Pimido

La distinction entre l'enquête préliminaire et l'enquête de flagrance

La distinction entre l'enquête préliminaire et l'enquête de flagrance
  • Résumé
  • Informations

Résumé

I. L'introduction du caractère coercitif au sein de l'enquête préliminaire
A. Un rapprochement textuel entre l'enquête préliminaire et l'enquête de flagrance
B. L'avènement de la coercition au sein de l'enquête préliminaire au regard des actes

II. Les causes et les risques d'une atténuation de la distinction entre ces deux cadres d'enquête
A. La volonté de lutter contre la criminalité et la délinquance organisées
B. La possible faiblesse du contrôle juridictionnel des actes d'enquête

En France, il existe deux grands types d'enquêtes, l'enquête préliminaire et l'enquête de flagrance. Ces deux cadres d'enquêtes sont les enquêtes de droit commun, elles ont vocation à être utilisées l'une comme l'autre, mais répondent à des conditions d'exercice, notamment pour l'enquête de flagrance qui ne peut être exercée que dans quatre situations. Ainsi, avant de débuter le propos sur la distinction entre ces deux cadres d'enquêtes, il convient tout d'abord de les décrire successivement, mais également de se pencher tout particulièrement sur l'origine de l'enquête préliminaire. L'enquête de flagrance est l'enquête de l'urgence, elle est fondée sur les articles 53 et suivants du Code de procédure pénale, qui définit la notion de flagrance. L'ouverture de l'enquête de flagrance n'est pas toujours possible et il faut donc pour justifier l'usage de ces pouvoirs que l'infraction soit suffisamment grave. L'article 53 du Code de procédure pénale se réfère aux crimes et aux délits flagrants, ce qui exclut le domaine contraventionnel. L'ouverture d'une enquête de flagrance est toujours possible si l'apparence est trompeuse, si l'officier de police judiciaire pouvait raisonnablement croire qu'il était en présence d'un crime ou d'un délit, il faut donc que l'officier de police judiciaire soit de bonne foi et que sa croyance ait été légitime. Selon Donnedieu de Vabres, il n'est pas nécessaire d'établir avec certitude l'existence d'une infraction, mais que la situation rende probable avec l'aide du raisonnement, l'existence de cette dernière. D'autre part, tous les délits ne rentrent pas dans le champ de l'enquête de flagrance, l'article 67 du Code de procédure pénale explique que les dispositions relatives à l'enquête de flagrance sont applicables en matière délictuelle seulement lorsqu'une peine d'emprisonnement est encourue. Cet article a été ajouté par la loi du 12 mai 2009 dite de simplification du droit, suite à l'observation de la mention unique de crimes flagrants dans les textes originaux. Mais il existe également des conditions qui tiennent à la flagrance de l'infraction. En effet, pour qu'il y ait enquête de flagrance, il faut que l'infraction soit flagrante. L'article 53 du Code de procédure pénale définit les crimes et les délits flagrants: il y a crime ou délit flagrant lorsque le crime ou le délit se commet actuellement, lorsque le crime ou délit vient de se commettre, lorsque dans un temps très proche à l'action la personne est poursuivie par la clameur publique et lorsqu'elle est retrouvée en possession d'objets, ou présente des traces laissant penser qu'elle a participé au crime ou au délit. Le critère de l'enquête de flagrance est donc un critère temporel, il doit exister une proximité entre le moment de commission de l'infraction et celui de sa constatation. L'urgence, caractère intrinsèque de cette enquête, justifie le recours à la coercition par les officiers de police judiciaire lors de l'accomplissement des actes possible dans ce cadre.

Les plus consultés

  • Il y a de plus en plus de conflits et les tribunaux sont de plus en plus débordés. Les délais s'allongent. On préfère le contractuel au conflictuel. On peut régler les conflits à l'amiable par la médiation, la conciliation ou la transaction, ou passer par le juridictionnel avec un arbitrage. La conciliation, dans le cadre d'une procédure, se...

    Stéphane

    lundi 24 décembre 2018

    Fiche de 3 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (1)
  • Cette fiche présente le vocabulaire juridique en espagnol. Elle sera utile pour les étudiants en espagnol et en droit ; notamment ceux qui préparent des concours comme le CRFPA ou l'ENM. Extrait : "Les métiers : - un juge : un juez - un magistrat : un magistrado - un procureur : un fiscal - un greffier : un escribano forense - un avocat : un...

    Juliette

    samedi 08 août 2009

    Fiche de 2 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit est une science, mais il ne dit pas ce qui est. Il dit ce qui devrait être. Le droit qualifie les faits de l'homme. C'est le droit qui, dans un texte, définit les comporte-ments blâmables, les infractions. Le droit qualifie des faits. Certains ne sont pas sanctionnés d'une peine. L'infraction pénale l'est. L'histoire de la procédure...

    Quentin

    mercredi 20 février 2013

    Cours de 60 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit pénal est une branche du droit ayant pour objet traditionnel la prévention et la répression des infractions. Il existe trois types d'infractions : les contraventions, elles-même divisées en cinq classes, le litige est tranché devant le tribunal de police; le délit dont l'affaire est portée devant le tribunal correctionnel; et le crime,...

    Neyla

    jeudi 13 décembre 2012

    Fiche de 3 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Les conditions dégagées par la doctrine classique sont un droit, un intérêt à agir, une qualité à agir, une capacité d'exercice. Les conditions dégagées par la doctrine moderne sont un intérêt à agir et une qualité à agir. Il existe diverses critiques aux conditions dégagées par la doctrine classique.

    Adrien

    dimanche 30 juin 2019

    Cours de 4 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Deux textes internationaux reconnaissent expressément le caractère fondamental du droit d'agir en justice : la DUDH de 1948 et le Pacte de New York de 1966. Aucun texte ne consacre expressément le droit d'agir en justice, il n'y a que de simples évocations. Mais une décision de la CEDH du 21 février 1975, "Golder", reconnait le droit d'agir en...

    Adrien

    dimanche 30 juin 2019

    Cours de 3 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Quand on passe dans un procès, une action sera engagée en justice. Le droit public offre un accès au juge. On saisit un juge quand on a un souci. Il y a une notion commune au droit public et privé. Dans le droit romain, il n'y avait pas de droits subjectifs, on saisissait le juge par des actions. Il y a une survivance en droit positif avec la...

    Anaelle

    samedi 23 février 2019

    Fiche de 7 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'ensemble des règles des procès s'appelle la procédure civile. On peut d'abord s'intéresser aux grands principes européens. La Convention de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales date de 1950. Elle a énoncé les principes suivants : le droit à un procès équitable. Le jury doit être indépendant et constitué avant...

    Stéphane

    lundi 24 décembre 2018

    Fiche de 3 pages - Procédure pénale

    Commentaire.s (0) Partage.s (1)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok