La demande de travail

La demande de travail

Résumé du document

En économie, la demande de travail, populairement appelée offre d'emploi, émane des entreprises sur le marché du travail. C'est le volume optimal de facteur travail que le producteur décide d'employer pour un prix donné de ce facteur. Elle dépend en même temps de la technologie (la productivité du travail ), du coût du travail (le taux de salaire et les charges ) et du prix de vente du produit. Selon l'analyse microéconomique, l'entrepreneur est considéré comme rationnel, il cherche à maximiser ses profits. Les entreprises demandent du travail pour produire des biens et des services dont la vente permet de réaliser des profits. L'entreprise a intérêt à embaucher un travailleur tant que la recette marginale qu'il rapporte est supérieure à son coût marginal. Les entreprises considère le salaire d'un travailleur comme un coût.

Sommaire

I. En économie, la demande de travail, populairement appelée offre d'emploi, émane des entreprises sur le marché du travail II. La demande de travail dépend de la situation de l'entreprise sur son marché III. La courbe de demande de travail décrit comment évolue la quantité de travail « demandée » par le producteur quand le salaire réel (W/P) varie IV. Le marché du travail V. Débat

Informations sur le cours

mugiwara
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 09/05/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 09/05/2012
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] En effet, les difficultés s'expliquent par le vieillissement d'une partie des salariés qui suppose des coûts de financement de leur protection sociale par l'entreprise. Bibliographie : Cécile Clergeau, Microéconomie 3.Théorie des marchés, Seuil Jacques Généreux, Economie politique 2. Microéconomie, Hachette supérieur Michael Parkin, Claude Denys Fluet, Robin Bade, Introduction à la microéconomie moderne, ERPI Courbe de demande de travail Demande de travail 0 L W/P Le salariés n'a plus trop d'heures de loisirs, il accepte de travailler seulement contre des taux de salaires élevés. L'entreprise est prête à payer très cher les premières heures de travail. [...]


[...] Deux conditions pour maximiser le profit : - Lorsque l'entreprise produit la quantité qui assure l'égalité entre la recette marginale et le coût marginal. - Il faut que la recette du produit marginal de chaque facteur soit égale au prix du facteur, c'est-à-dire la quantité de facteur que l'entreprise doit utiliser pour atteindre un volume de production optimal. (La courbe de demande de travail décrit comment évolue la quantité de travail demandée par le producteur quand le salaire réel varie. - Cela veut dire que si le salaire réel augmente alors il devient supérieur à la productivité marginale. [...]


[...] Remarque : La demande de travail est une fonction décroissante. Cette courbe de demande de travail est une courbe de productivité marginale. En effet, à chaque niveau d'emploi elle associe un salaire réel qui à l'équilibre doit être égal à la productivité marginale physique (PmL). ( le marché du travail : L'entreprise a acquis beaucoup d'heures de travail, elle n'en rachète en plus qu'à des prix faible. Si les salariés acceptent des Le salariés est prêt à donner ses premières salaires plus faibles alors il y heures de travail contre un taux de salaire aura création d'emploi. [...]


[...] Les entreprises demandent du travail pour produire des biens et des services dont la vente permet de réaliser des profits. L'entreprise a intérêt à embaucher un travailleur tant que la recette marginale qu'il rapporte est supérieure à son coût marginal. Les entreprises considère le salaire d'un travailleur comme un coût. (La demande de travail dépend de la situation de l'entreprise sur son marché : - L'entreprise est en concurrence Pour calculer le nombre de salariés à recruter, l'entreprise estime le chiffre d'affaire généré par l'embauche de chaque salarié supplémentaire. [...]


[...] Le chômage résulte au contraire d'une insuffisance de la demande effective. Au delà du débat théorique, le coût du travail est composé du coût de travail en lui même mais aussi de la prise en compte du financement de la protection sociale qui renchérie ce coût de l'entreprise : les cotisations sociales (santé, vieillesse, L'actualité récente montre que ce sujet est important. L'idée souhaité et défendu par le Président de la République, Jacques Chirac de financer différemment une partie de la protection social en allégeant les charges supportées par les petites entreprises et en diminuant les coûts engendrés par l'embauche de nombreux salariés dans une même entreprise. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok