Du Bellay, "Les Regrets", Sonnet 91

Du Bellay, Les Regrets, Sonnet 91

Résumé du document

Commentaire composé (Licence 3 de Lettres Modernes) du sonnet 91 de l'oeuvre Les Regrets de Du Bellay. Ce sonnet est le portrait satirique d'une courtisane.

Informations sur le commentaire de texte

Roseline
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 16/07/2008
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 01/04/2015
  • Consulté : 66 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Au lieu de dire ongles jaunes le poète écrit ongles dorés mais sous-entend ongles sales et mal entretenus. Ceci ne peut arriver dans la vision de la beauté idéale car une belle femme est une femme qui prend soin d'elle et entretient son corps. Ô main courte et grassette est également une antithèse car une belle main est petite et menue ; elle n'est pas grasse. Ces deux antithèses sont accentuées par les points d'exclamation : l'un est à la césure, l'autre au bout du vers. [...]


[...] Selon les mots du poète, cette femme est divine. Etant mortel, il ne peut donc l'aimer. La pointe de ce sonnet est assez humoristique et reste donc dans le caractère comique de ce portrait. Nommer (le distique) et aimer riment, ils peuvent être remplacer l'un par l'autre. Cela donnerait : et ce que je ne puis honnêtement aimer ce qui réfère au sexe de la femme ; si, pour être mortel, je ne vous ose nommer Ce dernier vers crée le comique car Du Bellay ne peut nommer celle dont il fait ici le portrait, sous peine d'avoir des ennuis. [...]


[...] En effet, à la Renaissance et même bien avant, on reconnaît les nobles à leur peau blanche. Ce sont les gens du peuple qui ont la peau brûlée par la soleil. On se sert aussi de poudre afin de rendre sa peau plus blanche encore. Les yeux de cristal sont des yeux délavés. Ils s'opposent aux yeux bleus de la beauté idéale. Le point d'exclamation renforce encore cette opposition. Au lieu d'appuyer la beauté ironique des yeux de cristal il montre qu'il s'agit d'ironie ici. [...]


[...] Celles-ci sont noires d'impuretés, pourries ou complètement cariées. Le point d'exclamation accentue encore cette beauté ô précieux trésors qui faites d'un seul ris toute âme enamourée ! ce vers placé à la césure et rejeté au vers suivant, accentue encore l'ironie de la beauté de ces belles dents d'ébène. Au lieu de faire d'un seul ris toute âme enamourée elle les fait fuir par sa laideur. Ce vers est totalement ironique. Le pont d'exclamation à la fin du vers accentue encore l'ironie. [...]


[...] Les rimes de ce quatrain sont embrassées. La rime dorée et honorée accentue encore l'ironie quant à la beauté de la face dorée alors que l'on considère une peau laiteuse comme la véritable beauté. La rime retors et bords rend la laideur de cette femme encore plus repoussante car cette image que ce sont les bords de sa bouche qui sont retors. La description du haut du visage et des cheveux de la femme de ce portrait en montre la laideur et non la beauté. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok