Droit civil

Le droit civil est une branche du droit privé qui régit les rapports entre les personnes, qu'il s'agisse de personnes physiques ou de personnes morales, comme par exemple les ventes, les dommages contractuel, et tout type de contrat (offre, acceptation de l'offre et donc vente). Nous vous proposons donc ici des commentaires d'arrêt, des fiches, des cours et des études de cas en droit civil.

  • La commune de La Tour-en Faucigny a vendu un terrain en 1972 à une société acquéreur (la SEPF). Cette société s'engageait à édifier des constructions sur le terrain dans un délai de quatre ans. Si elle ne le faisait pas dans les quatre ans prévus, elle devait le rétrocéder dans délai d'un an, à une personne physique ou morale susceptible de...

    Elvire

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'article 1134 du Code civil pose le principe de la force obligatoire des contrats. Il dispose que : « Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise ». Le Code civil explique donc, à travers cet article...

    Elvire

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Pour que la vente soit valablement formée, il faut d'abord que la chose vendue existe, soit aliénable, appartienne au vendeur, et puisse être déterminée ou déterminable. La condition d'aliénabilité va nous retenir. Aliéner cela veut dire transférer la propriété. La chose est aliénable lorsqu'elle est susceptible d'être vendue. En principe, cette...

    Elvire

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Elle est accessoire à l'action publique. Son objet est d'obtenir des dommages et intérêts et également restitution des biens objet de l'infraction. Si c'est une action en réparation, elle peut avoir aussi un aspect vindicatif. Cet aspect intervient essentiellement quand la victime exerce son action civile par voie d'action. Ds certain cas la...

    Julien

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Léviathan ou social, le contrat apparaît comme l'un des éléments les plus fondamentaux du droit, en ce sens que le terme de contrat, alors extrait du domaine juridique, recouvre ce qui fonde pour la plupart des philosophes politiques les sociétés humaines. Selon Anne Laude « un contrat est ce quelque chose qui modifie des relations juridiques et...

    Samuel

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • eut pour effet de rendre l'assurance des automobilistes obligatoire. Ainsi était-il permis d'assurer aux victimes d'accidents de la circulation que leurs dommages seraient pleinement indemnisés. Pourtant malgré cette mesure, le nombre d'accidents et de tués sur les routes atteint des records ; jusqu'à atteindre son point culminant au cours des...

    Amandine

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • « Si un homme blesse un compatriote, comme il a fait on lui fera : fracture pour fracture, eil pour eil, dent pour dent. Tel le dommage que l'on inflige à un homme, tel celui que l'on subit. » Bible - Lévitique, XXIV, 19-20 Le dommage est l'atteinte à un intérêt patrimonial ou extra-patrimonial d'une victime et qui nécessite, lorsque cela est...

    Amandine

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'arrêt rendu par la chambre criminelle de la Cour de cassation le 8 décembre 2010 porte sur la notion d'interruption de la prescription de l'action publique. Un homme est condamné à payer une amende, pour avoir utilisé son téléphone en voiture. Il fait appel de la décision rendue par la juridiction de proximité. La cour d'appel le déclare...

    LEA

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Article 1892 : « C'est un contrat par lequel l'une des parties livre à l'autre une certaine quantité de chose qui se consomme par l'usage à la charge de cette dernière de lui en rendre autant de même espèce ». Article 1893 : « Par l'effet du prêt, l'emprunteur devient le propriétaire de la chose ». Le prêt emporte le transfert de propriété...

    EDOUARD

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Définition : Le bail est un contrat dans lequel le bailleur s'engage à donner la jouissance de son bien, mobilier ou immobilier, en l'échange d'un prix. Le contrat de bail à deux spécificités que l'on retrouve dans ses effets : - Il crée au preneur un droit de jouissance - En contrepartie, il y a le versement du prix : Il n'est jamais à...

    EDOUARD

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les articles 2289 et 2313 du Code civil font référence aux notions d'exceptions « inhérentes à la dettes » et exceptions « purement personnelles », pourtant le Code civil n'en donne aucune définition. La jurisprudence de la cour de cassation aide à délimiter le contour des notions. Dans l'arrêt rendu par une chambre mixte de la cour de...

    angélique

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le Doyen Carbonnier définissait la faculté comme « la possibilité légale de choisir entre faire ou ne pas faire ». La possibilité pour le créancier d'inscrire définitivement une sureté provisoire est donc une faculté qu'il est libre de réaliser. Ce n'est pas ce que décide la cour de cassation réunie en chambre mixte le 17 novembre 2006. Dans sa...

    angélique

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le principe de spécialité est une règle fondamentale du droit des suretés réelles. On en trouve application aussi bien dans les suretés réelles mobilières comme le gage, que dans les suretés réelles immobilières comme l'hypothèque. On s'intéressera ici aux suretés immobilières traditionnelles c'est à dire aux suretés immobilières existant de...

    angélique

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dès lors que la monnaie est apparue, la plupart des contrats d'échange se sont transformés en contrat de vente. C'est ainsi que l'échange est après la vente dans le Code Civil. Il ne lui consacre que très peu d'articles. Parfois, pour échapper aux règles d'achats (titre de société) on va établir un contrat d'éclanche : C'est ce qui se passe...

    EDOUARD

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En réalité tout contrat est régi : - Par les règles générales - Par des règles spéciales Les règles générales sont celle qui s'appliquent à tous contrats indépendamment de leurs catégories  C'est le droit commun. A côté de ces règles générales existent des règles spéciales qui ne vont s'appliquer selon leurs catégories.

    EDOUARD

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La qualification est préalable à l'application d'une règle juridique. L'interprétation précède la qualification. En effet, il faut donner du sens aux faits pour les rattacher à une catégorie juridique  Trouver le régime applicable. La qualification n'est pas la même chose que l'interprétation : - L'interprétation : On part des faits...

    EDOUARD

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'article 1384 alinéa 1er du code civil dispose qu' « on est responsable non seulement du dommage que l'on cause par son propre fait, mais encore par celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l'on a sous sa garde ». L'article 1384 soulève bien des critiques du fait de son imprécision, de sa...

    SONIA

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Jousse, un auteur du XVIIIème siècle a dit qu'action publique et action civile avait « le même fondement juridique », ce qui s'avère être vrai puisqu'elles ont toutes deux pour même base, l'infraction commise ; le fait délictueux. Ce sont donc les actions nées de l'infraction. L'article 30 du code de procédure civile présente l'action comme...

    Marie

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les rédacteurs du code civil de 1804 avaient adoptés le principe de l'immutabilité absolue du régime matrimonial, dans un souci de priver les époux de briser les pactes de familles arrangés au moment de la signature du contrat de mariage. En outre, la permanence du régime matrimonial poursuivait une intention de protection des tiers, notamment...

    quentin

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Magnifique figuration d'une étreinte amoureuse, le célèbre "verrou" de Fragonard contribua à poser les bases du droit français de l'erreur. L'article 1110 du Code civil énonce que « l'erreur n'est une cause de nullité de la convention que lorsqu'elle tombe sur la substance même de la chose qui en est l'objet ». L'arrêt de la première chambre...

    Adam

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En l'espèce, des particuliers ont acquis une jument vendue par un autre particulier lors d'une course dite « à réclamer ». Les acheteurs s'aperçoivent après livraison, que l'animal est en gestation. Or ceux-ci souhaitent acquérir une pouliche de course et non une jument de reproduction. Il y a donc eut, au jour de la vente, erreur sur les...

    Sébastien

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Lorsqu'une loi spéciale ne permet pas de fournir une réponse à une question juridique, on ira chercher la réponse dans le droit commun. En 1804 quasiment toute les personnes étaient régit par le droit commun et on a commencé au fur et à mesure à créer du droit spécialisé (droit commercial...)...

    THIBAUD

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Jamais abrogé, l'article 1er de la loi du 6 fructidor an II dispose que « aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autre que ceux exprimés dans son acte de naissance ». Le caractère rigide de cette loi va se trouver atténué par la prise en considération de revendications sociales permettant à l'individu de pouvoir changer le nom ou de...

    myriam

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Lors d'un jeu collectif inspiré du baseball, se jouant avec des raquettes et des balles de tennis, organisé par des mineurs, Dounia X a été blessée par une balle de tennis à l'eil droit que Mohamed Y avait relancé en sa direction à l'aide de sa raquette de tennis.Agissant ès qualités d'administrateur légal des biens de sa fille Dounia, son père,...

    Clément

    lundi 14 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • PARAGRAPHE 2 : LE CERTIFICAT DE CAUTION - Il est prit par un Tiers, qui va garantir l'exécution de l'engagement d'une caution dans le cas où celle-ci serait défaillante. - Article 2291 al 2 le définit. - Le certificateur de caution garantit l'exécution de la Caution et non pas celle du débiteur principal. Ainsi, l'obligation du certificateur de...

    SABSINE

    dimanche 13 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • - obligation de passer acte de toute choses excédant un certain seuil : obligation a un domaine d'application délimité par la loi. Seule preuve de l'existence et du contenu de l'acte doivent être faite par écrit (circonstances entourant conclusion de l'acte ou son exécution = faits => preuve peut être rapporté par tous moyens). La règle ne...

    le boru

    samedi 12 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Lorsqu'un contrat est mal formé, il sera susceptible d'être annulé. En matière de formation d'un contrat, cette nullité n'est pas acquise de droit. Pour qu'elle soit prononcée, il faut une action en justice. Pour ce qui est des règles en matière de nullité, il faut se reporter aux articles 1304 et suivants du Code civil.

    Julie

    vendredi 11 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En France, dés les années 60 s'est développé le phénomène de consommation de masse. Proportionnellement et dans la plus grande logique, la tendance à contracter s'est accrue. Le nombre des contrats s'est multiplié. Ces derniers étant conclus entre diverses parties et notamment entre professionnels et consommateurs. Le consommateur est avant...

    Cindy

    vendredi 11 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Plan de commentaire détaillé sur la répartition des pouvoirs dans la société anonyme selon la loi n° 2001-420 du 15 mai 2001.

    Miriam

    jeudi 10 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Qui paie mal paie deux fois. Pour que cet adage juridique ne soit pas l'unique règle qui fixe les conditions de validité du paiement, le législateur, dès 1804 a posé les conditions de validité du paiement dans un article du code civil (C.CIV) : l'article 1238.L'article figure dans titre troisième du C.CIV : des contrats ou des obligations...

    Audrenn

    jeudi 10 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur mon Pimido

Je partage sur Facebook

Je partage sur mon Pimido

devient