Effets pervers et ordre social - R. Boudon

Effets pervers et ordre social - R. Boudon

Résumé du document

Nous avons choisi d'étudier un ouvrage de R. Boudon, intitulé « Effets pervers et ordre social » . Il s'agit pour l'auteur à travers cet ouvrage, d'expliciter le social en sortant des paradigmes déterministes, et plus précisément de ne pas tomber dans ce que R.Boudon appelle, le sociologisme. C'est en cela qu'il va mettre en œuvre un ensemble conceptuel à même de rendre compte d'une vision de la sociologie, cette fois-ci moderne en terme d'explication des conflits sociaux et du changement social. Nous définirons, ainsi les trois concepts, qui apparaissent centraux quant à la compréhension de ce paradigme.

Sommaire

I. Effets pervers

II. Ordre social

III. Individualisme méthodologique

Informations sur la fiche de lecture

Hakima
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 05/07/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 05/07/2012
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] En cela, selon R. Boudon, L'homo sociologicus, est caractérisé par une rationalité limité, ses actions sont dites intentionnelles et prennent forme en fonction d'une information limitée dans une situation d'incertitude. Cet ouvrage fût intéressant au sens où, l'auteur tente au moyen d'un ensemble conceptuel, de lier explication holiste et explication subjectiviste. Autrement dit, il tente d'insérer l'acteur social, ou plus précisément les actions de l'acteur social comme étant au cœur de l'évolution des sociétés. En cela, le paradigme boudonnien s'avère intéressant, notamment pour les enquêtes sociologiques d'ordre qualitatives, permettant ainsi une meilleure prise en compte du comportement des acteurs dans l'explication d'une situation sociale donnée, et donc comme le revendique l'auteur lui-même une explication plus réaliste des faits sociaux. [...]


[...] En outre toujours dans la même logique, il importe de souligner que tous les individus ne raisonnent pas selon leurs intérêts, il importe donc de ne pas éluder les motivations autres que l'intérêt individuel, mais également le poids des structures sociales. En ce sens, cette volonté, toutefois noble de concilier perspective holiste et perspective subjectiviste, vient porter préjudice à l'auteur, dans la mesure où, elle ne permet pas d'apprécier les facteurs intervenant dans l'action sociale. Boudon R., effets pervers et ordre social, PUF, 1977. [...]


[...] -Ordre social : Ce concept renvoi aux résultats d'agrégation de comportements individuels et collectifs. L'on comprend ici, que le social n'est pas le déterminant de l'action, mais la résultante d'actions individuelles. Dans ce cas, l'auteur va choisir d'expliciter ce concept en prenant le cas des politiques publiques, et plus précisément le cas du système d'enseignement et des choix mis en place par les acteurs sociaux. Il montrera ainsi, que l'ordre social se manifestant,dans notre cas, par des décisions politiques, conduit à des effets pervers nécessitant ainsi, dans une logique circulaire, de nouvelles décisions, sans que la boucle des effets pervers ne cesse, c'est ainsi qu'il perçoit l'évolution des sociétés. [...]


[...] BOUDON Nous avons choisit d'étudier un ouvrage de R. Boudon, intitulé Effets pervers et ordre social .Il s'agit pour l'auteur à travers cet ouvrage, d'expliciter le social en sortant des paradigmes déterministes, et plus précisément de ne pas tomber dans ce que R.Boudon appel, le sociologisme. C'est en cela qu'il va mettre en œuvre un ensemble conceptuel à même de rendre compte d'une vision de la sociologie, cette fois-ci moderne en terme d'explication des conflits sociaux et du changement social. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok