Toujours l'Orage, Enzo Cormann (1997)

Toujours l'Orage, Enzo Cormann (1997)

Résumé du document

Enzo Cormann est un des écrivains les plus connus qui sort de l'ENSATT. Tous les titres des scènes sont tirés de la pièce "Roi Lear" de Shakespeare. Nous avons ici trois questions qui s'entrelacent : la question de la Shoah, la question du Roi Lear, et la psychanalyse.

Sommaire

I. Une descente aux enfers
A. Transmission de ce qu'il s'est passé
B. Théorie de Freud et de Lacan

II. La médiation shakespearienne
A. Roi Lear
B. Question de l'indicible

III. Le problème du mal
A. Des personnages opposés
B. La fonction du théâtre

Informations sur la fiche de lecture

Gustave
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 16/12/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 16/12/2019
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Goldring joue le rôle du jeune Steiner, face au vieil acteur qui incarne l'officier nazi. L'aveu a lieu par le théâtre, par le jeu, qu'il fallait rejouer cette scène pour 'expier. Steiner a été condamné au choix abject de la survie, se faisant ainsi complice de la mort de ses deux parents. Rejouer cette scène revient pour Steiner à exhumer ce passé douloureux. Espèce de Voyage au bout de la nuit figurée à la scène suivante, quand Steiner vomit et aboie. [...]


[...] Il est trop jeune pour avoir vécu la guerre et il se désintéresse de la question juive, il est dans la dénégation. La fin de la pièce, Steiner lui dit qu'il faut qu'il s'intéresse aux vraies questions. Les dénégations. La fin de la pièce, Steiner lui dit qu'il faut qu'il s'intéresse aux vraies questions. Les parcours des deux protagoniste s'éclaires mutuellement dans une effrayant complicité qui pose le problème crucial de l'arrangement de l'homme avec le mal et la question e la transmission de la mémoire d'une génération à l'autre. Age des personnages : donnée importante. [...]


[...] D'où la première réaction de Steiner : "Foutez le camp". Et l'interview va alors se muer en cure psychanalytique. Goldring va essayer de comprendre pourquoi Steiner a plaqué le théâtre. Dans la pièce Steiner va ironiser sur le rôle du jeune metteur en scène à qui il ne manque que le décor de l'analyste, la pipe et le bureau Napoléon III pour être un parfait psychanalyste, p35. Jeu sur les signifiants dans la pièce. Scène 6 : autour du pot autour du mot, le mal est fait. [...]


[...] Pour Cormann, la fonction du théâtre : exhiber l'intime devant l'assemblée des hommes. il a écrit en 2003 : A quoi sert le théâtre ? Pour lui le rôle du dramaturge est de poétiser la politique, il parle de politique. En d'autres termes le théâtre permet de dire ce qui a eu lieu, de transmettre une mémoire. Comme Steiner le spectateur serait renvoyé à ses propres hantises. "Nous nous découvrons avec horreur quand le rideau se lève" – Steiner, Tableau. [...]


[...] La médiation shakespearienne Pièce tissée de référence au Roi Lear, le roi déshérite la fille qu'il aime le mieux, Cordélia, et il finit lui-même par devenir fou, moment où il divague à travers les landes, dans une folie. Ce que montre la pièce de Cormann, c'est que Steiner est lui-même devenu Lear. A partir de cette reconnaissance les deux hommes ne cessent d'emprunter les mots mêmes de Shakespeare pour dialoguer. Jeu intertextuel : façon de figurer jusqu'au bout l'horreur de la solution finale. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok