Le marché du travail en France

Le marché du travail en France

Résumé du document

Le marché du travail est certainement une des problématiques les plus sensibles aujourd'hui en France. En effet, la montée du chômage et de la précarisation de l'emploi est devenue une des préoccupations majeures des français et du gouvernement. Ce que nous entendons par marché du travail est tenu au centre économique, le lieu de rencontre entre l'offre et la demande d'emploi, ce, en fonction des facteurs "prix" du travail ou "salaire". Quel est l'état du marché du travail en France ?

Sommaire

I. marché du travail A. Théorie néo-classique du marché du travail B. La réalité du marché du travail II. Solution et résultats A. Propositions de relance B. Résultats

Informations sur le cours

celine
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 09/05/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 09/05/2012
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] En effet, la montée du chômage et de la précarisation de l'emploi est devenue une des préoccupations majeures des français et du gouvernement. Ce que nous entendons par marché du travail est tenue le au centre économique, le lieu de rencontre entre l'offre et la demande d'emploi, ce, en fonction des facteurs "prix" du travail ou "salaire". Quel est l'état du marché du travail en France ? Ce marché n'est pas un marché ordinaire répondant à des données simples et mesurable. Il est au contraire très complexe. C'est pourquoi il convient de les étudier afin de mieux comprendre son fonctionnement. [...]


[...] La part des contrats précaires représentent la moitié des contrats. Par ailleurs nous retrouvons une inégalité selon la région, l'Ile-de-France étant par exemple celle où il y a le plus d'entreprises défaillantes. Enfin, le nombre global de plan de sauvegarde a considérablement augmenté depuis 2008. Par ailleurs, les entrepreneurs ou parfois abusé de leur position dominante telle la multiplication des CDD, des licenciements invoquer sous de fortes raisons. Ce qui explique un renforcement de la législation autour de l'utilisation des CDD et des contrats en général. [...]


[...] Or ce sont les principaux facteurs clés de la réussite de l'augmentation de la productivité globale. En revanche une baisse du coût du travail et critiqué par Keynes lorsque le capital est substitué au travail car la perte du pouvoir d'achat entraine moins de consommation donc une baisse de la demande en produits et donc une baisse de la demande de travail. Ce serait un cercle vicieux. Sans compter qu'une redistribution défavorable à la consommation populaire ferait augmenter les placements spéculatifs. Ensuite, la flexibilité se fait souvent au détriment du statut du salarié. [...]


[...] Le mot "flexicurité" est donc apparu. Il s'agit de rechercher plus de flexibilité pour la sortie d'emploi et plus de protection pour les personnes qui ont perdu cet emploi. Un nouveau mode de licenciement pour les CDI est apparu : la rupture conventionnelle ; le CDD à "objets définis" a été créée ; la prise en compte de la période de stage dans la période essai si embauche ; indemnités de licenciement unifié sur le licenciement économique ; le cadrage de l'utilisation d'un CDD afin de ne pas les cumuler indéfiniment sans emploi stable à la clé. [...]


[...] La cour de cassation a abrogé ce contrat. Quant au contrat unique il n'a jamais été mis en place car ne répondant pas à toutes les possibilités, trop cher pour le 4 patronat et aggravant la insécurité et l'exclusion du côté des salariés. D'où une législation renforcée sur la protection des salariés. Conclusion Le marché du travail en France est complexe et rigide. Plus de flexibilité pourrait faire baisser le chômage, mais au détriment du niveau de salaire et de la sécurité de l'emploi. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok