Charles Baudelaire, "La Beauté"

Charles Baudelaire, La Beauté

Résumé du document

Commentaire composé du poème "La Beauté" de Charles Baudelaire sous forme de fiche. Ce poème met en relation l'ambivalence de l'auteur en associant le mouvement romantique au mouvement parnassien. Document accompagné de quelques notes permettant ainsi de mieux cerner le contexte de l'époque ou le mouvement littéraire en question.

Sommaire

A. La beauté comme valeur suprême
B. La beauté : un concept intemporel
C. La beauté : un idéal de froideur et d'impersonnalité

II) L'Idéal baudelairien dans le poème

A. Goût pour le mystère
B. La sensualité de la beauté
C. La beauté : une notion abstraite et difficile à créer

Conclusion

Informations sur la fiche

Harry
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 29/10/2007
  • Langue : français
  • Consulté : 52 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Choix des rimes embrassées symbolise quelque chose auquel il est difficile de s'échapper ; un espace clos. l'azur (v.5) quelque chose d'inaccessible qu'on ne peut pas toucher. Conclusion : Ce texte nous montre que Baudelaire adhère à la vision parnassienne. Mais il y a quelque chose de plus subtil chez Baudelaire que chez le Parnasse : ce poème nous montre effectivement l'idéal de la Beauté parnassienne mais d'autre part un idéal Baudelairien qui présente quelques nuances. Le poème La Beauté n'est pas le seul poème à parler de la Beauté chez Baudelaire. [...]


[...] Ils révèlent les dures journée où me poète est torturé pour essayer de créer de la beauté. C'est une ascèse. inspirer au poète un amour Eternel et muet (v.3-4) Ce paradoxe du poète qui n'arrive pas à parler de la Beauté prouve combien il est difficile pour un poète de construire de la Beauté et c'est en partie ce qui crée le Spleen chez Baudelaire. Créer de la Beauté est un travail de tous les moments. Jeu de mot cygnes (v.6) on peut associer le mot cygnes aux signes. [...]


[...] La Beauté se transporte au-delà du temps. L'emploi du mot mortel qui ne la désigne pas donne une connotation éternelle à la Beauté. Champ lexical du statuaire pierre monuments (v.10), sphinx , matière comme le statuaire, le temps n'altère pas la Beauté. Tout comme dans l'Art de Théophile Gautier, la Beauté, c'est la froideur de la statue. Cette espèce d'intemporalité, cette idée de la beauté figée, seul l'art peut faire durer la beauté dans l'éternité. Je hais le mouvement qui déplace les lignes (v.7) Il y a une espèce de perfection qui ne doit pas bouger. [...]


[...] Goût pour le mystère Pour Baudelaire, la vraie Beauté cache des choses ; elle est mystérieuse. Par exemple, dans sa vie amoureuse, Mme Sabatier caractérise la Beauté mystérieuse qui attire Baudelaire. Rêve de pierre (v.1) est un oxymore entre la pierre qui est concrète matérielle et le rêve qui est impalpable. Cet oxymore est révélateur de mystère. un sphinx incompris (v.5) Le sphinx évoque le mystère comme nous rappelle la légende d'Œdipe. Emploi du verbe fasciner (v.12) Il y a ici presque une idée d'hypnose : on perd tout sens critique face à la Beauté. [...]


[...] L'image paradoxale : De purs miroirs qui font toutes choses plus belles Paradoxalement, un miroir est censé révéler la stricte vérité, les miroirs de la Beauté, eux, renvoie une image édulcoré&e et améliorée. Cette image renvoie à une idée très importante du parnasse, à savoir que ce qui est naturel est laid : pour embellir, il faut faire abstraction des défauts. Par opposition aux réalistes, les Parnassiens vont chercher à améliorer la vie. Champ lexical de la pureté : blancheur purs (v.13), clartés (v.15). La beauté a presque une connotation métaphysique, mystique ou spirituelle. Elle incarne la pureté. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok