La dette publique, une affaire rentable

La dette publique, une affaire rentable

Résumé du document

Document: Fiche de lecture du livre 'la dette publique une affaire rentable' présentation des auteurs (André-Jacques Holbecq et Philippe Deruddler), du livre, avec un fond de recherche (9 pages) Extrait: André- Jacques Holbecq est né en 1942, il est un ancien pilote de ligne qui a fini sa carrière en 1993, sur le célèbre Concorde. A la retraire, il reprend, à plein temps, ses premières études qui portaient sur l'économie. Il est un membre actif de plusieurs associations qui proposent des solutions alternatives au système économique actuel. Il participe à la vie de nombreux sites web comme www.fauxmonnayeurs.orgs ; www.10mensonges.org ?. Il livre ses connaissances à travers plusieurs ouvrages. Dans un premier livre, paru en 2002 « Un regard citoyen sur l'économie » il explique, par de nombreux arguments, l'économie dans laquelle nous vivons et en donne sa vision. Il montre les pressions que nous subissons. Dans un second ouvrage, paru en 2005, « Une alternative de société : l'écosociétalisme », il propose une autre manière de concevoir la société où la prise en compte de l'environnement est indispensable. En 2007, « Les 10 plus gros mensonges sur l'économie » coécrit avec Philippe Deruddler montre et brise des idées reçues sur l'économie, exploitées par les politiques. Cet ouvrage va être le tremplin de «La dette publique une affaire rentable », parue en 2008, où certains points des « 10 plus gros mensonges sur l'économie » vont être abordés avec plus de précision. Philippe Deruddler est né en 1948, et devient le PDG d'une entreprise florissante de transit maritime. Le fonctionnement du marché et le système financier qui poussent à une rentabilité maximum, ont conduit cet homme à des choix difficiles dans son entreprise. Des choix qui ne son pas en cohérence avec ses valeurs, il démissionnera en 1992. Après une longue traversée du désert, il décide de faire partager son expérience et de mettre l'économie au service de l'Homme. Il participe à un cabinet de formation et de management « l'Homme en devenir », anime l'association AISES. Tous ses ouvrages sont animés d'une envie unique : que l'économie n'asservisse pas l'Homme mais qu'elle soit l'outil de son bien être et de celui de son environnement.  Son premier livre est « La renaissance du plein emploi ou la forêt derrière l'arbre » paru en 1997. En 2000, dans « Les aventuriers de l'Abondance » il va par le biais de l'histoire d'un village, montrer que le changement est possible, que l'argent roi n'est pas une solution, qu'il crée la misère, l'iniquité sociale et gaspillage des ressources. Il propose une alternative de société comme le fait André-Jacques Holbecq. Son troisième livre « Rendre la création monétaire à la société civile » propose après une analyse de notre système monétaire des solutions de fonctionnement différent. Il coécrira avec Holbecq « Les 10 plus gros mensonges sur l'économie » ainsi que « La dette publique une affaire rentable ». Plan: I) La création monétaire et ses conséquences II) Un changement nécessaire mais qu'ils ne veulent pas

Informations sur le commentaire de texte

  • Nombre de pages : 10 pages
  • Publié le : 08/03/2010
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 02/10/2014
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] A partir de 2003 la dette repart à la hausse. En 2005 un rapport officiel nommé rompre avec la facilité de la dette publique effectué sous la direction de Michel Pébereau tire la sonnette d'alarme sur un endettement en constante augmentation, une mauvaise gestion de la dette contractée qui ne sert pas aux investissements et un manque certain de rigueur dans la gestion des dépenses dans une deuxième partie de son rapport il aborde certains risques d'endettement et donne des pistes de retour à l'équilibre. [...]


[...] Il coécrira avec Holbecq Les 10 plus gros mensonges sur l'économie ainsi que La dette publique une affaire rentable Le livre La dette publique une affaire rentable est un ouvrage qui passe par plusieurs étapes. La toutes première est celle de l'histoire de la monnaie de son évolution à travers le temps l'apparition en 1656 du papier-monnaie (futur billet), une évolution qui amène à l'histoire des banques, la première banque de France est crée en 1800 soit 45 ans après l'utilisation régulière du papier-monnaie, la monnaie connaitra des évolutions lié à la quantité d'or, puis en 1973 date charnière on établi le change flottant, c'est dire que la monnaie n'a plus de contrepartie en or. [...]


[...] Risque d'une dette trop forte : le risque majeur serait la perte de confiance des créanciers qui ne prêterait plus d'argent, car l'état serait en faillite dans l'impossibilité de rembourser sa dette et surtout les intérêts, la premier ministre français M. Fillon en à déjà parlé, un peu tôt peut être mais c'est un risque réel. La Grèce à actuellement d'énorme difficulté. Elle est endetter à plus de 110% de son PIB soit un déficit budgétaire de peut d'acheteur d'obligation c'est dire que personne ne veut acheter sa dette qui trop risqué. Mais nous somme loin de se cas là. Qui est souvent montré pour faire peur. [...]


[...] Le patrimoine de la France s'élèverait à 29 par enfant. C'est-à-dire le capital du pays c'est grâce à celui-ci que des créanciers veulent bien prêter l'argent. Un autre élément qui est rarement aborder avec la dette et celui des intérêts de celle-ci, ces intérêts son directement liés à la création monétaire d'où un silence cassis total sur eux. Et pourtant ils sont se que nous payons depuis des années, il s'élève à plus de 40 milliards d'euros par ans soit 110 millions par jours c'est colossal, surtout si on compare avec une dette sans intérêts le solde est souvent positif. [...]


[...] Effectivement le système économique actuel qui est mondialisé, fonctionne sur la l'exploitation de la planète pour la création de masse d'objet inutile poussant à la consommation. La répartition de ces biens n'est pas équitablement distribuée dans la population mondiale mais leurs méfaits sur l'environnement et ressenti par tous. Il sera abordé dans un premier temps les mécanismes de la création monétaire et ces répercussions sur l'économie par l'étude du fonctionnement de la dette, en rappelant la notion de dette, le fonctionnement du budget ainsi que les risques encourus par le gonflement de la dette, en fessant un tour en Europe pour comprendre la dette selon au sens de Maastricht. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok