Histoire de l'anthropologie - Le diffusionnisme

Histoire de l'anthropologie - Le diffusionnisme

Résumé du document

Pas toujours envisagé comme un courant de pensée indépendant, parfois inclus à l'évolutionnisme, en opposition à ce courant, ou parfois présenté comme avant-propos au culturalisme. (Les courants se répondent, se complètent, s'opposent…) Simple réaction à l'évolutionnisme -> TYLOR : avait déjà réfléchi aux principes de diffusion, mais n'était pas un diffusionniste. Et certains diffusionnistes appliquaient encore des principes d'évolutions. BOAS : A été formé au diffusionnisme, mais en même temps précurseur de l'évolutionnisme.

Sommaire

I. Principes du diffusionnisme
A. Thèse de ce courant
B. Principes méthodologiques
II. Les principaux auteurs et les différentes écoles
A. Les précurseurs
B. L'Ecole historico-culturelle allemande
C. L'Ecole d'Ethnologie (historico culturelle) de Vienne
D. L'hyperdiffusionnisme britannique (Royaume-Uni)
III. Limites et Apports
A. Les limites
B. Les apports

Informations sur le cours

Inès
  • Nombre de pages : 5 pages
  • Publié le : 18/03/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 18/03/2019
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] ➢ Or, absence de bien-fondé scientifique d'une telle subdivision biologique = Nombreuses remises en cause : - Anthropologues du 19ème (MORGAN, TYLOR, BASTIEN ) : Différences de phénotypes ne sont pas un facteur décisif dans les différences culturelles - Prise de position de sociologues et anthropologues français (début 20ème) : DURKHEIM, MAUSS, HUBERT Théories racistes ne sont + du tout appliquées - Travaux de F. BOAS : Pour comprendre différences entre groupes s'intéresser à la culture et pas à la biologie. [...]


[...] Thèse de ce courant Vont partir d'un postulat opposé aux évolutionnistes qui se décline au 2 hypothèses : ➢ Chaque société humaine n'a pas out « réinventé », absurde pour eux qu'une même invention va être réinventé dans chaque société, pas logique que chaque société humaine va réinventé ex : le feu, la poterie ➢ Contre la vision figée et isolée des sociétés « primitives » = pas de société isolée : objets, idées et hommes sont en mouvement et en contact, si les sociétés évoluent c'est parce qu'elles sont en contact et qu'elles échangent, qu'elles empruntent certains éléments (objets, idées qu'ils vont diffuser. C'est parce que les sociétés sont en contact que les éléments se déplacent. Chaque société va inventer le progrès technique et elles vont le diffuser lorsqu'elles sont en contactes. [...]


[...] GRABNER ➢ Friedrich RATZEL - Importance des relations réciproques entre l'être humain et l'environnement d'un PDV géographique (intéressé par l'espace = Réflexion autour des rapports entre géographie, écologie et organisation politique qui va l'amener à l'anthropologie - S'est qualifié d'Anthropo-géographe, se positionne entre les deux disciplines, à la fois dans l'une et dans l'autre - Va développer la « Théorie des migrations » construite à partir des travaux de DARWIN, prend le contact entre les migrations des espèces animales comme modèle applicable aux migrations humaines. ← Les migrations, les changements d'habitat vont amener la transformation des peuples et des idées. L'évolution spatiale amène la transformation. Avec migration on change d'environnement, donc de façon de vivre donc changement de la vie en société. Migrations humaines entrainent la diffusion des traits culturels = joue rôle décisif dans processus de construction de l'histoire de l'humanité ← Pour lui l'être humain a une inventivité limitée, les inventeurs sont ponctuellement dans différents foyers. [...]


[...] Très peu d'invention dans les sociétés mais transmissions, diffusions ← Postulat = Très peu d'inventions : foyers centraux puis diffusion lorsque les sociétés sont en contactes. ← Vont donc identifier le contact, l'emprunt et la diffusion comme explication centrale du développement humain pour eux : c'est le contact entre le sociétés et ces emprunts et diffusions de traits culturels qui font l'explication centrale du développement humain ➢ F. BOAS : Travaux sur les motifs graphiques : a travaillé dans différentes aires culturelles et a trouvé des similarités. [...]


[...] Etudier les déplacements géographiques de ces traits Une fois qu'on les a distribuer dans l'espace, il faut comprendre comment ils sont en mouvement d'une société à l'autre : analyse qui peut se faire en fonction des relations sociales et historiques (analyse sociale et historique entre les différentes cultures qui vont posséder des éléments culturels communs). Ex : phénomènes migratoires, routes commerciales, conquêtes Volonté d'une élaboration d'une histoire migratoire : approche à la fois historique et géographique (dans le temps et l'espace) = Comprendre comment les éléments culturels se diffusent se sont diffusés d'un groupe à l'autre dans l'espace et dans le temps Reprend les trois premiers et les posent à la fois dans l'espace/le temps C'est le compréhension de ces éléments culturels qui permettent de reconstruire l'histoire de l'humanité, qui adopte une perspective historique et géographique « traduire une simultanéité spatiale en une succession temporelle » (FARDON et ADLER) II. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok