Comment je vois le monde - Albert Einstein (1949)

Comment je vois le monde - Albert Einstein (1949)

Résumé du document

Les scientifiques italiens sont menacés par le fascisme de Mussolini et Einstein écrit à un de ses ministres qu'il est interdit d'humilier ainsi de brillants scientifiques qui font la gloire de l'Italie. Il est interdit de les faire adhérer au Fascisme de force : -Le combat pour la vérité scientifique, éloigné des problèmes concrets de la vie quotidienne, devrait être estimé inaccessible au pouvoir politique-

Sommaire

I. Fascisme et Science
II. Méthodes d'inquisition modernes
III. Éducation pour une pensée libre
IV. Maîtres et élèves
V. H.A.Lorentz
VI. Arnold Berliner
VII. B. Russell
VIII. Les interviewers
IX. Mes premières impressions de l'Amérique du Nord
X. Réponse aux femmes américaines
XI. Sens actuel du mot paix
XII. Comment supprimer la guerre
XIII. Quel est le problème du pacifiste
XIV. Allocution à la réunion des étudiants sur le désarmement
XV. Sur le service militaire
XVI. A Sigmund Freud
XVII.Les femmes et la guerre

Informations sur le commentaire de texte

thomas
  • Nombre de pages : 5 pages
  • Publié le : 20/03/2020
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 20/03/2020
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Aujourd'hui, le nouveau sens du mot paix s'appelle survie. Comment supprimer la guerre : Il donne sa responsabilité dans la question de la bombe atomique, c'est qu'il avait écrit à Roosevelt car il savait les allemands proche de percer le secret atomique. Puisque les pays ne se résolvent pas à supprimer la guerre de manière définitive, il y a une inexorable course à l'armement. « Aujourd'hui, la guerre s'appelle l'anéantissement de l'humanité » « Seule la suppression définitive du risque universel de la guerre donne un sens et une chance à la survie du monde » Einstein affirme que Gandhi est le plus grand génie politique de notre civilisation. [...]


[...] « L'État doit être notre serviteur et nous n'avons pas a en être les esclaves » « Nous n'avons le devoir de consentir certains sacrifices à l'état que s'ils contribuent aux progrès humain des individus » « Le service militaire obligatoire doit être combattu puisqu'il constitue le foyer principal d'un nationalisme morbide » « Dans les circonstances actuelles , peut-on penser un moyen de se sauver alors que nous créons nous-mêmes les conditions de notre mort » Sur la course aux armements entre les Etats-unis et l'URSS. [...]


[...] Malgré tout le respect qu'il il dit que le spectre de la peur métaphysique (En gros Russell est influencé par le scepticisme de Hume) est présent dans son texte. Une vision qu'Einstein ne partage pas. Les interviewers : Einstein nous parle des interviews et dit que parfois elles sont désagréables. Surtout quand le reporter vous demandent un avis sur quelqu'un d'autre ou quelque chose qui ne vous regarde pas. Si vous ne répondez pas à ce journaliste, le lendemain dans la presse on lira qu'Einstein n'a pas voulu en parler. L'effet sur le lecteur sera de penser d'inévitables conclusions. [...]


[...] Il a crée le « conseil de recherche » et a milité pour que les scientifiques des puissances vaincus ne soient pas exclus. Pour le service des objectifs intellectuels internationaux. Il accepte d'être élu à la commission de coopération intellectuelle internationale de la S.D.N. Sa devise : « ne pas dominer mais servir » « Que son exemple contribue à faire régner ce climat intellectuel » H.A.Lorentz créateur et personnalité : Lorentz a fondé une théorie complète de tout les phénomènes électromagnétiques et électrodynamiques. [...]


[...] Russell et la pensée philosophique : Il admire Russell et s'excuse auprès de lui de ne pas savoir bien écrire car il est scientifique, il se réconforte en disant : « Qui a fait l'expérience de penser dans un autre domaine l'emporte toujours sur celui qui ne pense pas du tout ou très peu » Russell dit que lorsque l'on voit un objet, notre vision est fausse car nous le voyons avec un réalisme naïf. On est persuadés de ce que l'on voit. Le réalisme naïf conduit à la physique et cette physique détruit ce réalisme naïf. « Les sens transforment la matière brute ». Russell s'inspirait de Hume et hume était sceptique quant à la connaissance. Comme l'Homme aspire à une connaissance certaine, Hume nous perturbe. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok