Pimido

"Les mots, la mort, les sorts", Jeanne Favret-Saada (1977) - la sorcellerie paysanne dans le Bocage normand

Les mots, la mort, les sorts, Jeanne Favret-Saada (1977) - la sorcellerie paysanne dans le Bocage normand
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

  1. La scientificité en question
    1. La remise en cause de l'objectivité nécessaire de l'ethnographe
    2. L'explication du système de pensée des paysans : le concept du ''je sais bien...mais quand même...' de l'auteur face au ''Monde comme si'' des folkloristes
  2. L'étude du silence et de la parole, une enquête aux portes de la psychanalyse
    1. La délivrance par la parole
    2. La nécessité d'un auteur pris et donc belligérant pour décrypter le discours
  3. La sorcellerie, une force débordante dans un Bocage cloisonné
    1. La sorcellerie paysanne, une logique complexe, un ''talent philosophique''
    2. L'anormalité excédentaire de la sorcellerie face au cadastre du Bocage
    3. Le constat de l'auteur : une crise de sorcellerie sans sorcier ni acte de sorcellerie réels

« La sorcière du CNRS » … Jeanne Favret-Saada, ethnologue et psychanalyste française, née en 1934 en Tunisie, a déchaîné les passions voire les railleries des journalistes, et les critiques de ses collègues, lors de la parution de son livre "Les mots, la mort, les sorts" en 1977. Ce n’est pas tant le sujet même de son travail de recherche, la sorcellerie paysanne dans le Bocage normand, dans lequel elle a passé cinq ans entre 1969 et 1974, qui est pointé du doigt. Les évènements de Mai 68 ont été déterminants dans le choix de ce sujet, puisqu’elle devait partir en Kabylie cette année même, mais a préféré rester à Nanterre et soutenir ses étudiants. Sa démarche s’inscrit dans le sens de la révolte étudiante qui, entre autres, désirait briser les dogmes et les tabous. Ainsi la méthode pragmatique qu’elle a adaptée à son sujet fait l’objet des critiques des ethnographes traditionnels. Toutefois, moins qu’une rupture complète avec la méthodologie d’enquête et de compte-rendu des résultats obtenus, l’œuvre de Jeanne-Favret-Saada marque davantage une évolution dans l’approche traditionnelle des cultures populaires telles que la pratiquent les folkloristes, et plus largement des cultures primitives ou pas, ce qui concerne la totalité de la communauté des ethnologues. Mais méthode et récits de sorcellerie sont particulièrement imbriqués, étroitement liés, puisque c’est grâce à son investissement personnel, grâce à sa démarche subjective, qu’elle a pu obtenir les confidences de paysans ensorcelés et bénéficier d’un apprentissage auprès de désenvoûteurs ou désorceleurs. Pourtant, elle a dû tâtonner avant de trouver la solution : elle a dû pénétrer, participer à la culture indigène, être « prise », croire à la sorcellerie, parce qu’ensorcelée ou désorceleuse, pour faire tomber les cloisons du Bocage silencieux, où règne « l’empire du secret ».

Les plus consultés

  • Me toca presentar la nocion « Mitos y héroes ». Para empezar, diré que esta nocion evoca los referentes a los cuales el ser humano se apaga para existir, para vivir su condicion de humano. La vision que cada uno tiene de un mito o de un héroe varia segun las personas, las culturas y las épocas. Asimismo, hemos notados que los relatos, los...

    Valérie

    mardi 23 février 2016

    Fiche de 1 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • - origine -> CHAMP LEXICAL de l'ignorance -> « situation inattendue »l4, « les plus éloignées »l6, « étrangères »l12 -> il évoque la cause principale de l'ethnocentrisme - énumération -> « morales, religieuses, sociales, esthétiques »l5.6-> l'homme refuse toutes les parties de la culture de l'autre, le rejet est complet - CHAMP LEXICAL du...

    Patricia

    lundi 11 juillet 2016

    Commentaire de texte de 3 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (2)
  • En 1955, Claude Lévi-Strauss, un ethnologue français, publie Tristes Tropiques, un essai dans lequel il raconte son voyage au Brésil et ses études sur la vie des indiens d'Amazonie, pratiquement quatre cent cinquante ans après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Dans le début de son essai, Lévi-Strauss raconte sa rencontre avec...

    Arnaud

    jeudi 28 février 2013

    Commentaire de texte de 2 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (2)
  • Erving Goffman (1922-1962) est un sociologue canadien et professeur de sociologie enseignant à l'université de Berkeley en Californie puis à l'Université de Pennsylvanie. Il a suivi sa formation à l'école de Chicago, qui se caractérise par un refus des théories abstraites et d'une sociologie dite quantitative. Comme J.M Chapoulie le souligne...

    Marion

    lundi 10 septembre 2012

    Dissertation de 5 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • L'éducation comporte plusieurs enjeux. On peut d'abord s'intéresser aux enjeux sociaux : il s'agit de lutter contre le chômage, renforcer les secteurs à forte valeur ajoutée par un lien formation-emploi dans une économie tertiarisée, former des bons citoyens (sentiment patriotique, valeurs républicaines, limitation de l'influence de l'Église),...

    Rudi

    samedi 18 mai 2019

    Cours de 7 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Groupe social : Ensemble d'individus formant une unité sociale durable, caractérisée par : - Des liens internes (directs ou indirects plus ou moins intense). - Des situations ou activités communes. - Une conscience collective plus ou moins affirmée.

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 2 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La sociologie s'intéresse aux faits sociaux fréquents, réguliers, récurrents. Par exemple Durckheim s'est intéressé aux vagues de suicides. Il a remarqué que les hommes se suicident plus que les femmes, que les veufs plus que les mariés, et que les juifs moins que les chrétiens et protestants. Il constate donc que cela dépasse la psychologie et...

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 4 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le comportement organisationnel est l'étude du comportement humain (des individus et des groupes) au sein des organisations. Le comportement organisationnel permet de mieux comprendre, expliquer, prédire et changer le comportement humain, à la fois individuel et collectif, dans l'organisation de travail.

    Florence

    mardi 30 avril 2019

    Fiche de 12 pages - Sociologie

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok