Les origines de l'anthropologie et notion d'ethnie

Les origines de l'anthropologie et notion d'ethnie

Résumé du document

Elle est fondée sur les traditions exotiques, de sociétés considérées comme radicalement différentes des sociétés occidentales. Ethnologie et anthropologie sociale. Ces deux termes recouvrent une signification commune : la science de l'Homme dans l'universalité de ses pratiques. Ils désignent une seule est même discipline. L'ethnologie ne connait pas de consensus absolu ni quant à ses théories, ni quant à ses concepts, ni ses principes. Son objet traditionnel a varié selon les écoles de pensées, les traditions et les sociétés. Le champ de l'ethnologie s'est agrandit avec la prise en compte des sociétés « complexes » par opposition aux sociétés simples.

Sommaire

I. Les origines de l'anthropologie
A. Ethnographie, ethnologie, anthropologie
B. Anthropologie, sociologie

II. Les notions clefs de la discipline
A. L'ethnologie contre l'ethnocentrisme
B. L'universalité de l'ethnocentrisme
C. Les différentes formes d'ethnocentrisme

III. Culture
A. L'anthropologie culturelle américaine
B. La diversité des cultures
C. L'origine de la culture
D. Les limites des concepts de culture

IV. La notion d'ethnie
A. Les définitions substantialistes
B. La définition subjectiviste
C. La définition interactionniste
D. Les travail de l'anthropologue

V. Jeanne Favret saada et les sorciers

VI. La question de la parenté
A. La terminologie de la parenté
B. La parenté, échange et prohibition de l'inceste
C. La parenté et réciprocité

Informations sur le cours

Estelle
  • Nombre de pages : 20 pages
  • Publié le : 22/06/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 17/06/2012
  • Consulté : 6 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] l'universalité de l'ethnocentrisme. Ethnocentrisme: tendance à privilégié le groupe social auquel on appartient. Et à en faire le seul modèle de référence. Définition qui n'est pas fausse, mais qui reste général. En antropo: se définit à une attitude qui consisterait à rejeter les normes et les valeurs car elles sont différentes à les siennes propres. L'ethnocentrisme consisterait à condamner comme inhumaine les pratiques et les valeurs qui sont différentes des nôtres. Pourquoi inhumaine? C'est un point important, car cette question de condamné les pratiques inhumaine reflète un processus psychologiques qui est inconscient, qui vise à rejeter dans la nature tous ce qui n'est pas dans la culture, tous ce qui ne rentre pas dans nos pratiques, et par conséquent ce que l'on exclue. [...]


[...] Il ne s'agit pas de dire qu'il n'y a pas de groupe ethnique mais que ce sont des fictions d'origine douteuse. Exemple du Ruanda. Les travaux des auteurs donnent un fait brut. C'est que ces ethnies ne se distinguent ni par la culture, ni pas l'histoire, ni par la langue, ni par l'espace occupé. Il existait un clivage ancien entre les groupes Hutu et une spécialisation Tutsi dans l'agriculture et l'élevage. Il y a un troisième groupe: les twa et certain groupe regroupe les trois. [...]


[...] Mécanique=similitude entre les membres du groupes, homogénéité qui crée un modèle de société, des consensus et des liens. Seule la parenté fixe la place de l'individu dans la société. Peu de spécialité des taches. Organique= produit par la division de l'homme, intégration par la différenciation des individus. Conscience individuelle s'affirme plus contrairement à la famille. *démarches différentes/ Points de vue différent. "Sociologie: science sociale de l'observateur, anthropologie: science sociale de l'observée Comment l'individu perçoivent et construisent les sciences sociale différent de celle de l'observateur (ethnologue). Etude du sociologue sur sa propre société. [...]


[...] Groupes étant plus proches de l'état de nature. Société de taille restreinte, peu peuplé, peu de contact extérieur. Lewis Strauss va montrer que les modèles de parenté sont plus compliqués plus raffinés que les nôtres. * il est d'ordre historique. Il revient sur la définition de l'ethnologie comme science des disciplines des sociétés primitives. Il revient sur la question de ces sociétés primitives et de leurs disparitions. Sous l'effet de la colonisation puis de la décolonisation, de l'impérialisme (l'extension de mode de production capitaliste), sous l'effet de monétarisme ces sociétés vivant en relativement autonomie se sont vues précipités dans le monde moderne. [...]


[...] L'extériorité n'est cependant pas forcément objective. L'enjeu actuel et de l'évolution de l'ethnologie a été de négocier le passage de la prise en compte du lointain à la prise en compte de l'ici et à la prise en compte de leur temps présent. Ce qui peut aussi conduire à une perte de spécificité de la discipline. Il existe un danger dans cette transformation. Mais il existe des champs proprement anthropologiques comme l'anthropologie juridique, symbolique. Le comparatisme entre les sociétés permet de dégager des règles universelles. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok