Un disque externe est acheté en supplément pour 500€ HT. 22/11 D C 2183 Immobilisation matériel info Licences TVA déductible sur immos Achats non stockés (disque dur) TVA déductible sur achats Dette fournisseur immobilisations Dette fournisseur 600 Exemple 3 : Le 23/11, acquisition par chèque d'un ensemble immobilier, qui échappe à la TVA, mais on paye frais d'enregistrement. Terrain 100 000€, construction 300 000€, droits d'enregistrement 66 250€. Frais d'acte 12 000€. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok