L'essentiel pour comprendre la sociologie

L'essentiel pour comprendre la sociologie

Résumé du document

La sociologie est une discipline très récente (fin 19e/début 20e siècle), plus tardive que les autres sciences sociales (droit, philo, histoire, psychologie…). C'est la science des sociétés modernes en opposition aux sociétés traditionnelles ex : le mariage, avant il était arrangé par la famille par coutume, aujourd'hui on valorise le libre amour. Cependant, il existe des normes sociales, des sortes de règles en société qui font l'objet d'étude des sociologues. On remarque que les conjoints librement mariés ont souvent le même âge/même milieu professionnel.

Sommaire

I. La sociologie avant la sociologie
A. Enquêtes sociales et recueil statistique
B. Théories et interprétations du monde social
II. Émile Durkheim ou l'invention de la sociologie en France
A. Une démarche sociologique : partir de la société
B. Un exemple d'étude sociologique : le suicide
C. L'empreinte d'Émile Durkheim dans la sociologie
III. Max Weber ou l'invention de la sociologie en Allemagne
A. Une démarche sociologique : partir de la société
B. Un exemple d'analyse wéberienne : le lien entre protestantisme et capitalisme
IV. L'école de Chicago ou la naissance d'une sociologie pragmatique aux USA
A. I - Une démarche sociologique fondée sur le travail empirique
B. II - Un exemple d'étude sociologique "le paysan polonais"
C. III - Les filiations de l'école de Chicago
V. Le suicide dans le monde : quelle actualité de l'analyse de Durkheim
A. I - suicide et développement
B. II - Suicide et position sociale
C. III - Suicide et âge
D. IV - Suicide et genre
VI. Le choix du prénom, un fait social ?
A. La libéralisation progressive du choix du prénom
B. Le choix du prénom, un fait social ?
C. Le prénom, un indicateur social

Informations sur le cours

Enola
  • Nombre de pages : 24 pages
  • Publié le : 07/02/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 07/02/2019
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Le prénom original va de pair avec le fait de vouloir construire une personne extra-ordinaire, idée que l'enfant est unique (moins d'enfants par famille), valorisation relationnelle et affectif = valorisation de l'éducation épanouissante, transformation du rôle parent-enfant. III – Le prénom, un indicateur social 1. La dimension sociale du prénom : les prénoms et les mentions au bac Travail de Baptiste Coulmont Corrélation prénom et % de mention très bien. On constate depuis des années une augmentation des mentions très bien. (prénoms et mention 2018) Il y a bien une corrélation entre mention très bien et prénoms. On des variables cachées → Variable fille/garçon, en moyenne au bac les filles ont de meilleurs résultats. [...]


[...] Ils vont se demander si la culture du pays de départ (ici, polonaise) est un obstacle à l'intégration. Ils vont essayer de relier les pratiques culturelles (linguistiques, religieuses) à l'intégration. Aussi, ils se questionneront sur l'évolution de l'intégration comme un processus qui prend du temps et qui doit se faire à travers des étapes. ☼ Les conclusions → Le cycle de désorganisation/ réorganisation : c'est un processus de changement rapide avec des enjeux identitaires, culturelles. La majeure partie du temps on va observer un cycle avec en premier temps de la désorganisation que l'on pourrait rapprocher au concept d'anomie utiliser par Durkheim dû à un affaiblissement des règles, à cause de conflits entre les règles de la société américaine et de la société polonaise. [...]


[...] Le suicide va être considéré comme politiquement condamnable car il est jugé comme égoïste, visé pour soi même et en plus un mauvais indicateur politique. Avec Gorbatchev on reviens a un comptage pour entrer dans le concert des nations = le taux de suicide a explosé. Il va redescendre par la suite jusqu'à la chute en 1991 pour une fois de plus exploser. Le changement politique influence énormément le taux de suicide → perte de repères politiques, économique ILLUSTRATION DE L'ANOMIE POLITIQUE ET ECO La Russie est emblématique car c'est aussi l'alcoolisme, les accidents de la route, homicides, divorces etc. [...]


[...] Prolétaires ↓ = leur richesse est leur force de travail Capitalistes ↑ = ils peuvent embaucher pour produire et donc vivre du travail des autres Entre ces deux classes existe une petite bourgeoisie (artisans, boulangers etc.) Une classe exploite une autre classe. Marx explique que les capitalistes prélèvent une plus-value du travail des salariés pour accumuler leur fameux capital. → Il y a un rapport de domination subtil = contre égalitaire Quelles sont la nature des inégalités dans les sociétés modernes ? Comment se manifestent les rapports de domination ? 3. [...]


[...] → L'assimilation comme processus d'intégration : l'assimilation est quelque chose qui se passe dans les interactions entre individus. C'est donc en rien une volonté de l'état, une volonté politique, c'est quelque chose qui a toujours lieu et qui vient de l'individu. Ce dernier va recomposer son identité. C'est le temps qui est donc le processus principal d'assimilation. Cette assimilation ne suppose pas une perte des caractéristiques culturelles du pays de départ, ces dernières ne sont en rien un obstacle à l'assimilation. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok