Les lésions du lobe occipital

Les lésions du lobe occipital

Résumé du document

Le syndrome occipital peut entraîner des troubles visuels primaires en cas de lésion bilatérale du lobe occipital (cécité corticale) et en cas de lésion unilatérale du lobe occipital (hémianopsie latérale homonyme). Il peut aussi entraîner des troubles de l'élaboration des informations visuelles.

Sommaire

I. Le syndrome occipital
A. Troubles visuels primaires
B. Troubles de l'élaboration des informations visuelles

II. L'agnosie
A. Agnosie aperceptive
B. Agnosie associative

Informations sur le cours

Maëlle
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 01/08/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 01/08/2019
  • Consulté : 1 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] LES LESIONS DU LOBE OCCIPITAL Le syndrome occipital peut entrainer : • Les troubles visuels primaires : - en cas de lésion bilatérale du lobe occipital: cécité corticale - en cas de lésion unilatérale du lobe occipital : hémianopsie latérale homonyme • Les troubles de l'élaboration des informations visuelles : -agnosie -astéréopsie = trouble de la vision de la profondeur. -trouble de la vision du mouvement (si lésion bilatérale)= akinétopsie = difficulté à percevoir les objets en mouvement -achromatopsie (gyrus lingual) = trouble de la vision des couleurs -prosopagnosie (lésion bilatérale au niveau du gyrus fusiforme) = trouble de la reconnaissance des visages -alexie sans agraphie, alexie lettre par lettre (HD et splénium) = difficulté à percevoir visuellement des lettres, à les lire, les décoder, soit quand elles sont isolées soit des séquences de lettres Rappel sur les voies sensorielles visuelles : 2 types de fibres partent de la rétine pour aller vers les lobes occipitaux : -les fibres nasales (croisées) -les fibres temporales (ipsilatérales) (Les voies visuelles sont a la fois directes et croisées Quand on fixe 1 point central ce qui est à G de ce point va projeter en nasal sur la rétine de l'œil G et en temporal sur la rétine de l'oeil D. [...]


[...] Lésion des aires primaires visuelles droites et gauches ( cécité corticale L'agnosie Nom donné par Freud, appelé auparavant « cécité corticale » Définition : trouble clinique renvoyant à un déficit de RECONNAISSANCE faisant suite à une lésion cérébrale. (trouble de la reconnaissance visuelle des objets. [...]


[...] Ainsi, tout ce qui se situe dans l' hémichamp G va projeter vers l 'HD pour être traité dans l'aire visuelle D. Résumé des troubles visuels en fonction des voies visuelles altérées : -lésion du globe oculaire ou du nerf optique : cécité -lésion du chiasma optique : hémianopsie hétéronyme bitemporale = absence de vision de la moitié périphérique des deux hémichamps -lésion au niveau des radiations optiques : quadranopsie en fonction de ce qui est lésé -lésion des bandelettes optiques ou du corps genouillé latéral ou du cortex occipital primaire : hémianopsie latérale homonyme: absence de vision de la moitié gauche pour les deux yeux (Lésion de l'aire primaire occipitale G ( hémianopsie latérale homonyme D = absence de vision du champ visuel droit. [...]


[...] Critères d'exclusion : -non explicable par un déficit sensoriel -non explicable par d'autres altérations cognitives majeures (langage, mémoire, capacités intellectuelles) Intéresse différentes modalités de perception pouvant être altérées isolément ou globalement : -agnosies visuelles -agnosies tactiles -agnosies auditives Lissauer propose 2 types d'agnosies : -Aperceptive : la reconnaissance de l‘objet échoue à cause d'un problème de traitement perceptif -Associative : le traitement perceptif est intact mais le sujet ne peut pas utiliser cette information pour reconnaitre les objets Agnosie aperceptive : Le patient : -peut voir -peut éviter un obstacle -bonne acuité -bonne sensibilité aux contrastes -garde des connaissances sur l'objet : peut dire à quoi un objet sert, mais le traitement perceptif pose problème MAIS : -ne reconnait pas les objets -ne peut pas voir la structure globale (forme globale des objets) -ne peut pas apparier des formes identiques ou différentes d'un même objet, -ne peut pas copier un dessin Tests d'agnosie aperceptive : le sujet doit mettre en œuvre des capacités de synthèse visuelle : -lettres dégradées de la VOSP -test d'enrichissement des informations visuelles, de Pillon et Lhermitte : on présente des figures aux traits incomplets, et on regarde à partir de quand il va discriminer l'objet -Test d'angle de vue différents : il faut deviner si deux représentations montrent le même objet Agnosie associative : Le patient : une bonne acuité -peut voir la structure globale (les patients peuvent donc décrire l'objet -ils sont capables d'apparier des objets entre eux -ils sont capables de copier des dessins MAIS IL NE RECONNAIT PAS LES OBJETS, il ne reconnait pas sa propre copie, et a perdu des connaissances relatives à l'objet (sa fonction par ex) (Quand on leur présente une tâche d'association fonctionnelle, ils vont avoir des difficultés : -ils vont se baser sur la forme de l'objet au lieu de les associer par la fonction, car ils ne peuvent pas avoir accès aux infos sémantique en lien avec la fonction des objets. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok