Les concepts fondamentaux de la sociologie

Les concepts fondamentaux de la sociologie

Résumé du document

Fille de la révolution industrielle et de l'urbanisation, son objet est l'étude des relations d'interdépendances entre l'individu et la société. Son objectif peut être formulé comme suit : trouver des phénomènes sociaux, comprendre le fonctionnement et l'organisation des sociétés. Elle conçoit la société comme une réalité historique, géographique et hiérarchisée.

La sociologie est la discipline qui tente de répondre à la question suivante : comment rendre compte des conflits, du changement social, de la reproduction ? Elle procède par les méthodes des enquêtes quantitatives, qualitatives et les statistiques. La sociologie s'intéresse aux individus en tant qu'êtres socialisés, appartenant à des groupes sociaux en relation entre eux. Son champ d'étude recouvre l'analyse des manières de vivre, de penser, les croyances, la constitution et la diffusion des connaissances, des savoirs, les comportements et actions humaines.

La sociologie est une discipline qui a vu son champ s'élargir en même temps que l'évolution de l'environnement. On parle donc des sociologies spécialisées : urbaine et rurale, sociologie de la famille, du travail, sociologie des professions, sociologie de la culture, sociologie de l'environnement, sociologie du sport (...)

Sommaire

I) Sociologie

II) La vision des fondateurs

III) L'individu dans la psychologie moderne

IV) Anthropologie

V) Psychologie sociale


A. L'école de Chicago
B. Park et Burgess

Informations sur la fiche

hamid
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 24/01/2011
  • Langue : français
  • Consulté : 10 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Le premier, le plus vulgaire, consiste dans la sélection arbitraire des faits. Le deuxième de partialité sociologique résulte de la confusion, au niveau de la théorie, entre la définition conventionnelle et la définition exprimant les résultats de la recherche. Le troisième mode de partialité consiste à prétendre connaître avec certitude et précision des phénomènes qui, par leur nature même sont équivoques. Toutefois les sociologues, consciemment ou non, professent une théorie du développement puisqu'ils parlent, sans hésitation ou réticence, de pays sous développés et de la nécessité, morale, politique, sociale, de favoriser ou de hâter le développement de ces derniers. [...]


[...] D'autres essayèrent de définir la sociologie à partir d'objets particuliers (science de la culture). D'autres enfin donnèrent à la sociologie une orientation essentiellement descriptive et informative (Le Play et Booth). Le caractère hétéroclite de la sociologie du XIX siècle persiste. Le désir d'en faire une science nomothétique est toujours vivace, mais la sociologie concrète de nature descriptive a pris une place importante, provoquant par voie de retour un renouveau de la philosophie sociale. La sociologie contemporaine se caractérise donc par une triple orientation : descriptive, spéculative et nomothétique. [...]


[...] L'école de Chicago Désirant rendre à l'individu une place importante dans sa relation au système social, la première génération des théoriciens de l'Ecole de Chicago mettra en évidence l'existence d'attitudes individuelles et de valeurs partagées dans l'organisation sociale d'une collectivité. Ainsi l'attitude relèvera généralement de la psychologie et celle des valeurs sociales, de la sociologie. George Herbert Mead, l'in des fondateurs de l'interactionnisme symbolique, institua les premiers liens entre la psychologie et la sociologie ce qui donna lieu à la création de la psychologie sociale de l'Ecole de Chicago. [...]


[...] L'interactionnisme symbolique puise directement dans une philosophie de l'expérience. En fait, selon la perspective de Mead : la conscience des individus s'élabore à travers les interactions sociales et les processus sociaux. En soulignant le caractère symbolique de la vie sociale, l'interactionnisme symbolique postule que les activités interrelationnelles des individus participent à la construction de différentes significations sociales, qu'il faut alors décoder pour être en mesure par la suite de faire l'analyse de la macro société. Accordant une place prépondérante à l'acteur social en tant qu'interprète du monde qui l'entoure, la pensée de Mead peut se définir par une sorte de parallélisme entre les rôles joués et la conscience de jouer ces rôles. [...]


[...] Le sociologue ne peut pas ne pas participer aux conflits de la société à laquelle il appartient. Qu'il se borne à des études parcellaires ou qu'il s'efforce à une vue globale, il porte des jugements sur l'ordre social, éprouve la curiosité de connaître les formes précises que revêt la société dans chaque village ou en chaque société globale. Toute société comporte à la fois des conflits entre les individus ou les groupes et l'acceptation, entre les uns et les autres, d'une communauté. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok