Pimido

Montaigne, "Essais", Livre I chapitre 31 : "Des cannibales" : "Or je trouve, pour revenir à mon propos..." : commentaire

Montaigne, Essais, Livre I chapitre 31 : Des cannibales : Or je trouve, pour revenir à mon propos... : commentaire
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

TEXTE ET NOTES EXPLICATIVESCommentaireIntroductionI) Un extrait d'essai qui fait un éloge paradoxal des "cannibales"A. Un extrait d'essai philosophique qui argumente en faveur d'une thèse personnelle, étayée par des références antiquesB. La mise en valeur paradoxale des « cannibales »C. La comparaison avec l'âge d'or antique au service de l'éloge des « cannibales »II) Une stratégie argumentative qui s'appuie sur un éloge étonnant de la nature contre la cultureA. Une redéfinition philosophique des mots « sauvages » et « barbares »B. Une opposition entre Européens et « cannibales » qui recoupe celle entre culture et natureC. Une stratégie argumentative paradoxale pour un humaniste : le mythe littéraire du bon sauvageIII) Une critique de la société européenne et une invitation humaniste à un nouveau mode de penséeA. La dénonciation universelle de l'ethnocentrisme et l'invitation au relativismeB. Une dénonciation implicite et polémique de l'attitude des colons et de l'EuropeConclusion

La littérature antique a abordé le thème du sauvage avec des historiens grecs comme Hérodote et Thucydide ou latins comme Tacite. Cette tradition est renouvelée à l'époque de Montaigne (1533-1592) par les découvertes récentes d'explorateurs français comme Villegagnon, qui débarque en 1555 au Brésil, alors appelé "France antarctique", et tente de s'y établir. Plusieurs récits évoquant ce pays sont alors rédigés comme les Singularités de la France antarctique (1557) du catholique André Thevet ou l'Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil (1578) du protestant Jean de Léry. Montaigne écrit pour sa part le chapitre 31 du livre I des Essais en 1579 et lui donne pour titre "Des cannibales", terme qui vient de cariba, mot de la langue arawak parlée par les Taïnos que Christophe Colomb a découvert lors de son premier séjour sur l'île d'Hispaniola (aujourd'hui l'île d'Haïti) et qui signifiait de manière positive "brave", "fort". Le mot cariba (et sa variante caniba) est ensuite employé par les Européens pour évoquer de manière neutre les habitants des Antilles (d'où ensuite le terme "caraïbe"). Or, comme certains étaient anthropophages, le mot a rapidement désigné, par extension et dans une acceptation négative, tous les anthropophages - ou supposés tels - du Nouveau Monde sans distinction d'origine, avant de se répandre en Europe sous la forme cannibale dans le sens exclusif de "sauvage" mangeur d'homme. Dans le chapitre "Des cannibales", Montaigne évoque pour sa part les Tupinambas, Indiens du Brésil présentés de manière négative comme des cannibales depuis le récit de Thevet. Après avoir montré la nouveauté extraordinaire des terres récemment découvertes par Villegagnon, l'auteur considère la barbarie que les Européens prêtent à cette nation et développe une analyse sur les termes de "sauvages" et de "barbares", pour en venir ensuite à la relation que les hommes entretiennent avec la nature. Comment cette réflexion lexicale prépare-t-elle le renouvellement du concept de cannibalisme, à l'oeuvre dans ce chapitre, et s'inscrit-elle de manière originale dans la pensée humaniste du XVIème siècle ? (...)

Les plus consultés

  • La fonction sujetTraditionnellement défini comme celui qui fait ou subit l'action exprimée par le verbe (rôle sémantique : l'agent de l'action). Mais définition qui pose problème en particulier dans le cas des verbes impersonnels ou du passif.Certains grammairiens proposent une définition...

    Descard

    vendredi 08 janvier 2010

    Fiche de 158 pages - Littérature

    Commentaire.s (1) Partage.s (3)
  • Il convient de faire quelques remarques générales sur le fonctionnement du texte afin d'éviter les répétitions pendant l'analyse linéaire. L'intégralité du texte est au présent gnomique et a par conséquent une valeur universelle, de portée générale. En...

    Marion

    mardi 16 mars 2010

    Commentaire de texte de 7 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Hernani est une des plus célèbres pièces de théâtre de Victor Hugo. Elle est jouée pour la première fois au Théâtre français le 25 février 1830. Après la préface de Cromwell de 1827 où Victor Hugo définit les caractéristiques du drame romantique, Victor Hugo écrivit cette pièce qui est considérée comme le premier drame romantique. Il écrit en...

    x

    lundi 22 avril 2013

    Commentaire de texte de 4 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (1)
  • La fable de La Fontaine qui s'intitule "La Cigale et la Fourmi" s'inspire manifestement de la fable d'Ésope "La Cigale et les Fourmis", mais les transformations que La Fontaine fait subir au canevas de la fable antique entraînent une modification de la morale. La morale de la fable d'Ésope est explicite et transparente. Raide...

    Cyril

    jeudi 15 octobre 2009

    Fiche de 2 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • "La Tragédie espagnole est un charnier". Un charnier correspond à des fosses où sont entassés les cadavres des cadavres. "Tragédie" avec "T" signifie la grandeur de la tragédie, est-ce une comparaison avec la tragédie grecque ? C'est le début de sa métaphore filée et évolutive entre la guerre d'Espagne et la putréfaction de cadavres.

    Gustave

    samedi 07 décembre 2019

    Commentaire de texte de 4 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La quête du Soi qui permettrait d'être accepté par la société. Le sang païen revient ! : Sang païen fait référence au sang des ancêtres gaulois de Rimbaud dont il fait référence dans les 2 premières sections de mauvais sang.

    Gustave

    vendredi 29 novembre 2019

    Commentaire de texte de 4 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Nous allons voir dans ce document quelques caractéristiques principales des contes. Les notions de temps et de lieu dans les contes. Les contes se situent toujours dans des lieux spécifiques. Ces lieux sont souvent les mêmes d'un conte à un autre. En voici quelques exemples : - La forêt - Le château - La tour - La maison - L'auberge - La...

    LANG

    mardi 26 novembre 2019

    Dissertation de 4 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le loup est un animal très présent dans la littérature en général. Il représente souvent la nature et sa violence, la force, la cruauté, la voracité, la débauche, la paresse ou encore la liberté. Tout d'abord, le loup fait preuve de méchanceté, de violence et de cruauté dans de nombreux contes, comme dans "Le Loup et les Sept Chevreaux" ou "Le...

    LANG

    lundi 18 novembre 2019

    Étude de cas de 2 pages - Littérature

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok