En quoi le jeu est-il symbolique chez l'enfant ?

En quoi le jeu est-il symbolique chez l'enfant ?

Résumé du document

L'enfant représente symboliquement ses fantasmes, ses envies et ses expériences par le jeu, il reproduit ainsi des situations de sa vie et appréhende la réalité. L'instinct et l'imagination dominent lorsque l'enfant joue. Son cerveau n'est pas encore assez mature pour exprimer ses besoins et ses émotions avec des mots, le jeu constitue donc un excellent moyen d'expression. En grandissant, l'enfant s'ouvre peu à peu à des jeux de plus en plus complexes (imitation, jeux collectifs, etc.).

Sommaire

I. Par le jeu, l'enfant peut faire pleins de choses
A. S'identifier
B. Assimiler

II. Le jeu collectif
A. Comprendre et se faire comprendre
B. Résoudre des conflits

Informations sur le cours

Aurélie
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 02/03/2020
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 02/03/2020
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Klein appréhende le jeu d'imitation comme une projection externe des pulsions fantasmatiques de l'enfant. - s'autoriser un accès à l'interdit, en s'accordant ce qui lui a été refusé dans la réalité, cela compense sa frustration. - anticiper un ordre lors d'un jeu de manière symbolique, qu'on risque de lui donner à l'avenir afin de mieux l'accepter dans la réalité. II. Le jeu collectif Par le jeu de rôle collectif, l'enfant met à l'épreuve son langage pour comprendre et se faire comprendre. [...]


[...] En jouant avec ses camarades (jeux de règles ou autres jeux collectifs), l'enfant accepte de partager. De nouveaux dénouements voient le jour, d'autres conflits se créent et de nouvelles résolutions également. L'enfant prend conscience que les autres ont une pensée différente de la sienne. Les jeux de règles ajoutent une difficulté à l'enfant qui doit accepter les règles, se contrôler et se donner des limites. Le jeu permet à l'enfant de résoudre des conflits internes, de trouver des solutions où dans la réalité il n'en trouvait pas, pour s'adapter à son réel environnement. [...]


[...] - Jouer à Faire-semblant. Faire semblant de dormir par exemple permet de renverser la passivité en activité ce qui permet de passer du déplaisir au plaisir. - S'identifier. Le jeu consiste à s'identifier à l'autre, l'enfant assimile son corps à quelqu'un. Ainsi, il imite sa mère, la maîtresse, un animal, un être imaginaire. Lorsque j'étais enfant, je jouais le rôle de la maman avec ma poupée. Mon frère s'identifiait souvent lors de ses jeux de bagarre avec ses copains à l'acteur Jackie Chan dans ses films en reproduisant son art martial et tentait de courir aussi vite que lui. [...]


[...] L'instinct et l'imagination domine lorsque l'enfant joue. Son cerveau n'est pas encore assez mature pour exprimer ses besoins et ses émotions avec des mots, le jeu constitue donc un excellent moyen d'expression. En grandissant, l'enfant s'ouvre peu à peu à des jeux de plus en plus complexes (imitation, jeux collectifs etc.). I. Par le jeu, l'enfant peut : - Représenter la perte/récupération, comme le fait le tout-petit qu'observe Freud en jouant avec une bobine (symbolisant sa mère) qu'il jette et ramène (séparation/retour). [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok