Pimido

Etat gendarme et droit budgétaire au XIXème siècle

Etat gendarme et droit budgétaire au XIXème siècle
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

I. Les bases théoriques : les doctrines libérales classiques et les finances publiques A. Le père fondateur des théories libérales classiques : Adam Smith (1723-1790) B. Les héritiers d'Adam Smith II. Les formes matérielles de l'Etat-gendarme A. Les fonctions de l'Etat-gendarme B. Le cadre juridique de l'Etat-gendarme 1) Le droit budgétaire comme garant de la neutralité de l'Etat 2) La notion de budget a) Un budget est un acte de prévision et d'autorisation b) Un budget est un acte de bonne politique et de bonne gestion 3) Les dispositifs de base du droit budgétaire a) Le pouvoir financier du Parlement et le vote des dépenses de l'Etat b) Le pouvoir financier du parlement et la transparence budgétaire

Au 19ème siècle il y a une pensée libérale nouvelle qui s'est affirmé sur les bases d'Adam Smith. On appelle cela le libéralisme classique. Sa théorie libérale dit comme les physiocrates qu'il ne faut pas une intervention de l'Etat. Il faut une armée pour protéger le système économique national, il faut aussi une police pour que le commerce et l'industrie puisse se dérouler dans le calme. L'économie libérale suppose aussi des routes construites par l'Etat. Il faut aussi des règles et donc un financement par l'Etat de la justice. On va mettre un ordre dans le système et on va créer un droit des finances publiques après le droit fiscal, un droit budgétaire. Va se construire un droit budgétaire qui va encadrer les parlementaires et l'exécutif. On appelle cet Etat un Etat gendarme parce qu'il assure l'ordre public, la sécurité. L'Etat gendarme est l'Etat du 19ème siècle des libéraux. C'est un Etat qui correspond à des théories économiques non interventionniste ( : l'Etat ne doit pas intervenir dans la vie économique) que l'on qualifie de théorie libérale classique ! Cette théorie suppose que le pouvoir financier public fasse l'objet d'un encadrement, d'une limitation. On a pour objectif que l'investissement privé soit massif. Par conséquent, on estimait qu'il ne fallait surtout pas que les dépenses publiques soient importantes. On ne voulait pas non plus que les impôts constituent un poids trop lourd sur les contribuables car on voulait que l'argent s'investisse dans les entreprises. On considérait que l'impôt était de l'argent qui échappait au système économique. Par conséquent il fallait faire très attention aux dépenses. L'objectif était de maitriser l'impôt en maitrisant la dépense publique ! On veut simplement que l'Etat mette juste le marché en sécurité.

Les plus consultés

  • Keynes (1883-1946) ? 1936 : « Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie » Crise de 1929 (Pour les raisons de la crise : mauvais partage de la valeur ajoutée ? cf Collectifs) : incapacité des méthodes classiques et du président américain Hoover à résoudre cette crise ? Mise en avant des idées keynésiennes Avec Keynes, les...

    Arnaud

    mercredi 25 juin 2008

    Fiche de 3 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Document: La Cour des comptes : intérêts et limites, dissertation de finances publiques de 4 pages Extrait: Le contrôle de l'exécution du budget public a toujours été un enjeux important que ce soit en effet sous l'ancien régime ou bien après la révolution , il y a toujours eu cet intérêt de s'assurer de la bonne utilisation du denier public....

    Julien

    dimanche 11 janvier 2009

    Dissertation de 4 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La Cour des comptes est l'héritière des treize chambres des comptes régionales de l'Ancien régime. Celles-ci furent reconstituées en une seule entité par Napoléon en 1807. Après plus de deux siècles d'évolution c'est à la « vieille dame de la rue Cambon » qu'échoient aujourd'hui deux missions principales. L'une juridictionnelle, lui assignant le...

    Emmanuel

    jeudi 23 août 2012

    Dissertation de 4 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le principe de sincérité budgétaire se définit comme le souci éthique de garantir l'exactitude des informations dans la loi de finances et la fiabilité de l'équilibre budgétaire annoncé. C'est par l'intermédiaire de la LOLF (Loi organique relative aux Lois de Finances) du 1er aout 2001 que ce principe vient se greffer aux quatre autres grands...

    Benjamin

    lundi 05 décembre 2011

    Dissertation de 5 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • En principe, seul le comptable public peut manier les deniers publics. Cependant s'est répandue une pratique consistant à faire exécuter les dépenses et recouvrer les recettes par une troisième partie, personne morale de droit privé. Cela a donné lieu à plusieurs décisions du juge administratif, à un avis, à des commentaires doctrinaux et enfin...

    Laura

    jeudi 08 août 2019

    Étude de cas de 5 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'importance des finances tient à ce qu'elles sont un sujet constant de l'actualité. C'est un sujet très concret. Accélération médiatique dans les prochains jours, car se prépare le projet de loi de finances pour 2017. Ce projet de loi va être proposé en conseil des ministres à la fin du mois de septembre. On a déjà quelques indications sur ce...

    Anne-Maud

    vendredi 19 juillet 2019

    Cours de 53 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Aux États-Unis s'est produit le développement des subprimes (prêts à des emprunteurs n'ayant pas forcément la capacité de les rembourser) pour l'accès à la propriété. Ceci a conduit à des dettes accumulées par des particuliers et des défauts de paiement des ménages. Il y a eu une propagation au secteur bancaire du fait de la titrisation...

    Adrien

    dimanche 30 juin 2019

    Cours de 2 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'article 119 du Traité sur le fonctionnement de l'UE (TFUE) impose à ses États membres une économie de marché (économie sans entrave venant perturber les relations entre les agents économiques), à travers la mise en place d'un marché intérieur (grand espace économique dans lequel circulent librement les personnes, les marchandises, les services...

    Adrien

    dimanche 30 juin 2019

    Cours de 6 pages - Finances publiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok