Littérature

Fiches de lecture et commentaires de texte sont ici proposés sur des oeuvres de Théophile Gautier, Maissa Bey, Montaigne, La Fontaine, Paul Claudel, Voltaire, Molière... mais vous y trouverez également des dissertations sur des thèmes de la littérature, comme le rôle du héros, des parallèles entre différents auteurs comme Corneille et Racine...

  • Pour parvenir à donner une évocation distancée de la guerre, l'extrait va en rendre l'observation par un discours rapporté avant de souligner que, dans un premier temps, Jules n'a pas conscience de ce qui se passe..Le discours rapporté :... c'est celui du champ de bataille (Quelle pagaille ! pensait Jules,...

    Christophe

    jeudi 28 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Guillaume Apollinaire est un écrivain naturalisé français (né polonais). Un des plus grands poètes français du début du XXème siècle, il pratique les calligrammes, qu'il invente, en mettant en écrit des poèmes sous des formes diverses. Être inspiré et...

    Causse

    mercredi 27 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La vision du poète est encadrée par la réalité [et paradoxalement l'infini (vers 14) et l'éternité (vers 52) dans le monde "fini"], c'est-à-dire les deux premières et les deux dernières strophes, renvoyant dans une certaine mesure à l'idée de poème-tableau...

    Christophe

    mercredi 27 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Nous allons tout d'abord étudier la métaphore qui structure ce sonnet, et notamment sa construction. Dès le vers 2, nous pouvons relever le commencement de la métaphore filée. En effet, nous pouvons voir apparaître une expression référant au comparant : "Ces vieux Singes de cour". Du Bellay...

    Thomas

    mardi 26 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Durant sa tirade, Ruy Blas critique violemment ses ministres, corrompus et avides de pouvoir. Pour ce faire, il utilise des arguments ad hominem : "Et vous vous disputez à qui prendra le reste !" au vers 4. Par l'utilisation de ces arguments, il s'attaque directement à ses ministres, et les tient pour responsables de la situation...

    Thomas

    mardi 26 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans les trois premiers paragraphes (lignes 1 à 13), le narrateur décrit les conditions épouvantables endurées par les soldats sur le champ de bataille qui rendent leur situation particulièrement pathétique : "une pluie torrentielle" (ligne 2), "les mortelles heures" (ligne 2), "les flaques" (ligne 3),...

    Christophe

    mardi 26 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Comme un roi admiré par ses sujets, c'est par les yeux des oiseaux de "nos bois" (vers 2) que Florian dresse un portrait élogieux, voire excessivement louangeur, du "roi des oiseaux" (vers 18).Ce point de vue est marqué par le champ lexical du regard ("observe" et "examine", vers 5 ; "les yeux", vers 8 ; "admire", vers 14 ;...

    Christophe

    mardi 26 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'incipit de cette oeuvre nous présente donc son personnage central au début de son arrivée à Paris, récemment employé aux chemins de fer ; tandis que l'excipit rend compte de son ascension sociale lors de son deuxième mariage.Nous nous attacherons à comparer les deux passages afin de...

    Alice

    lundi 25 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Normalement c'est difficile de parler de la torture car c'est un sujet tabou, d'autant plus, quand on a soit même torturé. Pourtant, Aussaresses parle ouvertement de la torture et ose dire toute la vérité même si elle est horrible. Le mot « torture » ne cesse d'être répété...

    Marine

    lundi 25 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Trois fragments différents : simple phrase différent du paragraphe construit. L'écriture se fait à la fois lapidaire ou expansive -> Ecriture en mouvement. Champ lexical du divertissement. Répétition : divertissement (fois 4). L'enchainement des trois fragments suit une gradation (...)

    Fabio

    lundi 25 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • El documento es un fragmento de la novela Hot Line, que fue publicada en 2002 y cuyo autor es Luis Sepúlveda. Es una novela policíaca ambientada en el Santiago de la transición democrática (tras la dictadura de Pinochet) en que los militares seguían teniendo mucha influencia. Luis Sepúlveda es chileno y una figura muy importante de la literatura...

    joséphine

    vendredi 22 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La Boétie s'adresse à nous en multipliant l'emploi accusateur du pronom personnel "vous". Il en use de manière anaphorique à partir de la ligne 2 pour nous faire prendre conscience de notre culpabilité. Au départ, ce pronom s'adresse à la masse, au peuple puis à partir de la ligne 15...

    Patricia

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La promenade du poète se déroule dans un décor ambivalent où les éléments évoquent un monde fascinant, à la fois réel et imaginaire. Certes Verlaine décrit avec réalisme et précision les composantes naturelles calmes et tranquilles, dans un espace et un temps...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La totalité de cet extrait est marquée par l'évocation d'un cadre propice aux sentiments et à leur évolution : l'"affection" (lignes 1, 6 et 7), "douceur naturelle" (ligne 8), "sensualité" (ligne 10), "les sens et mon coeur" (ligne 16), et surtout sa "chambre" (ligne 21), "son lit" et "coucher" (ligne...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • À partir d'une description réaliste, le poète compose le tableau très animé et vivant d'un enterrement auquel il ne manque aucun des éléments traditionnels :- dès le titre et le premier vers, le cadre de la description est fixé : un enterrement.- les différents acteurs...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le rythme des vers traduit également l'apaisement progressif de l'âme. Ainsi, aux assauts violents de la souffrance traduits au début du poème par les dissonances sonores et la syntaxe morcelée par les virgules, succède le chant mélodieux de la fin du poème dont les sonorités douces...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • À l'époque d'écriture du poème, Verlaine vient de perdre son père. Dans le même temps, seul et inconsolable, il écrit le poème précédent et fait part de sa souffrance affreuse devant le refus de sa cousine. Le contexte dépressif est donc là et il ne croit alors...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les premiers vers se déroulent selon un schéma grammatical limpide (sujet / verbe / complément) avec un parallélisme de construction entre les deux phrases (vers 1 à 4 / vers 5 à 8) destiné à créer un climat de confiance propice au sommeil. On relève ainsi un écho des...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Depuis le mariage d'Élisa en 1858, le chagrin d'amour de Verlaine le laisse inconsolable. La jeune femme a quitté la famille du poète chez qui elle vivait depuis sa naissance, pour vivre avec son époux à Lécluse, une commune du Nord de la France. Verlaine y passera les vacances d'été en...

    Christophe

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le registre épique propose une transfiguration de la réalité. Le souffle épique, qui se rencontre chaque fois qu'exaltée l'aventure exceptionnelle d'un individu ou d'une communauté, se retrouve en particulier dans la littérature. Ce registre repose sur une amplification de la réalité. Il donne au héros une dimension surhumaine et aux actions...

    raphaelle

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le registre lyrique est par excellence le registre de l'affectivité. Centré sur l'expression individuelle des sentiments, il recourt aux ressources mélodiques du langage. Même s'il y a des liens privilégiés avec la poésie, le registre lyrique traverse tous les genres et tous les arts. Le lyrisme accorde la première place à la subjectivité du...

    raphaelle

    jeudi 21 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans ce poème, Baudelaire représente la femme comme universelle, un être supérieur à toute description. Il élucide avec une complaisance tenace les liens secrets de la mère et de la maîtresse, cette dernière recevant sa lumière et sa signification de la première. Il...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Cette lettre fut écrite en 1714, ce qui correspond à la fin du mouvement littéraire du classicisme.Fénelon fait ici le bilan de cette polémique en résumant son sentiment par un rythme ternaire : Tout est simple, tout est mesuré, tout est borné à l'usage (lignes 7-8). Implicitement,...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'eau qui coule, et d'une manière générale les liquides (ici le sang, dont la déplétion délétère représente la souffrance du poète mais aussi un danger pour lui), élément transitoire, fait partie de cette hantise de Baudelaire de ce qui change et passe.Les deux...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dès le premier quatrain, le contraste est saisissant entre le mutisme de ces femmes pourtant blessées ("stoïques et sans plaintes", vers 1 ; "Mères au coeur saignant", vers 3) et le tumulte de la vie urbaine souligné par :- l'imprécision du lieu.- la cacophonie et le flou ("À travers le chaos des...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Cette quête voit l'intervention de deux entités, le poète ("Dis-moi", vers 1 et 5 ; "Emporte-moi" et "enlève-moi", vers 11 et 15) et une femme nommée "Agathe" (vers 1, 5 et 13). L'intimité de ces deux personnages est suggérée par le tutoiement ("ton coeur", vers 1 et 5), les...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les quatrains de ce sonnet sont dominés par l'allégorie féminine qui permet à l'auteur, sans aucune référence claire (mais on sait, comme en témoignent explicitement les deux autres poèmes du recueil traitant du même sujet : Le Chat - XXXIII et XLVII -, que pour l'auteur l'image du...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La majorité des caractéristiques de cette chevelure suggère fortement la jeune actrice : "Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !" (vers 1), "Ô boucles" (vers 2), "cette chevelure" (vers 4), "Fortes tresses" (vers 13)... De plus, de multiples périphrases de cet attribut confortent l'origine...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Sous le couvert de l'aura liturgique du titre, Baudelaire donne à son poème l'apparence d'une prière. En effet, le titre reprend les premières paroles latines du psaume 130 de la Bible, récité lors de la prière des morts : "De profundis clamavi ad te, Domine" (Des profondeurs, je criais vers Toi,...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'auteur va d'emblée la présenter comme un mystère qu'on ne cesse d'interroger. Dès le premier vers ("Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme, / Ô Beauté ?"), la question, mise en valeur par un rejet de la beauté au vers suivant et par la solennité du O vocatif, revêt un...

    Christophe

    mercredi 20 octobre 2010

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur mon Pimido

Je partage sur Facebook

Je partage sur mon Pimido

devient