La bourgeoisie au XIXe et XXe siècles

La bourgeoisie au XIXe et XXe siècles

Résumé du document

Étudier la bourgeoisie, c'est aussi consacrer un thème à la constitution des élites : l'émergence de la bourgeoisie au XIXe, c'est l'émergence d'une nouvelle élite économique parallèlement à celle de la société industrielle, sachant qu'il y a d'autres élites : politique, économique, culturelle, … Nous verrons la façon dont la bourgeoisie à émerger et les mutations de celle-ci : sachant que ces mutations ne se comprennent pas sans la prise en compte des mutations du capitalisme (développement d'un capitalisme managérial).

Sommaire

I. L'émergence de la bourgeoisie au XIXème

II. Les principales mutations de la bourgeoisie au XXème

Informations sur la fiche

Rajpiriyan
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 06/08/2013
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 06/08/2013
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] C'est également une bourgeoisie financière, et dans la finance, on a certaines familles qui témoignent d'une continuité par rapport à al société préindustrielle. En France, il y a la haute banque qui désigne les activités bancaires qui existaient avant la révolution industrielle ( la haute banque était déjà présente à cette époque lorsqu'il fallait armer les bateaux, une banque devait avancer les fonds ( de la même façon, avant la révolution industrielle, les États étaient en besoin de financement et donc il y avait un secteur bancaire qui s'en occupait. [...]


[...] Il prend en compte le revenu moyen des 150 dirigeants les mieux payés dans les 50 plus grandes entreprises, et il rapporte au salaire moyen US. Ils prendront pour cela périodes de référence : - L'après dépression de 1930 ( 1936/1939. Les revenus moyens étaient représentés par 82 fois des salaires moyen, la part de stock option à l'époque était nulle ( cet écart était surtout salarial. - 1960/1969 (après la WW2) ( entre ces deux périodes on appelle ça la grande compression ( forte réduction entre les 60s et 80s. [...]


[...] Progressivement, les énarques vont posséder les meilleurs postes à haut salaire. En 2007, les dirigeants des banques BNP-Paribas et Société Générale sont des énarques, mais il y a aussi dans beaucoup d'autres grands groupes. Même si la tradition est plus ancienne on retrouve à la tête des polytechniciens ( il y a aussi l'importance de la cooptation ( on se choisit les uns, les autres au sein d'un même groupe ( sorte d'esprit de corps, on est conscient de partager le même destin, on ne laisse pas rentrer qui veut. [...]


[...] Le rapport Viénot en 1995, a limité le cumul des mandats. Pinçon et Charlot sont des sociologues qui ont constitué une sociologie de la bourgeoisie ( ils ont évoqué une noblesse d'argent ( ils expliquent que pour faire pleinement parti de la bourgeoisie, il y a tout un travail d'identification sociale qui doit se faire, les facteurs économiques ne comptent pas. Ce sur quoi ils insistent, c'est vraiment sur la notion de conscience de classe ( travail d'identité, d'identification sociale ( passe par certains rites pour être vraiment reconnu par ses pairs ( le capital économique ne suffit pas. [...]


[...] En quoi y a-t-il un modèle US pour comprendre l'évolution de la bourgeoisie au XXème ? Paul Krugman a écrit L'Amérique Que Nous Voulons ( il consacre une partie de cet ouvrage à l'histoire économique des USA : Si l'Américain à haut revenu vers 1905, était par essence un baron de l'industrie qui possédait des usines, son homologue 100 ans plus tard est un cadre supérieur immensément récompensé de ses efforts par des primes et des stocks options À travers cette phrase, Krugman résume l'évolution économique ( ce qu'il résume sur un siècle, ce sont les conséquences du développement du capitalisme managérial sur la structure sociale. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok