L'augmentation de capital Danone, d'après le cas Vernimmen 2013

L'augmentation de capital Danone, d'après le cas Vernimmen 2013

Résumé du document

CA de Danone réalisé pour 30% dans des pays à forte croissance (Chine, Indonésie, Brésil). CA qui augmente en 2008 de 19% après avoir subi une baisse en 2007. Augmentation du aussi bien à une croissance externe qu'une croissance organique (8% d'augmentation à périmètre et taux de change constant). Cette croissance organique laisse penser que Danone a encore gagné des parts de marché en 2008. Le taux de marge brute est plutôt stable sur la période, mais connaît une augmentation de 2,9 points de pourcentage en 2008. Cette augmentation s'explique par le coût des produits vendus qui a augmenté moins vite que le chiffre d'affaires. Cette évolution de la marge se répercute sur les soldes suivants : EBE et résultat d'exploitation qui suivent l'augmentation. Le résultat net de 2008 diminue fortement par rapport à 2007, cependant celui-ci était en forte augmentation à cause de la plus-value sur la cession d'activité, on ne peut donc pas l'utiliser pour comparer. Pa rapport au résultat net des années précédents, le résultat de 2008 diminue légèrement.

Sommaire

I. Analyse financière de Danone II. Analyse boursière III. Positions des administrateurs IV. Coût du capital avant augmentation V. Coût du capital après augmentation VI. Baisse du bêta VII. Baisse de la rentabilité après l'augmentation de capital VIII. Impact de l'augmentation de capital sur la valeur de l'action IX. Comparaison des ratios de structure financière X. Paramètres opérationnels futurs XI. Théorie de l'agence XII. Préconisation

Informations sur l'étude de cas

Laura
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 14/01/2014
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 11/09/2014
  • Consulté : 82 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] De ce fait, les actionnaires qui ne souhaitent pas souscrire à l'augmentation de capital se retrouveront effectivement plus dilués qu'il ne l'aurait été en 2007. Cependant la baisse du cours était peu prévisible, de plus rien ne les empêche de souscrire à l'augmentation de capital pour réduire cette dilution. Dans le contexte de crise économique, les entreprises endettés sont plus fragiles et subissent également une baisse de la confiance des investisseurs, qui dans ce contexte peuvent préférer les entreprises moins risqués. [...]


[...] Cependant sans cette augmentation de capital, Danone se prive de toute opportunité d'investissement futur. Or pour pouvoir continuer à être une valeur de croissance il faut avoir les moyens de poursuivre sa croissance. Si Danone conserve son niveau d'endettement actuel, il se prive de ses moyens, ce qui pourrait avoir pour conséquence de simplement repousser la stagnation du BPA. Comme le risque de l'action diminue avec l'augmentation de capital, les investisseurs demanderont un BPA plus faible que pour une entreprise plus risquée. [...]


[...] De plus une augmentation de capital peut être interprétée par le marché comme la volonté de l'entreprise de profiter d'un cours surévalué, ce qui provoque une baisse du cours. Comparaison des ratios de structure financière Avec l'augmentation de capital, les ratios de structure financière sont meilleurs que sans. L'endettement ne représente plus que 1,1x l'EBE, et 2,1X les flux de trésorerie disponible. Cependant on remarque que même sans augmentation de capital la structure financière redevient correcte en 2013. De plus la structure financière de 2013 sans augmentation correspond à la structure financière de 2011 avec augmentation. [...]


[...] CMPC = Le coût du capital reste dans le même ordre. C'est normal la structure financière ne modifie pas le risque économique. Or c'est le risque économique qui détermine le coût du capital. Baisse du bêta Le bêta représente le risque systématique d'une action c'est-à-dire qu'il mesure la variation de l'actif en fonction des mouvements du marché. Ce bêta est influencé par la structure de financement de l'entreprise, il représente le risque financier. Comme l'entreprise est moins endettée, le risque financier perçu par le marché est plus faible d'où une baisse du bêta. [...]


[...] Paramètres opérationnels futurs L'augmentation de capital dans ce cas ne servira pas à investir ni à développer l'entreprise. Il s'agit simplement de modifier la structure financière pour retrouver des meilleurs ratios et être plus solide financièrement. Cela ne permettra donc pas d'améliorer la productivité de l'entreprise ni son chiffre d'affaires et par conséquent aucun des paramètres opérationnels. Si l'augmentation de capital n'est pas réalisée, on peut penser que l'entreprise chercherait d'autres solutions pour réduire au plus vite leur endettement. Elle chercherait de cette manière à améliorer ses résultats d'exploitation, pour générer plus de flux de trésorerie disponible et pouvoir rembourser la dette. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok