Philosophie politique

La politique est composée de divers courants, souvent bercés par des philosophies distinctes. Le comité de lecture propose donc de nombreux documents pour mieux comprendre ces philosophies politiques : Alain, Emmanuel Kant, Ernst Cassirer, Strauss, Machiavel... leurs théories et travaux sont ici abordés sous forme de commentaires de texte, cours, fiches de lecture, sélectionnés par le comité.

  • Qui est Machiavel ? Nicolas Machiavel : contexte & euvre Nicolas Machiavel est né en 1469 à Florence. A l'époque : pas d'Etat italien, mais des cités en conflit, même si à la fin du XVe siècle les guerres s'achèvent. Cités avec une grande diversité politique, entre tenants d'une liberté républicaine et cités terrain de pratiques tyranniques...

    Aurélie

    mercredi 16 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Ces dernières années on a vu à plusieurs reprises les firmes multinationales notamment françaises procéder à des licenciements collectifs alors que par ailleurs ils affichaient des profits record comme Michelin et Danone. Ce type de comportement a fait scandale et on a dit que ce n'était pas moral. Thème sensible en économie comme les...

    Quentin

    dimanche 06 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le Léviathan, ou Traité de la forme et du pouvoir d'une République ecclésiastique et civile, paru en 1651, constitue l'ouvrage majeur de Thomas Hobbes, philosophe contractualiste, matérialiste et mécaniste anglais du XVI-XVII siècle. Il s'agit aujourd'hui d'un ouvrage clé dans la philosophie politique, dans la mesure où il traite du passage de...

    REMI

    vendredi 04 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le Romantisme est un courant qui se développe à la fin du XVIIème. Il se crée en opposition aux Classicisme, et plus généralement, en réaction contre les modèles culturels répandus par la France. Il consacre de nouvelles valeurs artistiques comme la sensibilité, mais aussi de nouvelles valeurs politiques : le libéralisme et le nationalisme,...

    El Mehdi

    mercredi 02 novembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La deuxième guerre mondiale constitue le lieu d'une rupture dans notre modernité, tant historique que philosophique. La montée des totalitarismes, l'horreur nazie ou encore l'utilisation de la science à des fins meurtrières marquent la pensée de philosophes allemands comme Hannah Arendt, Hans Jonas ou encore Jürgen Habermas. Le XXème siècle...

    Mathilde

    jeudi 13 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La catastrophe est un évènement soudain qui a des conséquences désastreuses. La catastrophe peut anéantir une collectivité, elle pose la question de la survie de l'humanité. La catastrophe n'est jamais seulement un évènement naturel et un problème technique aussi vital et mortel soient-ils, la catastrophe est d'abord un problème moral et...

    Mathilde

    jeudi 13 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La peur est une émotion qui indique une souffrance prochaine. La question est de savoir si cette dernière est bel et bien imminente ou seulement chimérique, auquel cas, la peur ressentie n'est qu'une réaction irrationnelle face à une réalité fantasmée et donc exagérée, quant à ses conséquences potentielles. Mais dans le premier cas, si la peur...

    Lucas

    mardi 11 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La définition du philosophe est un problème qui n'a pas quitté la philosophie depuis son origine : ce problème a un corollaire simple, il faut que la saisie de ce qu'est un philosophe en vienne à exclure du même coup tout ce qui n'est pas philosophe, sinon la saisie n'est pas valide. Or Socrate semble, dans La République (livre V) tomber dans...

    Lucas

    mardi 11 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le verbe « mourir », rigoureusement parlant, ne peut se conjuguer, à la première personne du singulier, qu'au futur : impossible en effet de dire « hier j'étais mort » sans se contredire, les formes telles que « je me meurs » qu'on trouve dans la littérature ne nous intéressent pas ici puisque nous ne pouvons nous situer au moment de la mort...

    Lucas

    mardi 11 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La comparaison est une des activités les plus connues de l'esprit humain et cette opération peut être considérée comme un mécanisme qui permet une meilleure connaissance des phénomènes observés et cela, historiquement, que ce soit dans les sciences naturelles d'abord ou plus largement dans les sciences sociales qui nous intéressent plus...

    BEN

    lundi 10 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le romantisme réagit pour une part essentielle contre les Lumières et contre une certaine manière de concevoir la modernité. Lumières et romantisme font partie intégrante de la modernité bien que ces deux orientations se déclinent de manières différentes et pensent toute une série de choses d'une manière différente voire opposée. Le romantisme...

    BEN

    vendredi 07 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le Léviathan est un texte écrit par Hobbes en 1951, peu après que l'Angleterre ait coupé la tête de son roi (1649), dans un contexte très agité autant politiquement que du point de vue de la religion. Au moment de la parution du Léviathan, Cromwell est à la tête de l'Angleterre, ce contexte est très prenant puisque les guerres civiles sont la...

    BEN

    vendredi 07 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Fiche de lecture sur "Le Savant et le politique" de Max Weber (recueil de deux conférences de sciences sociales : "Le Métier et la vocation de savant", "Le Métier et la vocation d'homme politique"). Fiche structurée révélant l'argumentation et les idées de Max Weber, illustrées par des exemples tirés du livre.

    Marie

    lundi 03 octobre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il convient de noter, sue le régime politique (Jean-Louis quermonne) est « un ensemble des elements d'ordre idéologique institutionnel et sociologique qui concourt a former le gouvernement d'un pays donné pendant une période déterminée » selon lui la notion de régime pol comporte 4 éléments fondamentaux : - Le principe de legitimité - La...

    camille

    vendredi 30 septembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le citoyen fait partie de la cité, il participe au débat politique. Il est donc supposé être libre, (cf analyse Ana Harendt dans Conditions de l'homme moderne). Ce terme de citoyen désigne un individu qui, a minima, respecte les devoirs que sa société lui impose et qui, au mieux, use de ses droits pour participer. D'après cette definition, il...

    CORNIOU

    lundi 26 septembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le citoyen fait partie de la cité, il participe au débat politique. Il est donc supposé être libre, (cf analyse Ana Harendt dans Conditions de l'homme moderne).

    CORNIOU

    jeudi 22 septembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Commentaire du chapitre XVII du Léviathan de Hobbes et critique du texte, avec description de la théorie hobbesienne sur la genèse de l'Etat et les conditions de son apparition, critique de la vision aristotélicienne et naturaliste de la sociabilité de l'homme, caractéristiques du Léviathan, et critique de Rousseau et Léo Strauss sur la théorie...

    Diane

    mardi 13 septembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Si un conférencier exige le silence de l'assemblée, il ne formule pas une simple requête. L'exigence n'est pas censée rester une exigence « en idée » : elle implique implicitement qu'on l'exécute. Si on exige la liberté ou la justice, on ne se place pas dans une perspective utopique : ces exigences sont légitimes parce que la justice et la...

    AMINA

    mardi 13 septembre 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans cet essai, Libéralisme et Justice Sociale, Jean-Pierre Dupuy s'attache à combler un vide propre à la philosophie française : l'impossibilité pour cette dernière d'envisager le marché dans ses dimensions politiques et morales. Il passe donc en revue des théories anglo-saxonnes du marché afin de les confronter à la tradition française, en...

    Dupont

    dimanche 21 août 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Ce tome est le troisième des mémoires de guerre. On le qualifie de « mémoire » et non d'autobiographie car l'oeuvre se base sur des faits historiques, et sur l'implication de l'auteur dans des événements qui ont marqué leur temps. La vie de l'auteur est ici reléguée à un plan trivial, et seule la subjectivité intrinsèque à la narration exprime...

    Estelle

    mercredi 17 août 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dissertation "Y' a-t-il un droit à la révolte ": Ce qu'il y'a d'étonnant dans ce sujet, c'est l'association du droit et de la révolte. Le droit renvoi au respect, à l'obéissance, à l'état tandis que la révolte sous-entend la désobéissance, la violence et le désordre.

    AMINA

    vendredi 05 août 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Condorcet, mathématicien et philosophe des lumières, a réfléchit sur des systèmes de décision collectifs, et plus précisément à la manière dans une démocratie d'arriver à des choix collectifs. C'est-à-dire à la possibilité de prendre des décisions politiques non pas par une personne mais par un collectif (Assemblée). Il montre que tous les...

    Alexandre

    vendredi 29 juillet 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Introduction : Descartes dans Lettre à Élisabeth, aborde l'homme dans sa relation à autrui. Cela est très important puisque autrui fait partie intégrante de la vie de l'homme. Descartes nous dit qu'un homme seul n'est qu'une petite partie de l'univers et que dans cette solitude, il ne peut pas prendre la pleine mesure de son existence. Sa...

    Julien

    samedi 16 juillet 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • On peut d'abord penser à Platon qui considère que c'est le besoin qui oblige les individus à s'associer puisqu'un homme seul ne peut se suffire à lui-même. Pourtant Platon sait aussi que l'homme ne se limite pas à ses seuls besoin et qu'il cherche toujours à organiser son existence selon un ordre de valeurs. Autrement dit, l'homme est par...

    Laura

    mardi 28 juin 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les ouvrages datent la naissance de cette discipline, en tant que discipline universitaire, au début du XXe siècle. Les questions majeures sont les causes majeures des conflits internationaux, comment y mettre un terme,o Les questions des relations internationales ont une histoire extrêmement longue. Certains auteurs estiment qu'il faut...

    Céline

    vendredi 24 juin 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • l'histoire des idées politiques permet la compréhension et l'analyse des forces politiques. Dans cette branche on peut définir les trois termes composant le titre de la matière. L'histoire signifie selon les Grecs le récit des événements des faits dignes de mémoire et qui peuvent expliquer la situation présente. Dans l'histoire des idées...

    Mohammed Yassine

    mercredi 15 juin 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • «Nous [...] sommes les serviteurs de l'Esprit. Nous n'avons pas d'autre maître » : cette phrase tirée de la Fière déclaration d'intellectuels, parue dans l'Humanité du 26 Juin 1919, démontre la fierté des intellectuels français vis-à-vis de leur statut. Pourtant, cette notion d'intellectuel est récente, et fut au départ un terme péjoratif... Le...

    HAAS

    jeudi 09 juin 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La démocratie est la réponse consensuelle donnée aux conflits d'action et de croyance. Celle-ci se définit comme une « doctrine politique d'après laquelle la souveraineté doit appartenir à l'ensemble des citoyens, au peuple ». Les valeurs démocratiques (liberté, égalité, ...) ont pour objectif la pérennisation de l'état de paix au sein du...

    sophie

    vendredi 27 mai 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dissertation de sciences politiques. Sujet : L'Etat est-il le garant de la liberté ? 6 pages « Tandis que l'Etat existe, pas de liberté ; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat. » Lénine a sur le sujet des relations entre Etat et liberté un avis radicalement tranché. Il est vrai que les définitions des deux notions peuvent paraître...

    sophie

    vendredi 27 mai 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Nietzsche (1844-1900), dans son ouvrage «le crépuscule des idoles» (1888) s'intéresse à la notion de libre-arbitre. Le libre arbitre c'est la capacité pour un être humain de se dire l'auteur de son action, quelle que soit la série des causes qui a précédé son acte. Nietzsche, lui, pense que le libre arbitre c'est se déterminer et se prononcer...

    Juliette

    mardi 17 mai 2011

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur mon Pimido

Je partage sur Facebook

Je partage sur mon Pimido

devient