Sciences économique - La régulation économique et sociale: les mécanismes de marché

Sciences économique - La régulation économique et sociale: les mécanismes de marché

Résumé du document

Le marché : est un lieu d'échange de biens et de services. Il faut un offreur et un demandeur d'un même bien ou service ; l'échange se fait sur la monnaie et donc le prix. Milton Friedman est un économiste du courant monétariste et donc du courant classique et ultralibéral. Qui est allé à l'école de Chicago. Il est devenu le chef de file du courant monétariste. Une de ces citations : "fixez les prix et les problèmes se multiplieront. Laissez les prix se déterminer par eux-mêmes et les problèmes disparaîtront comme par enchantement", lorsque l'État fixe les prix, cela multiplie les problèmes et les contestations. Laisser les prix se déterminer par la loi du marché (négociation entre l'offreur et le demandeur) et les problèmes disparaissent parce que chacun est actif dans la négociation et y trouvent son compte après avoir négocié un juste prix et donc après avoir trouvé un accord par eux-mêmes. Ce mécanisme s'appelle LA MAIN INVISIBLE.

Sommaire

I. Définition et description du marché A. La Concurrence B. La loi du prix et de la demande C. La loi de Giffen D. Autres cas E. Notion d'élasticité F. L'effet revenu G. Bilan sur les notions vues H. Coût marginal et coût moyen I. Autres définitions II. Interdépendance des marchés III. Les différents types de marchés IV. Les limites du marché V. Fiches Bilan

Informations sur la fiche

Cécile
  • Nombre de pages : 8 pages
  • Publié le : 15/01/2020
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 15/01/2020
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] La régulation s'effectue donc par les prix. Coût marginal et coût moyen – – – – – – Coût moyen = coût total / quantité produite. Le coût moyen correspond aux dépenses engagées par l'entreprise pour produire. Coût marginal = correspond au coût supplémentaire résultant de la production d'une unité supplémentaire. Coût fixe : ensemble des coûts ne changent pas. Ce sont l'ensemble des dépenses d'une entreprise. Coût variable : ensemble des coûts changeant d'une année sur l'autre. Ce sont l'ensemble des dépenses d'une entreprise. [...]


[...] En situation de Concurrence Pure et Parfaite tous les marchés parviennent conjointement à un équilibre ; on a une rigidité des prix fréquemment constaté. Dans ce cas l'équilibre n'assure pas la régulation des marchés. L'Offre et la Demande ne peuvent pas s'ajuster. On parle alors de rationnement qui peut déboucher sur une surproduction ou une pénurie des produits. III- Les différents types de marchés Selon le niveau de concurrence, différentes situations de marchés se distinguent et se manifestent. En situation de Concurrence Pure et parfaite les agents économiques ne fixent pas euxmême les prix. [...]


[...] Les prix est fixé par le marché. Monopole : Un seul Offreur et une multitude de demandeurs. Le prix est fixé par l'Offre. Oligopole : Quelques Offreurs et quelques voire beaucoup de Demandeurs. Le prix est influencé par l'Offre et la Demande. Pour obtenir une Concurrence Pure et Parfaite, il faut remplir 5 critères : – – – – – Atomicité : Avoir une multitude d'offreurs et de demandeurs. Il faut qu'ils soients du même nombre d'un côté comme de l'autre. [...]


[...] Milton Friedman est un économiste du courant monétariste et donc du courant classique et ultralibéral. Qui est allé à l'école de Chicago. Il est devenu le chef de file du courant monétariste Une de ces citations : « Fixez les prix et les problèmes se multiplieront. Laissez les prix se déterminer par eux-même et les problèmes disparaîtront comme par enchantements » Lorsque l'Etat fixe les prix, cela multiplie les problèmes et les contestations. Laisser les prix se déterminer par la loi du marché (négociation entre l'offreur et le demandeur) et les problèmes disparaissent parce que chacun est actif dans la négociation et y trouve son compte après avoir négocié un juste prix et donc après avoir trouvé un accord par eux-même. [...]


[...] Autres définitions à savoir sur les situations de marchés – – – La concentration horizontale : est un regroupement d'entreprise se trouvant au même niveau de production, et qui produisent des biens identiques. La concentration verticale : regroupe les entreprise fabriquant des biens ou des services complémentaires. Concentration conglomérale ou diversification : regroupement d'entreprise qui correspondent à la seule recherche des profits et qui veulent donc faire des économies d'échelles. Ces entreprises n'ont rien en commun. Leur but est uniquement de diversifier et de multiplier le nombre de secteurs d'activités dans lesquells elles vont pouvoir commercialiser leurs nouveaux produits. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok