Technologies environnementales

Technologies environnementales

Résumé du document

L'ADN est composé d'un sucre qui porte un groupement P et une base azotée. Le squelette de l'ADN est constitué d'une alternance de sucre et de phosphate (phosphate désoxyribose), sur chaque ribose on trouve une base azotée. Les extrémités déterminent un sens de lecture du brin, lecture du sens 5'-3'. Les brins sont reliés par des liaisons H entre bases complémentaires A/T (2 ponts) G/C (4 ponts).

Sommaire

I. Rappels de biologie moléculaire
A. Métagénomique
B. Polémiques sur les OGM
C. PGM autorisations

II. Évaluation des OGM et débat
A. Qualité de l'alimentation
B. Protection de l'environnement et gestion agronomique
C. Traçabilité

III. Propriétés intellectuelles
A. Comment assurer la traçabilité des OGM et des produits issus d'OGM ?
B. La réglementation en matière de traçabilité
C. Réglementation en matière d'étiquetage

Informations sur le cours

Charlotte
  • Nombre de pages : 18 pages
  • Publié le : 12/12/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 12/12/2019
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] 1)Sur les graines et les produits frais : Utilisation de la PCR Autorisations de commercialisation, de culture et d'importation : Accompagnées d'un dépôt obligatoire soit des amorces, soit de la séquence du transgène Problème : Question de la déclaration de l'origine transgénique d'un produit car peu d'élments permettent de repérer les fraudes éventuelles 2)Pour les produits transformés : Principe de l'analyse identique PCR avec amorces connues -Difficulté pour extraire de l'ADN d'une qualité satisfaisante ADN inextractable car lié de manière très forte à certaines molécules : Pas d'amplification possible l'ADN → ADN dégradé de manière irréversible (hydrolyse) → Nécessité de connaître les transformations qu'a subies le produit à analyser -Autres types d'analyses possibles : Recherche du produit du gène = Protéine ou enzyme codée par ce gène → Si et seulement si le gène est exprimé en quantité suffisante pour être détectable par des méthodes immunochimiques et non dégradée -Méthodes de validation capitale → Contrôle de la performance de chaque méthode par un nombre limité de laboratoire spécialisés (résultats reproductibles, sensibles et spécifiques) Il faut faire attention à la préparation de l'échantillon la disponibilité de matériau de référence certifié, l'homogénéisation de l'échantillon, l'extraction de l'ADN optimisé et évidement optimisation de lz méthode avec la PCR IX)La réglementation en matière de traçabilité -Obligation de traçabilité : Faciliter l'étiquetage précis du produit final + vérification et contrôle des indications figurant sur les étiquettes Traçabilité sur les OGM : introduire dans la législation communautaire par la directive 2011/18/CE → Impose au États membres de garantir la traçabilité à tous les stades commercialisation des OGM → Renforce les règles concernant la dissémination d'OGM dans l'environnement (Cela signifie que dans cette directive il va y avoir l'introduction des principes d'évaluations des risques pour la nature, contrôle environnementale obligatoire après la mise sur le marché, information obligatoire du public, étiquetage obligatoire et également établissement d'un registre moléculaire) → Essais à petites échelles sur le terrain, disposition de commercialisation des OGM -18 OGM autorisés au titre de l'ancienne procédure 90/220/CEE -Existence d'une directive « sœur » régissant l'utilisation confinée d'OGM : Directive 98/81/CE -Nouvelle réglementation sur la traçabilité des OGM (2003) : Info relatives à la présence d'OGM transmises tout au long de la chaîne commerciale et conservées pendant 5 ans -Règlement fondateur européen 258/97/CE dit « nouveaux aliments » : Étiquetage obligatoire des aliments modifiés, ainsi que des produits dérivés d'OGM -Obligation d'étiquetage étendue par le règlement 1139/98/CE : Obligation d'étiqueter les aliments et ingrédients fabriqués à partir du maïs Bt et de fèves de soja, dont la commercialisation avait été autorisé avant l'entrée en vigueur du règlement « Novel foods » X)Réglementation en matière d'étiquetage -Règlement fondateur européen 2588/97/CE : Garantie que le consommateur final sera informé de tout changement intervenant dans : -Les caractéristiques -Les propriétés alimentaires -L'usage auquel l'aliment est destiné -Règlement 49/2000/CE : Présence accidentelle de matériel génétiquement modifié dans les denrées alimentaires classiques → Fixation d'un seuil minimal de de présence accidentelle d'ADN ou de protéines résultants d'une modification génétique dans les denrées alimentaires -Règlement 50/2000/CE : Additifs et arômes étiquetés obligatoirement lorsque l'ADN ou des protéines résultant d'une modification génétique sont présents dans le produit -Nouvelle réglementation sur l'étiquetage (2004) → Exigences strictes, pour la 1ere fois en matière d'étiquetage des aliments génétiquement modifiés pou animaux suivant les mêmes principes que les aliments destinés à l'alimentation humaine -Réglementation CE 1829/2003 : Pour autorisation, dossier complet soumis -Avec méthode de détection de l'événement génétiquement modifié (Laboratoire Communautaire de Référence) -Évaluation du risque de sécurité environnementales -Évaluation du risque alimentaire (Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire) -Laboratoire Communautaire de Référence : Évaluer, valider les méthodes analytiques = Garantie de la conformité au cadre réglementaire + avis scientifiques et techniques si litiges/méthodes employées → Harmonisation et standardisation des procédures au sein des labo de contrôle européens Réseau Européen de Laboratoires pour les OGM (EGLS) : 2002 → Création d'une plate-forme unique pour les experts -Pour éviter un sur-étiquetage : Obligations s'appliquent ssi le produit final contient un OGM autorisé à raison de plus de -Seuil de : Présence accidentelle d'OGM non autorisé établi à titre temporaire -Implication de l'OMS/FAO/Codex Alimentarius : Réflexion sur la sécurité alimentaire des OGM, pb de dispersion dans la nature . [...]


[...] La bactérie qui récupére un vecteur vide a un morceau de lacZ et est capable de reconstituer la β-galactosidase et d'hydrolyser le x-Gal en bleu Les clones bactériens transformés par le vecteur vide vont être bleus. [...]


[...] Détection possible d'OGM dans les produits végétaux transformés ou non : -Méthode développées pour contrôler les importations de ces produits -Méthodes permettant le suivi du maïs transgéniques -OGM recherchés dans un lot de semences ou graines produites par pollinisation avec un pollen transgéniques -Détecter un transgènes : 1 – Dans des semences 2 – Dans les produits de la transformations → Méthodes permettant de détecter la présence d'OGM (ou transgène) dans les semences et produits dérivés -Conditions nécessaires : 1 – Échantillon sur lequel l'analyse sera faite représentatif du lot de production 2 – Définition du seuil de détection 3 – Définir à partir de quel niveau d'intégrité le transgène doit être considéré comme présent dans le produit à consommer -Comment rechercher un OGM ou un transgène ? [...]


[...] Si on considère la bactérie qui a un vecteur recombiné, la recombinaison est faite au niveau du polylinker, qui est en plein milieu de la séquence de lacZ, donc on perd lacZ. [...]


[...] 2 possibilités : -Si produit transformé strictement équivalent à un produit traditionnel → Pas de risque pour l'alimentation -Si produit transformé différent d'un produit traditionnel → Examen par les instances de contrôle des risques potentiels(ex : Présence de substances indésirables, risques d'allergies, effet sur la santé publique) Transparence et information des consommateurs → Adoption d'un étiquetage IV)Protection de l'environnement et gestion agronomique Émergence des biotechnologies qui permet d'améliorer l'efficacité des méthodes d'amélioration génétique peut renforcer certains risques tels que : L'érosion de la biodiversité, des choix de critères de sélection très restrictifs, objectif de sélection mal adapté au contexte sociaux écologique de l'agriculture -Activités de l'agriculture en milieu ouvert : Problèmes de protection de l'environnement -Avantages de plantes tolérantes à des herbicides ou résistantes à l'action de ravageurs masi possibiilité d'impacts négatifs Il est donc très important de connaître le mieux possible les conséquences de ce transfert sur l'environnement mais aussi sur les pratiques de l'agriculture, malheureusement on manque souvent de données scientifiques pour répondre à ces questions, donc cela nécessite des recherches très actives qui doivent se faire au niveau international Pour surmonter ces difficultés voies existent : -Réglementation : Limiter l'usage des OGM à des situations où les risques sont faibles et bien identifiés -Augmenter l'effort de recherche → Autorisation de mise en culture de plante transgénique à grande échelle accompagnée d'un suivi de l'impact sur l'environnement qui doit intervenir dès la semis Mise en place de biovigilance → Évaluer les évolutions de l'environnement liées à la culture de PGM pour déceler celles qui pourraient être négatives Ex : Maïs Bt résistant à la pyrale autorisé à la culture, évaluation de la vitesse d'apparition de résistances de la pyrale au maïs, ce maïs étant élaboré avec un gène de résistance le réseau de biovigilance va également confirmé l'absence de risque lié à la présence de ce gène Sur le plan réglementaire les risques éventuels liés à la nature du transgène sont appréciés par différentes commissions -Commission du génie génétique qui détermine les conditions de manipulation des OGM en labo -Commission du génie biologique qui définit et contrôle les conditions d'expérimentations à l'extérieur -ASFFA qui évalue les risques d'ordre alimentaire lié aux OGM V)Traçabilité -Assurée en partie par la filière semence : Aucune semence commercialisée sans certificat délivré par le Service Officiel de Contrôle (SOC) recense la liste des distributeurs des semences OGM -Mise en place d'observatoires fixes représentatifs de larges zones de cultures -Prélèvements aléatoires dans les zones à forte densité de champs de plantes transgéniques VI)Propriétés intellectuelles → Meilleure articulation entre le droit de brevets et la protection des variétés végétales (extension de ces règles au règne animales) → Reconnaissance du ''privilège'' de l'agriculteur Il autoriserait à reproduire une PGM sous réserve qu'il ne la diffuse par hors de son champs -Dispositif efficace de la propriété industrielle : Équilibre entre protection des investisseurs et circulation des infos scientifiques et techniques (gratuité de ces infos important dans la croissance de l'économie mondiale) Maintien des aides internationales → Équilibre entre États Diffusion du progrès technique vers les pays qui n'ont pas la capacité d'investir dans les recherches de bases -Amélioration essentielle des connaissances pour faire progressr les applications -Appréciation rigoureuses des avantages et inconvénients des techniques mises en œuvre, concerne les risques éventuels liés au OGM, permet d'apporter une expertise indépendante, concerne également impacts sociaux économique de l'innovation → Arguments scientifiques contribuant à éclairer le citoyen et le politique (prise de décision finale) VII)Comment assurer la traçabilité des OGM et des produits issus d'OGM ? [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok