Consulte tous nos documents en ligne !

ABONNE-TOI

à partir de
9.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Fiche de lecture de La peau de chagrin de Balzac - bac de français 2023

Fiche de lecture sur La Peau de chagrin d'Honoré de Balzac, oeuvre qui s'inscrit dans le parcours : les romans de l'énergie : création et destruction, au programme du bac de français 2023.

La peau de chagrin de Balzac

Credit Photo : Gallica

 

L'oeuvre

Titre : La Peau de chagrin
Auteur
: Honoré de Balzac
Date de naissance
: 20 mai 1799
Date de décès
: 18 août 1850
Mouvements littéraires
: réalisme, romantisme.
Contexte historique
: l'écriture de ce livre suit la révolution de juillet 1830. La Peau de chagrin se déroule imprégnée dans le réalisme de l'époque : une époque où les jeunes vivent au sein d'un système conservateur, "dans une société où les valeurs matérialistes prennent le pas sur les idéaux".
Autres oeuvres majeures
: Physiologie du mariage, Le père Goriot, Illusions perdues, Sarrasine, Eugénie Grandet.
Année de publication
: 1831
Genre de l'oeuvre
: roman, fantasy littéraire.

 

Personnages principaux

Raphaël de Valentin : est le personnage principal de cette oeuvre. Il illustre la parfaite incarnation du romantique. C'est un homme passionné. Habitué à la débauche. Il incarne un héros tragique.

Comtesse Foedora : est une femme froide, égoïste et calculatrice. Elle constitue le contraire de Pauline, et ce, même si Raphaël l'aime aussi intensément.

Rastignac : constitue en quelque sorte le compagnon de débauche de Raphaël. C'est lui qui lui présentera la Comtesse Foedora.

Pauline Gaudin : est l'élève de Raphaël. C'est une jeune femme douce, généreuse, sensuelle et aimante.

 

Résumé de l'oeuvre

Cette oeuvre de Balzac conte l'histoire d'un jeune homme, Raphaël de Valentin qui ne souhaite qu'une seule chose mourir. C'est à ce moment qu'il acquiert la peau d'onagre chez un antiquaire, qui lui précise qu'elle a le pouvoir de réaliser tous ses désirs, mais que chaque désir réalisé, sa vie diminue également.

Ce récit se divise en trois parties :

Première partie - Le talisman

Raphaël de Valentin décide de mettre fin à ses jours à la suite d'une soirée morose passée dans une maison de jeu. Il ne veut pas se suicider en plein jour et préfère la nuit. En attendant ce moment, il décide d'aller chez un antiquaire et fait l'acquisition de la peau d'onagre. Son premier souhait est celui d'une orgie. Après cela, il est invité à une fête qu'organisent des amis à lui. Au cours de cette orgie, le jeune Raphaël raconte l'histoire de sa vie à son ami Émile.

 

Deuxième partie - La femme sans coeur

Raphaël raconte son histoire à Émile. Il explique qu'il a grandi avec un père froid et strict. Après la mort de son père en 1826, il finit ruiné. Il s'installe alors dans un hôtel miteux et entreprend l'écriture d'un traité philosophique. Il donne des cours à la fille de la propriétaire de l'hôtel Pauline afin de payer son loyer. Son compagnon de débauche, Rastignac le tire de cette vie misérable trois ans après. Il rencontre la comtesse Foedora par l'intermédiaire de son ami. De cette rencontre résulte un amour passionnel. Désespéré et n'ayant pas d'argent, il se retrouve chez cet antiquaire. Il souhaite la richesse et son désir est exaucé, mais la peau de chagrin se rétrécit.

 

Troisième partie - L'agonie

Dans cette troisième partie, le héros est effrayé à l'idée de mourir et essaye par tous les moyens d'éviter la destinée que lui a offerte la peau d'onagre. Celle-ci ne cesse de diminuer alors même qu'il prévoit de se marier avec Pauline. Malheureusement pour le jeune héros, il finit par succomber à un mal incurable. Endeuillée, Pauline tombe dans la folie.

 

Notions abordées dans l'oeuvre

-    Le désir : est une notion centrale de ce livre. Il prend la forme d'un sentiment tragique. Le désir, de par sa nature est irrésistible, mais à la fois excessif, voire nocif et donc dangereux.

-    La jeunesse : à travers cette oeuvre, Balzac tente d'amener une réflexion sur la jeunesse et ses excès. Tout y est vécu de manière plus intense, plus passionnée.

-    La mort : Raphaël a une relation avec la mort assez particulière ; à la fois conflictuelle et omniprésente. Au début du récit, il ne pense qu'à une chose mourir, mais vers la fin, c'est d'elle dont il a le plus peur.

 

Focus sur la notion : les romans de l'énergie, création et destruction

À partir du XVIIIe, il y a une volonté de ne plus suivre dans son entièreté "la tradition", qu'elle soit religieuse, sociale ou morale. Les personnages mettent en lumière leur propre choix, un choix individuel affirmé avec conviction, avec énergie.

Il y a une multiplication des romans de l'énergie au XIXe siècle qui raconte des chemins aux personnages ambitieux, qui désirent compter parmi les privilégiés de la société avec par exemple : Julien Sorel de Stendhal, Louis Lambert avec Balzac ou encore Bel-Ami avec Maupassant. Ils disposent tous d'une "énergie" qui est une sorte de force intérieure leur donnant la capacité d'influencer ce qui les entoure. Le roman de l'énergie se déroule également dans un contexte d'essor du capitalisme.

 

En somme, la notion de création-destruction concerne : s'agissant de la "création", la construction d'une chose nouvelle, s'agissant de la "destruction", le combat d'obstacle afin de créer un nouveau système. Ainsi, il faut détruire. Autrement expliqué, pour construire, il faut d'abord détruire.