Quelle fut l'influence de Karl Marx sur le socialisme naissant ?

Quelle fut l'influence de Karl Marx sur le socialisme naissant ?

Résumé du document

Au cours du XIXe siècle nait une idéologie nouvelle basée sur un partage plus équitable des ressources. Le constat d'échec de l'idéologie libérale, que ce soit par une paupérisation croissante du prolétariat, ou le déclin des chefs d'entreprises dû à des crises économiques récurrentes, laisse la place à une nouvelle vision de la société, le socialisme. C'est L'école Saint-simonienne (début XIXe), qui pose les bases du socialisme et inspirera grandement la politique du Second Empire. Prôné par quelques utopistes (Robert Owen en Angleterre, Fourier en France), le socialisme va passer d'un plan théorique au domaine politique grâce à l'action d'un journaliste français, Louis Blanc, qui va demander la création d'ateliers sociaux subventionnés par l'État afin de rendre le travail des ouvriers moins pénible. Apparaît alors un socialiste plus poussé, que l'on qualifie de communisme, Cabet, dans Voyage en Icarie, dessine un projet communiste. Son élection au poste de député en 1831 va lui permettre d'exposer ses idées, qu'il défendra par la création d'un journal, Le Populaire. Partisan d'un communisme légal, Cabet sera le prédécesseur du socialisme révolutionnaire. Pierre-joseph Proudhon reste la figure du socialisme révolutionnaire et son influence restera durable dans les mouvements ouvriers. Il fondera avec Marx la première Internationale socialiste. En 1848 ; la publication par Karl Marx du Manifeste du Parti communiste marque la naissance d'un « socialisme scientifique ». Il convient désormais de se poser la question suivante : Quelle fut la pensée de Karl Marx et quelle a été sa place dans l'Europe du XIXe siècle ainsi que son influence sur le socialisme naissant ?

Sommaire

I. L'oeuvre de Marx A. La philosophie de Marx B. Les concepts socio-économiques II. Karl Marx et la politique A. La création de la première internationale B. Karl Marx et son influence

Informations sur la dissertation

de Pessemier
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 18/03/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 18/03/2012
  • Consulté : 9 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Elles sait que pour réaliser son émancipation[ . elle aura à passer par de longues luttes, par tout une série de processus historiques, qui transformeront complétement les circonstances et les hommes Il critique, dans cette citation, la vision utopiste qu'avaient les dirigeants de la Commune. - la classe ouvrière ne peut pas se contenter de prendre telle quelle la machine de l'État et de la faire fonctionner pour son propre compte elle doit briser le pouvoir de l'État Marx remet en cause la caractère révolutionnaire de cette tentative de république sociale qui ne fait que transposer l'État à la classe ouvrière. [...]


[...] Le 28 septembre 1864, à Saint-Martin's Hall, est votée la résolution de créer une Association Internationale des travailleurs (AIT). Marx en rédige les statuts , ainsi que le slogan : L'émancipation de la classe ouvrière doit être l'œuvre des travailleurs eux-mêmes Il participer, en 1865, au conseil général qui coordonne les sections en essyant de préserver l'unité malgré les fortes tensions entre les différents courants ( trade-unionistes, proudhoniens, mazzinistes, blanquistes, collectivistes, etc. Il tente de conserver la ligne principale de cette association qui est de préparer le prolétariat à la conquête du pouvoir politique. [...]


[...] C'est L'école Saint-simonienne (début XIXe), qui pose les bases du socialisme et inspirera grandement la politique du Second Empire. Prôné par quelques utopistes (Robert Owen en Angleterre, Fourier en France), le socialisme va passer d'un plan théorique au domaine politique grâce à l'action d'un journaliste français, Louis Blanc, qui va demander la création d'ateliers sociaux subventionnés par l'État afin de rendre le travail des ouvriers moins pénible. Apparaît alors un socialiste plus poussé, que l'on qualifie de communisme, Cabet, dans Voyage en Icarie, dessine un projet communiste. [...]


[...] Selon lui, le développement technique a permis à la société d'accroitre sa production et a ainsi entrainé un changement de société qu'il va diviser en 4 étapes : la communauté primitive (société de troc ) la société esclavagiste ( Rome) le système féodal le système capitaliste ( caractérisé par l'émergence d'une bourgeoisie favorisée par l'essor d'une révolution industrielle naissante) L'Histoire devrait, à terme, mener à une société communiste, passant d'abord par un état intermédiaire, ou société socialiste. Dans sa conception de l'Histoire, Marx met l'accent sur un mouvement social marqué par la lutte des classes . [...]


[...] Suite à l'échec de la Commune de Paris, l'activité de l'Internationale décline. Bakounine va être exclu à la fin du Congrès de La Haye en septembre 1872. Le déménagement du conseil général à New-York marque la fin de la premier Internationale. Karl Marx et son influence Marx va être l'un des plus fervent défenseur de la Commune, il rédige une adresse de l'AIT lue le 30 mai jours après la chute de la Commune qu'il qualifie de gouvernement de la classe ouvrière[ . [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok