Biologie des métazoaires et protostomiens

Biologie des métazoaires et protostomiens

Résumé du document

Les plus anciens fossiles de métazoaires datent du Précambrien (-680MA) et de la Faune d'Ediacara (-560MA). Les animaux/métazoaires ont un hétérotrophe au C, pluricellulaire, des tissus différenciés, sont mobiles à au moins un stade de sa vie, ont du collagène dans la matrice extra-cellulaire, la méiose donne des gamètes, et ont un système nerveux (sauf porifères).

Sommaire

I. Introduction
A. Généralités
B. Systématiques

II. Fonctions
A. Ecologie/mode de vie
B. Fiche résumé

Informations sur le cours

Charlotte
  • Nombre de pages : 28 pages
  • Publié le : 12/12/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 12/12/2019
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] -Pas d'organes respiratoires (par diffusion) -Excrétion et osmorégulation : Réseau de tubules = 2 canaux latéraux -Ramifiés dans les mésenchyme où ils se terminent par des protonéphridies -S'ouvrant sur l'extérieur par des néphridopores Rejet des déchets métaboliques → Par diffusion Maintien et mouvements : Milieu aquatique environnant + squelette hydrostatique = Cavité gastrovasculaire + liquide interstitiel Éléments contractiles = Muscles -Dorso-ventraux = Maintien de la forme aplatie -Longitudinaux = Allongement du corps -Circulaires et obliques = Flexion et contorsions Locomotion : Glissement avec ondulations Système nerveux : 1 paire de ganglions cérébraux (cerveau primitif) 2 cordons nerveux longitudinaux (ventraux reliés par des anastomoses) Nombreuses ramifications dans tout le corps Organe des sens : tâches oculaires = ocelles Permet de déterminer la direction de la lumière et l'intensité lumineuse lobes sensoriels = Auricules Évagination latérales de la région céphalique Chémorécepteurs → Détection des proies Défenses : Via cellules à rhabdites → Sécrétion de substances répulsives Reproduction sexuée : Animaux hermaphrodites protandres Une chaîne de testicules et 2 ovaires Développement : Œufs entourés d'un cocon attaché au substrat par un pédoncule Développement direct Multiplication asexuée : Par scissiparité transversale en arrière du pharynx = Architomie (Séparation puis régénération) Lié à une forte capacité de régénération des tissus/organes B)Monogène Ectoparasites fixés sur les tissus de leur hôte grâce à un organe postérieur = Opisthaptor (hapteur) 1 seul hôte au cours de leur vie = Monogène Se nourrissent de cellules épithéliales, mucus et sang de leur hôte Reproduction sexuée hermaphrodites testicules + 1 ovaire) Fixation des œufs sur les tissus hôte Éclosion d'une larve oncomiracidium = Ciliée, nageuse, se fixant sur un nouvel hôte C)Trématodes -Parasites de vertébrés au stade adulte -Se nourrissent de cellules ou fragments cellulaires de leur hôte -Cavité gastrodermique aveugle Bouche → Pharynx musculaire / pompe → Oesophafe → Intestin à 2 branches (caeca) -Hermaphrodites -Téguments de l'adulte → Adaptations au mode de vie endoparasite -Absence de cils et présence d'épines en surface qui permet support, protection (contre enzymes et système immunitaire de l'hôte, transport + surface d'échange -Différentes classes : Aspidogastres, digéniens D)Cestodes -Appelé communément ténia -Adultes = Parasites du tube digestif de vertébrés -Corps de taille variables (1mm – 10m ou en forme de ceinture/ruban non pigmenté au stade adulte = série d'éléments répétés : Proglottis Tube digestif absent → Osmotrophie : Absorption des nutriments de leur hôte à travers les téguments -Tégument similaire à celui des Trématodes recouvert d'épines microscopiques = Microtriches -Pas d'organes sensoriels différenciés mais nombreuses terminaisons nerveuses aboutissant au tégument -Hermaphrodisme protandre : Dans chaque proglottis 1 appareil mâle + 1 appareil femelle : → Proglottis antérieurs : L'appareil mâle → Proglottis moyen : 1 appareil mâles + 1 appareil femelle bien développé → Proglottis âgés : 1 appareil mâle dégénéré et utérus très développé, ramifié et contenant de nombreux œufs en développement -Différentes classes : Eucestodes Éclosion des œufs dans l'hôte, la larve perfore la paroi du TD et migre par la oie sanguine jusqu'au muscles ou elle forme un cysticerque (sac, forme d'attente qui s'enkiyste dans dans le muscle) Conclusion : Les premiers vers plats vivaient librement, les plathelminthes se sont ensuite diversifiés en de nombreuses espèces de parasites, grâce à plusieurs de leurs caractéristiques les pré-adaptants à un tel mode de vie- Forme plate → Se cache dan les cavités de leur hôte -Transformation de l'épiderme : Développement d'un système d'accroche, tégument les protégeant du système immunitaire de l'hôte -Régression des organes des sens → En relation avec la perte de la locomotion chez l'adulte -Cycle de vie complexe et développement indirect → Un œuf donnera de nombreux individus grâce aux diverses multiplication larvaires asexuées du cycle → Actuellement il y a plus d'espèces parasites libres -Proies petits animaux à corps mou dont congénères -Peu de prédateurs connus II)Némertes Bilarériens → Protostomiens → Spiraliens → Trochozoaires A)Généralités -Essentiellement marins -Mode de vie libre -Corps plat à symétrie bilatérale, mou, allongé, non segmenté, aplati dorso-ventralement, de taille variable (quelques mm à 55m), coloré, recouvert de cils B)Nutrition -Prédateurs de crustacés et annélides -Capture des proies grâce à une longue trompe dévaginable = Proboscis + stylets ou crochets calcaires → Séparé du tube digestif → Violemment expulsé sous l'effet des fluides contenus dans une cavité = Rynchocoele -Appareil digestif à 2 ouvertures = Bouche + anus -Tube digestif fonctionnellement polarisé : Ingestion de la nourriture par la bouche → Fragmentation mécanique de la nourriture → Digestion → Absorption → Formation de fécès → Évacuation des fécès par l'anus -Présence d'un système circulatoire clos = 2 vaisseaux latéraux contractiles connectés à des vaisseaux secondaires -Échanges gazeux par diffusion -Excrétion par des protonéphridies (cellule à flamme vibratile) imbriquées dans les vaisseaux sanguins → Filtration du sens C)Locomotion -Propulsion grâce aux battements des cils de l'épiderme et aux contraction sur une traînée de mucus -Glissement sur une traînée de mucus D)Système nerveux ganglions cérébroïdes cordons nerveux longitudinaux D)Reproduction sexuée -Gobbochoriques, appareils génitaux dérivés du mésenchyme Fécondation externe Larve pilidium trochophore), libre ciliée, nageuse, TD aveugle (pas d'anus) Multiplication asexuée par scissiparité : Architomie -Se scindent spontanément en 10 à 30 fragments régénérant chacun un individu complet -Architomie en alternance avec les périodes de reproduction sexuée Conclusions : Acoelomates → Rhynchocele rempli de liquide -Innovations évolutives : Apparitions d'un système circulatoire qui est clos, tractus digestif complet avec progression séquentielle des processus dans le sens antéro → postérieur Les Annélides Bilatériens → Protostomiens → Spiraliens → Trochozoaires A)Généralités -Marins, dulçaquicols, teresstes -Libre ou ectoparasites -Corps à symétrie bilatérale, mou, allongé, à section transversale arrondie ou ovale, couleur et taille varaible -Segmenté/métamérisé : Corps = Série d'unités répétées = segments = métamères -Les métamères dérivent du Mésoderme → Mésomérie → Organes mésordermiques arrangés de façon métamérique : Muscles circulaires et longitudinaux → Myomérie Système osmorégulateur et ecréteur → Néphromérie Gonades → Gonomérie Systèmes circulatoire (capillaires) → De même qu'une paire de ganglions → Neuromérie permettant de coordonner les influx nerveux Le métamère : Unité structurale et fonctionnelle Acron = Protomim Telson = Pygidium Coelomates → 1 paire de sacs coelomiques/métamères Chaque cavité interne est : -Totalement bordée de mésoderme -Remplie de liquide coelomique 1 paire de sacs coelomiques par métamère Le métamère est un comportiment étanche : Présence de cloisons transversales Septum = Dissépiment Corps en 3 parties : Tête (prostomium + péristomium) + Soma (tronc) + Pygidium B)Nutrition -Appareil digestif à 2 ouvertures = bouche + anus -Bouche → Oesophage → Estomac → Intestin → Rectum → Anus -Formé de régions spécialisées + glandes annexes -Présence d'un système circulatoire, clos, alimente toutes les parties du corps -Vaisseau longitudinal dorsal -Vaisseau longitudinal ventral -Connectés par des vaisseaux latéraux au niveau de chaque dissépiment -Se dispersant en capillaires dans les téguments, l'intestin et les autres organes (puis sang ramené aux vaisseaux principaux) -Propulsion du sang = Par contractions de la musculature du vaisseaux dorsal, aidée par des cœurs latéraux accessoires -Échanges gazeux : Par diffusion à travers les téguments, à l'aide de réseaux capillaires sous l'ectoderme -Pigments respiratoires → Augmente l'efficacité du transport de l'O2 Hémogloine – porphyrine -fer Rouge (oxygénée) Bleu (non oxygénée) En solution dans le sang Hémérythrine contenant du fer Rouge (oxygénée) Incolore (non oxygénée Cellulaire Chlorocruorine – porphyrine – fer Verte (diluée) Rouge (concentrée) -En solution dans le sang -Excrétion par des métanéphridies 2 par métamère Néphrostome cilié s'ouvrant dans le segment précédent → Capte liquide coelomique et cellule chloragogènes (déchets) Tubule néphridien entouré de capillaires sanguins → Rejets complémentaires et réabsorptions Vessie → Stockage temporaire Néphridiopore (pore excréteur) s'ouvrant sur l'extérieur → Rejet des déchets métaboliques C)Relation Paroi du corps = Plusieurs couches -Cuticule secrétée par l'épiderme sous-jacent -Epiderme -Une couche de muscles circulaires -Une couche de muscles longitudinaux D)Locomotion -La métamérisation du cœlome permet un nouveau type de mouvement : Le mouvement péristaltique Fait intervenir le squelette hydrostatique, les muscles, les parapodes, les soies -Le liquide cœlomique fonctionne comme un squelette hydrostatique sur lequel agissent les muscles 1 – Contraction des msucles circulaires d'un segments → Allongement du segment et rétraction des soies → Fait avancer l'extrémité antérieure du segment 2 – Contractions des muscles longitudinaux du segments → Raccourcissement du segment et extension des sois → Tire vers l'avant l'extrémité postérieure du segment → Des vagues de contractions-relâchement des muscles circulaires puis longitudinaux se propagent le long du ver et le fait avancer Parapode = Notopode + Neuropode Soies (chaetes) -Cylindres chitineux, maintenus par des protéines scérotinisées -Produites par des cellules épidermiques invaginées -Formes diverses E)Système nerveux ganglions cérébroïdes → Céphalisation connectif de nerfs autou du pharynx chaîne nerveuse → Animaux hyponeurins → Comprend 1 paire de ganglions-métamère → Se ramifie en nerfs segmentaires ou périphériques dans chaque métamère F)Reproduction -Reproduction sexuée : Gonochoriques ou hermaphrodites -Larve trochophore -Multiplication asexuée G)Classification -Polychètes -Clitellates (Oligochètes + achètes) I)Polychètes -Toutes aquatiques (principalement marins) -Divers habitats : Fond marins → Errantes Substrats meubles → Sédentaires enfouies Dans un tube → Sédentaires fixées -Majoritairement à mode de vie libre Corps allongé, parfois très coloré, 1mm à plusieurs dizaines de cm Tête différenciée Soma : Chaque métamère porte 1 paire d'expansions latérales = Parapodes à 2 rames (notopode et neurpode -Pyridium simple anneau = 1 métamère A)Nutrition -Adaptations en fonction du mode de vie / régime alimentaire -Prédateurs carnivores, fouisseurs microphage, tubicoles filtreurs Prédateurs : Présence de trompe Tête : Prostomium volumineux Péristomium = Métamères 1 et 2 fusionnées Adaptations à la préhesion : Trompe = Proboscis = Pharyx dévaginable, muni de petites denticules et de machoires cronées glandes à venin – certaines espèces) Palpes, cirres et tentacules sensoriels Parapodes → Accroissement de la surface tégumentaire, sous laquelle peuvent s'étaler des capillaires sanguins = Principal site d'échange respiratoires Pigment respiratopire = Hémoglobine ou érythrocruorine 1)Fouisseurs microphages -Ingestion du sédiment + matière organique = Limivores – détritivores -Sans tri sélectif = Psammivores -Proboscis = Pharynx extentile Oesophage (jabot) = sac/stockage Estomac = Gésier broyeur Intestin Rectum Anus → Tortillons de déjection = Particules non organiques 2)Tubicoles filtreurs Région antérieure → Structures spécialisées dans la prise de nourriture -Couronne en entonnoir : Tentacules ciliés radioles) en forme de peigne Cils → Circulation de l'eau (suspensivores) → Piégeage des particules alimentaires -Sillon tentaculaire → Transport des particules alimentaires → Tri des particules les plus fines jusqu'à la bouche -Tentacules branchiaux ou branchies Parapodes des métamères = Modifiés → Créent les courants de filtration Filtreurs tubicoles : Élimination des fécès -Tubes ouverts aux 2 extrémités : → Évacuation grâce aux courants d'eau circulant dans le tube -Tubes à 1 ouverture : → Retournement de l'animal dans le tube → Progression des fèces grâce à des bandes de cils Polychètes marins sédentaires : + de difficultés à se procurer de l'oxygène -Souvent branchies : + surface des parapodes (si présents) mpliquées dans les échanges respiratoires -Mouvement du ver dans son tunnel/tubicoles → Font circuler l'eau et aident à renouveler l'oxygène -Alimentation et oxygénation à marée haute, défécation et anaérobiose à marée basse Excrétion -Ammoniac (ammoniotélie) → Excrétion azotée = Par diffusion dans l'eau à travers la paroi du corps B)Fonction de relation Parapodes → Marche ou reptation rapide à la surface des sédiments → Déplacement dans des tunnels → Nage grâce aux ondulations du corps et en les utilisant comme des rames Rôles importants des soies : Permettent à l'animal d'exercer une poussée au niveau du substrat pour ramper ou nager (soies longues), maintien de l'animal dans sa galeire ou son tube (soies courtes en crochets Parapodes et muscles d'un métamère = En opposition de phase droite/gauche : Nombreuses structures sensorielles chez les prédateurs Défenses : -Errantes : Machoires (venin), denticules Souvent dans des crevasses (pour se cacher) Fuite -Sédentaires : Tube ou galerie Rétraction du corps (tubes avec opercules) Autotomie pour certaines espèces C)Fonction de reproduction Multiplication asexuée : Forte capacités de régénération Divisions transverses par paratomie ou architomie -En alternance avec les périodes de reproduction sexuée -Mode de reproduction exclusif pour certaines espèces -Schizométamérie = Fragmentation de l'animal en métamères chacun donnant un nouvel individu -D'autres espèces pratiques la schizogamie = schizogenèse = stolonisation : des stolons se détachent de l'individu souche → Renferment les produits génitaux dont ils assurent transport et dissémination lors de la reproduction sexuée → Peut s'accompagner de fortes modifications morphologiques, anatomiques, comportementales = épitoquie Reproduction sexuée : Le plus souvent gonochorisme, fécondation externe Primitivement gonades dans tous les métamères, mais localisées dans des métamères spécifiques chez la plupart des polychètes Libération et maturation gamètes → Cavité coelomique → Émis par méphridiopores ou ruptures de la paroi Polychètes errantes : Segmentation homonome → Généralement prédactrices → Organes de détection et capture des proies Polychètes sédentaires : Segmentation hétéronome Altération de la métamérie : Perte de cloisons, régression du nombre d'organes, développement de soies en crochets, régression des organes sensoriels II)Clitellates (Oligochètes + achètes) -Clitellum → Formation d'un cocon renfermant les gamètes mâles et femelles = où à lieu la reproduction = structure morphologique temporaire où l'épiderme est riches en mucocytes -Pas de parapodes -Peu ou pas de soies -Hermaphrodites (gonades permanentes) -Développement direct A)Oligochètes -Eau douce ou teresstres -Peu de soies, très courtes -Pas de tête distincte -Microphages (végétation en décomposition dans la vase du sol) -Déchets azotés : Ammoniac ou urée -Multiplication asexuée → Espèces dulçaquicoles -Scissiparité par paratomie ou architomie -En alternance avec les périodes de reproduction sexuée -Mode de reproduction exclusif pour certaines espèces Reproduction sexuée Vésicules séminales paires) Testicules à 2 paires) Ovaires paire) B)Achètes -Majoritairement d'eau douce -Corps aplati et effilé antérieurement = 34 métamères, pas de dissépiments (métamères fusionnés) -Soies absentes -Présence de muscles obliques, la musculature se comporte comme une unité -Coelome réduit à un système de sinus interconnectés -Cavité coelomique secondairement comblé par du mésenchyme → Locomotion par arpentage -Prédateurs hématophages -Aucune capacité de régénération → Uniquement reproduction sexuée Annélides Conclusions Origine et évolution : Origine des annélides aurait été marquée par l'apparition de la tête formée du prostomium et péristomium L'évolution à partir de l'ancêtre commun à tous les Annélides a menée à la ligne des polychètes caractérisée par : L'apparition de parapodes, la complexification de la tête Le clade menant à la lignée des Clitellates est défini par : L'hermaphrodisme, le clitellum épidermique, la disparition de la larve trochophore Achètes : Fusion des cavités coelomiques, disparition des dissépiments, apparition d'une ventouse postérieure, perte de soies Facteurs pouvant expliquer ce succès : Présence d'un véritable coelome et acquisition de la locomotion par péristaltisme, organisation métamérique du corps Les Mollusques A)Généralités Corps en 3 parties : -Pied musculeux → Locomotion, attachement, prise de nourriture -Masse viscérale → Contient la majorité des organes Manteau → Recouvre la amsse viscérale → Sécrète 1 coquille calcaire (ou spicules ou plaques) → Délimite la cavité palléale = Espace entre le pied et le manteau paire de branchies ciliées -Les orifices Triblastiques coelomates, à coelome réduit = Petites cavités autour du cœur, des gonades et néphridies (et une partie de l'intestin) B)Nutrition Bouche = 2 mâchoires chitineuse + radula = Ruban râpeux hérissé de rangées de dents chitineuses incurvées postérieurement Localisée dans un sac, la radula se déroule sur un support charnu soutenu par un odontophore cartilagineux Nourriture râpée → Tactus digestif simple, cilié, complet (bouche + anus), régions spécialisées Circulation : Par 1 cœur dorsal = Ventricule musculaire + 2 oreillettes Système circulatoire ouvert : L'hémolymphe circule dans des vaisseaux (branchies), mais aussi dans des cavités = Sinus où elle baigne directement les cellules Hémolymphe : Transport de nutriments, déchets et gaz, pigments respiratoire = Hémocyanine, Squelette hydrostatique Excrétion : Fluide filtrés et secrétés dans le coelome à partir de l'hémolymphe 2 néphridies s'ouvrant dans la cavité palléale Espèces aquatiques → Ammoniac Espèces terrestres → Ammoniac converti en acide urique Échanges gazeux : → Impliquent toujours la cavité palléale → 2 branchies → Circulation de l'air et de l'eau dans la cavité palléale = Grâce aux contractions du manteau C)Relation Manteau : -Attaché à la masse viscérale, enveloppe la majeure partie du corps -Sécrète la coquille qui le recouvre Coquille couches) : Externe = Périostracum, Moyenne = Ostracum = Prismatique, Interne = Hypostracum = Nacre Mollusques sans coquilles (nudibranches) = Aposématisme Locomotion : Le liquide hémolymphatique fonctionne comme un squelette hydrostatique, sur lequel agissent les muscles → Propagation de vagues de contraction-relâchement des muscles D)Reproduction Reproduction sexuée : Gonochoriques (ou hermaphrodites) Fécondation externe ou interne, croisée Larve trochophore puis véligère I)Polyplacophores -Coquille aplatie = 8 plaques calcaires articulées → Enroulement (+spicules calcaires dispérsées) -Tous marins -Principalement herbivores, radula aux dents fortement minéralisées -Nourriture piégée par du mucus et entraînée dans le TD cilié -Nombreuses branchies plumeuses, à organisation non cténidienne -Pied ovale et aplati = Attachement + déplacement repation lente -SN en échelle cordons nerveux) + 1 anneau périoesophagien -Plaques coquillères traversées par des organes sensoriels -Tête cachée sous le bord du manteau, sans yeux -Gonochoriques (fécondation externe) -Pas de stade larvaire II)Solénogastres -Tous aquatiques, benthiques, à la surface des coraux ou autres substrats -Corps vermiforme, cylindrique, pas de coquille, corps recouvert de petits spicules calcaires, tête non distincte -Carnivores : Broutent les tissus de Cnidaires ou Bryozoaires -Rampent grâce au pied modifié en sillon pédieux -Hermaphrodites III)Caudofauvéates -Marins, fouisseurs -Corps vermiforme, pas de coquille, spicules en forme d'écailles Pas de pied mais un bouclier pédieux = Plaque fouisseuse sensorielles -Microphages : Se nourrissent de Foraminifères, pas de néphridies IV)Monoplacophores -Pied large et plat, contenu dans une coquille arquée -Séries répétées de branchies et muscles rétracteurs du pied -Tous marins, microphages V)Céphalopodes -Pied modifié en multiples tentacules préhensibles (ventouses) → Entourant la tête -Marins -Coquille : Externe (nautile), interne (seiche, calamar), absente (poulpe, pieuvres) -Manteau en forme de sac recouvrant le corps (sauf tête et tentacules Cavité palléale ventrale, s'ouvre vers l'avant où elle est obstruée dans sa partie médiane par un siphon = entonnoir (partie postérieure du pied modifié) -Tête alignée avec masse viscérale -Prédateurs de mollusques, crustacés et poissons capturés via les tentacules -Bouche = Au centre des tentacules, munie d'un bec -TD musculaire → Progression de la nourriture par péristaltisme -Système circulatoire ouvert -Nage par réaction, en expulsant eau contenue dans cavité palléale par le siphon en forme d'entonnoir Manteau → Nageoires -Système nerveux développé, cerveau performant protégé par une capsule cartilagineuse équivalente à un crâne -Œil performant, avec iris et cristallin -Défenses : Poche d'encre communicant avec rectum → Fuite en émettant un nuage d'encre Capacité changer de couleur et adapter la livrée à l'environnement -Gonochoriques le mâle dépose ses spermatozoïdes dans la cavité palléale de la femelle à l'aide d'un tentacule spécialisé (l'hectocotyle) -Ponte d'œufs accrochés sur différents supports (algues, éponges ) -Développement direct A)Céphalopodes tétrabranchiaux branchies -Nautiloidés (nautile) -Coquille enroulée dans un plan, cloisonnée, nombreux tentacules B)Céphalopodes dibranchiaux branchies -Décapodes (10 tentacules) -Manteau recouvre intégralement la coquille, réduite -Octopodes tentacules) -Dépourvus de coquille VI)Scaphopodes -Pied contenu dans une coquille allongée et creuse (tube conique ouvert aux 2 extrémités) -Fouisseurs -Pas de tête, bouche entourée de 2 bouquets de longs tentacules = Captacules ciliés, contractiles, munis de glandes adhésives Microphages : Capture de la nourriture à l'aide des captacules, portée ensuite à la bouche Pas de branchies, respiration à travers des replis du manteau Système circulatoire très atrophié VII)Gastéropodes -Large pied sur lequel reposes les viscères -Majoritairement marins, dulçaquicoles, terrestres -Développement → Torsion à 180 degrés -Tête bien distinctes avec 1 ou 2 paires de tentacules -Tête se prolongeant par le pied → Déplacement : Reptation, accrochage au substrat ou nage -Coquille où le pied peut entièrement se rétracter → Défense contre les prédateurs et protection/déshydratation -La partie la + antérieur du TD peut être transformé en proboscis extensible contenant la radula → Accès aux proies difficiles pour les prédateurs Nourriture → Dans cordon muqueux entraîné par les cils du TD Sécrétion d'enzymes et acides dans l'estomac par glandes salivaires et glande digestives (hépatopancréas) branchies pour les gastéropodes primitifs seule pour les modernes et perdue ou réduite pour les terrestres ganglions nerveux primitifs), décroisement des nerfs et fusion ganglions au niveau de la tête -Système sensoriel développé modernes) -Gonochoriques (fécondation externe), hermaphrodites (fécondation interne) A)Gastéropodes prosobranches Tous les gastéropodes mains à coquilles externe → Branchies situées à l'avant du cœur B)Gastéropodes opisthobranches Tous marins Une seule branchie située à l'arrière du cœur Tectibranches, nudibranches C)Gastéropodes pulmonées Perte des branchies au cours du développement pour a quérir un poumon unique Basommatophores : Yeux à la base des tentacules Stylommatophores:Yeux au bout des tentacule = Pulmonés terrestres (limace, escargot) VIII)Bivalves Coquille à 2 valves Manteau à 2 lobes -Marins ou dulçaquicoles, sédentaires -Fixés en cimentant une valve (huître) ou en s'attachant à l'aide d'un byssus protéique (moules) -Fouisseurs en substrats meubles (palourdes) ou perforant le bois, corail ou roches -Filtreurs (microphages suspensivores) -Valves de la coquille = Articulées entre elle par une charnière et manœuvrées grâce aux muscles adducteurs -Pied aplati, réduit, musclé → Enfouissement ou fixation -Acéphales : Perte de la tête , perte de la radula -Filtreurs : Eau chargée en particules nutritives et oxygène pénètre par la partie inhalant de la cavité palléale V → Pompé par le battement des cils des branchies → Nourriture triée au niveau des branchies → Acheminée par des sillons branchiaux vers la bouche → Cordon muqueux / TD cilié → Fécès évacués avec l'eau de respiration par la partie exhalant de la cavité palléale D -Branchies = Feuillets plissés = Lamelles -SN = 3 paires de ganglions interconnectés -Bordure manteau = principale structure sensorielle avec tentacules, photorécepteurs, yeux, statocystes osphradie -Gonochoriques (hermaphrodites) (fécondation externe) Mollusques conclusion : -Mollusques modernes → Coquille et pied musculeux -Colonisation de tous les milieux -Errants, fouisseurs ou fixés (attachés) -Microphages, phytophages, carnivores Les Brachiozoaires Caractères dérivés propres : -Marins, benthiques -Non métamérisés – corps divisé en 3 parties (prosome/épistome, mésosome, métasome -Lophophore = Couronne de tentacules ciliés autour de la bouche, nutrition et respiration I)Phoronidiens -Marins -Microphages suspensivores -Lophophore -TD complet -Système circulatoire fermé -Reproduction sexuée II)Brachiopodes 1 valve ventrale 1 valve dorsale -Lophophore cilié = 2 bras en hélice supportés par l'appareil brachial -TD complet très court ou cul de sac -Système circulatoire ouvert (cœur) Autres clades de spiraliens – Ectoproctes – Sydermates (rotifères et acanthocéphales) I)Ectoprocte = Bryozoaire A)Généralités -Lophophore rétractile dans une loge -Fixés dans une loge , exosquelette chitineux, gélatineux ou chitino- calcaire continu -Colonie de zoïdes (bourgeonnement) -Lophophore, TD complet -Pas d'appareil circulatoire, ni respiratoire, ni excréteur -Système nerveux simple (rétraction lophophore) -Se nourrissent de phytoplancton -Majoritairement marins Zoïde/zoécie = Polypide (corps) + cystide (loge) Division du travail : -Autozoîde/Gastrosoïde : Complet -Gonozoïde : Reproduction -Aviculaire : défense, nettoyage -Vibraculaire (longue soie) : Circulation eau, nettoyage -Ovicelle/Oécie : Développement des larves 1 colonie = Nombreux zoïdes reliés physiquement → Constitué des loges mais aussi continuité des zoïdes eux-mêmes B)Reproduction Multiplication asexuée : Bourgeonnement (bourgeon : Flotteur + crochet) Statoblaste → Forme de résistance pour passer l'hiver Reproduction sexuée : Le plus souvent hermaphrodites avec autofécondation interne ou fécondation externe Interne → Oécie, libération larve Externe → Œuf = Stade dispersion II)Syndermates : Rotifères et Acanthocéphales Caractères dérivés propres : -Epiderme syncitial (fusion de cellules uninuclées) -Couronne ciliée au niveau de la tête -Ciliature du tronc réduite -Spermatozoïde à flagelle inséré antérieurement A)Rotifères Pseudocoelomates à mâchoires, couronne de cils et tube digestif complet Corona = Appareil rotateur = Couronne de cils Mastax = Pharynx broyeur -Zooplanction, cosmopolites -Quelques mm (1000 cellules + organes eutéliques (pas ↗ du nombre de cellule, ↗ du volume des cellules)) -Souvent solitaires – parthénogénèse, cryptobiose, cyclomorphose Capable de cryptobiose par anhydrobiose (s'assèchent) Cyclomorphose = Fait qu'au cours des G en F des conditions on peut avoir modification de la morphologie 1)Fonction de relations Épiderme syncytial sécrétant une cuticule parfois épaissie et formant une capsule (=lorica) protectrice -Tête = Corona + bouche + organes sensoriels (cils, taches oculaires) + cerveau -Pied pourvu d'1 ou 2 doigts + glandes pédieuses 2)Fonction de nutrition -Respiration par diffusion -Excrétion par diffusion et par protonéphridies -Osmorégulation grâce à Protonéphridies Pas de système circulatoire Après digestion les substances nutritives traversent la paroi de l'estomac et de l'intestin et circulent dans le pseudocoele où elles alimentent toutes les cellules de l'animal Les déchets métaboliques sont rejetés dans le liquide pseudocoelomique qui sera filtré au niveau des cellules flames, assurant l'excrétion et l'osmorégulation 3)Fonction de reproduction Si Reproduction sexuée : Souvent fécondation traumatique (injection du sperme dans pseudocoelome) B)Acanthocéphales 1)Généralités -Pseudocoelomates à épines sur la tête, endoparasites de l'intestin de poissons et oiseaux -Trompe ou proboscis rétractile → Fixation dans l'intestin de l'hôte -Cycle de vie hétéroxène (cycle de vie sur 2 hôtes) 2)Fonction de nutrition Pas de TD : Absorption tégumentaire Respiration et excrétion par diffusion + parfois protonéphridies 3)Fonction de relation -Tégument syncytial + glycocalix développé -Nutriments absorbés via tégument (pinocytose) -Système nerveux rudimentaire ( ou 6 glandes = Lemnisques) -Protonéphridies parfois absentes -Tégument avec lacune (circulation) Chez juvéniles glandes génitales dans des sacs ligamentaires dans pseudocoelome, se déchirant avec l'âge et laissant les glandes attachées à des ligaments Chez F : Fractionnement en « balles ovariennes » Chez M : Testis + bourse copulatrice -Cycle de vie hétéroxène : Vie dans un hôte intermédiaire puis un hôte final -Transformation sans mues 4)Fonction de reproduction Sexes séparés,fécondations interne Les Euarthropodes Ecdysozoaires à appendices articulés I)Généralités Change d'exosquelette pour grandir La cuticule chitineuse, une synapomorphies des ecdysozoaires Cuticule chitineuse (exosquelette) Epicuticule (composé de cires) Exocuticule (composé d'un complexe de chitine et de protéines) Endocuticule (basée sur des molécules à noyaux phénoliques) Synapomorhpies → Ecdysis ou mue Apolyse : Augmentation du volume des cellules épidermiques et apparition d'une activité mytotique importante ce qui entraîne l'augmentation du nombre des cellules et le décollement de la cuticule et de l'épiderme -Production du liquide exuvial par exocytose -Sécrétion de la nouvelle épicuticule (entre endocuticule et cellules épidermiques) -Digestion de la vieille endocuticule -Production de la nouvelle procuticule Le liquide exuvial est inactif et deviendra actif après la secrétion de l'épicuticule -Sclérification de la nouvelle cuticule et sécrétion de l'épicuticule finale Caractères dérivés propres aux Euarthropodes → Exosquelette avec des sclérites articulés, des appendices articulés Aux articulations → Amincissement de la cuticule qui permet aux articles de se mouvoir les uns par rapport aux autres Évolution → Réduction du nombre d'appendices et spécialisations de ces derniers (perception sensorielle, nutrition, locomotion ou reproduction) La métamérie des Arthropodes : Une convergence évolutive avec d'autres clades Arthropodes → Métamérie hétéronome, différentiation en tagmes Un système cardivasculaire ouvert : Continuité vaisseaux-milieu interstitiel Hémolymphe : Fluide circulant dans les vaisseaux et milieu interstitiel Chez crustacés de grande taille le système circulatoire participe au transport des gaz respiratoires (pigments respiratoires) Chez arthropodes terrestres le système cardiovasculaire n'intervient pas dans les échanges gazeux, vaisseaux sanguin dorsal Hémocoele = Ensemble des lacunes (sinus) situés dans les organes, sans forme précise, non délimité par un endothélium à 40% du volume corporel Système nerveux ganglionnaire hyponeurien : -Double chaîne ganglionnaire -Cerveu = Fusion ganglions cérébraux -Protocérébron -Deutocérébron -Tricocérébron Organes sensoriels développéees : Yeux composés d'ommatidies et/ou yeux simples (=ocelles) Au bout des pattes présentant chacun récepteur gustatifs Organes respiratoires variés : Branchies chez des arthropodes aquatiques Poumons ou trachées chez les arthropodes terrestres Systèmes excréteurs variés : Arthropodes aquatiques → Coelomoductes formant des glandes coxales + rôles des branchies Arthropodes terrestres → Différenciation d'appareils excréteurs de « substitution » Tubes de malpighi < appareil digestif Les déchets cataboliques azotés/minéraux peuvent être aussi stockés dans divers tissus (corps adipeux, épiderme, testicule . [...]


[...] -Cavité gastro-vasculaire aveugle cilié → Soit sac simple soit 1 branches antérieure + 2 branches postérieures = Ramifiées dans tout le corps ↗surfaces de contact, ↘distances entre éléments nutritifs du corps) Digestion : -Intacellulaire (cellules glandulaires gastrodermiques) -Extracellulaire (cellules absorbantes gastro. [...]


[...] Biologie des métazoaires et protostomiens Plan du cours pour chaque clade : Généralités Systématiques Fonctions Ecologie / mode de vie Fiche résumé I)Caractéristique d'un animal Protostomiens → Eumétazoaires bilatérien Les plus anciens fossiles de Métazoaires : Précambrien (-680MA) Faune d'Ediacara (-560MA) Animaux / Métazoaires = Hétérotrophe au pluricellulaire, tissus différenciés, mobile à au moins 1 stade de sa vie, collagène dans la matrice extra-cellulaire, méiose donne des gamètes, systèmes nerveux (sauf porifères) -Mode de reproduction variés : -Propagations agame = agamogénèse (multiplication asexuée) -Reproduction sexuée -Axe de symétrie : -Radiaires → Anémone -Bilatériens → Homard En fonction du type de gastrulation et de la destinée du blastopore on devient protostomiens (formation du coelome à partir de fentes situées dans le mésoderme) ou deutérostomiens (coelome qui se creuse par invagination du mésoderme) -Un plan d'organisation n'est pas un caractère mais un assemblage, une mosaïque de caractères qui pour les uns sont des apomorphies (dérivés) et pour les autres des plésiomorphies (ancestraux) -Le plan d'organisation n'est pas un concept évolutif pertinent mais un moyen mnémotéchnique pour le naturaliste sur le terrain Métazoaires : -Les spongiaires (ou porifères) : Clade monophylétique couches cellulaires, adulte fixé filtreur, spicules calcaires ou siliceux, flagelle des choanocytes permet circulation de l'eau -Les cnidaires : Clade monophylétique, cnidocyte, musculature d'origine ecto et endodermique, cycle, de repro alternance phase polype et méduse, larve typique à épithélium cilié (planula) -Les cténophores : Clade monophylétique, colloblaste, peignes rangées de cellule cilliées), symétrie bi-radiaire II)Deutérostomiens Les échinodermes : Clade monophylétique, squelette interne d'origine mésodermique, symétrie radiaire de l'adulte, système de chambre remplie d'eau de mer communiquant avec l'extérieur via une plaque madréporique, collagène dont rigidité sous contrôle nerveux (étoile de mer) Les cordées : Clade monophylétique, chorde, Système nerveux central tubulaire (dorsal/corde), queue post-anale, TD ventral avec pharynx percé de fentes branchiales, mésoderme organisé en somites (requin, singe, anguille) Fonctions nécessaires à la vie animale : Gestion de la T et contenu en eau, circulation, respiration, nutrition, gestion des déchets, perception et coordination, reproduction et développement Les Plathelminthes Bilatériens → Protostomiens → Spiraliens → Rouphozoaires Spiraliens = Caractérisés par un plan de division des cellules obliques par rapport à l'axe pôle animal (petites cellules) / pole végétatif (grosses cellules) Rouphozoaires = Aspirent leur nourriture lors de l'ingestion I)Généralités sur les plathelminthes -Aquatique ou terrestre -Majorité de parasites, cause d'importants problèmes médicaux (ex : Ver solitaire) classes → Turbellaria (pas parasite), Monogenea, Trematoda, Cestoda -Corps plat à symétrie bilatérale, mou, allongé, non segmenté, très aplati, squelette hydrostatique -Paroi du corps = 3 couches → Triblastiques (ectoderme, mésoderme, endoderme) Acoelomates = 3 couches collées ensemble (pas de cavités) -Parenchyme = Tissu lâche remplissant tous les espaces entre les organes et les parois du corps -Appareil digestif ramifié à une seule ouverture (bouche anus) -Pas d'appareil circulaire ni respiratoire -Excrétion et osmorégulation par des protonéphridies (cellules à flamme vibratile) -Début de céphalisation, système nerveux complexe, en relation avec la céphalisation (ganglions cérébroïdes et plexus) -Musculature diversifiée -Appareil génital complexe, hermaphrodites protandres (mâle puis devient femelle), fécondation croisée A)Turbellariés -Aquatiques -Libre pour la plupart -Corps en forme de ruban ou feuille brunâtre ou parfois très coloré -Recouvert d'un épiderme cilié Le battement des cils forme des tourbillons donc Turbellariés -Plusieurs ordres : Triclades (eau douce), polyclades (marins) -Maintien de la forme aplati, mouvement et locomotion permis par des muscles Alimentation : -Prédateurs ou détritivores -Bouche prolongée par un pharynx musculeux creux, utilisé lors de la capture des proies (arrosées d'enzyme digestive puis aspirées) -Proies : protistes, rotifères, annélides, nématodes, petits crustacés . [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok