Pimido

Gestion du risque de crédit bancaire- Cas Banque Populaire au Maroc

Gestion du risque de crédit bancaire- Cas Banque Populaire au Maroc
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

I) Le secteur bancaire marocain A. Présentation du crédit Banque populaire B. Présentation de la banque Populaire Régionale II) Généralités sur le crédit A. Les différents types de crédit bancaire B. Les risques de crédit bancaire III) La gestion du risque de crédit bancaire au sein de la Banque Populaire A.La gestion d'un dossier de crédit B.La prévention contre le risque du crédit

Tout crédit est une anticipation de recettes futures. Tout crédit comporte le risque que ces recettes ne se produisent pas et qu'aucun remboursement ou bien seulement un remboursement partiel n'ait lieu à l'échéance. Ce risque appelé risque d'insolvabilité est essentiel dans l'activité de la banque dont de première importance, ainsi un crédit n'est accordé que si le banquier estime que la probabilité de remboursement excède celle de non-remboursement. De façon générale, le risque de crédit ou de contrepartie ou encore de signature est le risque de défaillance d'une contrepartie sur laquelle est détenue une créance ou un engagement de hors bilan. Le risque de crédit est donc le risque de subir une perte dans l'hypothèse ou la contrepartie se révélerait dans l'incapacité de faire face à son engagement. Les banques en estimant l'importance, et il est une limite à leur création de monnaie instaure un rationnement de crédit. Il varie :  Selon le demandeur : Le risque varie selon qu'il s'agit d'un ménage, d'une administration, d'une entreprise ou autres institutions financières. les demandeurs d'un même secteur ne présentent pas le même risque.  Selon sa destination : s'il s'agit d'un crédit à la consommation, au logement de capitaux ou de trésorerie ou d'un crédit d'investissement. Les établissements de crédit décrivent de manière claire et précise la manière dont ils gèrent le risque de crédit. Ils précisent notamment les points ci-dessous. 1. La politique des crédits et de la division des risques adoptée par l'établissement en précisant les critères de sélection des crédits en terme de segments de clients, de secteurs d'activités, de zones géographiques, d'encours maximum par bénéficiaire, de couverture du risque de crédit par les marges, la tarification et les garanties, du niveau de risque accepté. 2. L'organisation de la fonction crédit avec la description des différents échelons intervenant dans le processus d'autorisation ainsi que le système de limites existant. Les établissements de crédit précisent si ces procédures s'appliquent à l'ensemble des crédits ou s'il existe des secteurs échappant à ces procédures. Ils précisent également à partir de quel montant, deux personnes au moins interviennent, à chacun des échelons, pour autoriser les crédits.

Les plus consultés

  • Fiche résumée sur une conférence tenue par Keynes : La fin du laissez-faire

    Emmanuelle

    jeudi 03 juillet 2008

    Dissertation de 3 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Document: Mémoire de recherche en économie présentant les différences entre la politique monétaire de la BCE et celle de la FED. Mémoire de 60 pages Extrait: Notre étude porte sur deux banques centrales, celle de l'économie la plus puissante du monde, le Système de Réserve Fédéral des Etats-Unis et celle de la zone euro, l'Eurosystème dont la...

    Cheick Mohamed

    vendredi 27 février 2009

    Fiche de 34 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Définissez micro-économie et macro. Macro-économie : L'étude des lois économiques au niveau global d'une population que ce soit au niveau d'une région, d'un pays, du monde entier Micro-économie : L'étude des coûts de production, la détermination du seuil de rentabilité et de la réaction du consommateur face à ses choix de consommation.

    Dany

    samedi 04 février 2012

    Cours de 11 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Adam Smith (1723-1790) est généralement considéré comme le père de la science économique moderne et des théories du libéralisme classique. La Recherche sur la Nature et les Causes de la Richesse des Nations, publiée en 1776, est le fruit d'observations menées au cours d'un voyage de plusieurs années à travers l'Europe occidentale. Smith y...

    Adrien

    mardi 25 juin 2013

    Dissertation de 2 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Il s'agit ici de mener une réflexion sur le système économique actuel (Kiste et Mand). C'est un système dans lequel les agents rentrent en interaction qui peut être schématisé sous la forme d'un circuit économique avec de grandes fonctions (production, répartition/redistribution, mécanisme de C/E/I). L'idée est de définir la richesse et de...

    Lisa

    mercredi 31 juillet 2019

    Cours de 27 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La science est une matière qui apporte des solutions à un problème donné à l'aide d'un développement structuré. L'économie est une science qui tente de trouver des solutions à un problème posé. L'économie n'a aucune morale. Les besoins primaires sont manger, dormir, boire, se vêtir, se soigner et se loger. Nous avons donc six besoins...

    Alexis

    mardi 23 juillet 2019

    Cours de 60 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La firme adopte un point de vue technologique et économique. La firme dans la théorie néoclassique est représentée par une fonction de production. K et L sont des facteurs substituables. K et L sont complémentaires, par exemple sur une plate forme téléphonique pour 10 téléphones et 15 travailleurs il n'y a que 10 postes disponibles. Première...

    julie

    samedi 06 juillet 2019

    Cours de 35 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La création monétaire est une transformation de créances en moyens de payement. Pourquoi étudier les contreparties de la masse monétaire ? L'analyse des agrégats de tient pas compte de l'origine de la création monétaire. L'analyse des contreparties dans les bilans des IFM précise la nature de la demande de monnaie et éclaire les canaux de...

    julie

    samedi 06 juillet 2019

    Cours de 12 pages - Économie générale

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok