Fiche bac français: méthodologie du commentaire de texte

Fiche bac français: méthodologie du commentaire de texte

Résumé du document

Le commentaire est un exercice beaucoup plus codifié que la dissertation ; il ne faut pas quitter le texte avant, éventuellement, la fin de la troisième partie (lorsqu'on l'inscrit dans un contexte plus large), et il n'est pas attendu d'avis personnel, seulement une analyse claire et précise de ce que dit l'auteur, et surtout de la façon dont il le dit. Il s'agit en fait de refaire la généalogie de l'œuvre, au fil de sa « fabrication » : l'auteur a voulu dans le texte dire quelque chose ; il a donc été amené à choisir une forme (un genre) et un ton (un registre) appropriés, et à faire des choix d'écriture pour traduire au mieux son idée - il se peut aussi qu'il ait été soumis à des contraintes apportées par le choix du genre (on n'écrit pas une tragédie n'importe comment au XVIIe, par exemple). L'œuvre a laquelle on fait aujourd'hui face est le résultat de ce processus mêlant choix libres et contraintes extérieures ; chaque élément du texte en constitue en quelque sorte une trace : l'objectif du commentaire est de redécouvrir, derrière les procédés d'écriture, l'intention originelle de l'auteur, la façon dont il a mis son écriture au service de son idée.

Sommaire

I. Lecture du texte

II. Premier relevé des procédés de style

III. Construire le plan

IV. Formuler la problématique

V. La rédaction de l'introduction

Informations sur leguide pratique

Adrien
  • Nombre de pages : 7 pages
  • Publié le : 04/04/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 04/04/2012
  • Consulté : 13 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] (cas d'une scène d'introduction), Comment l'auteur met-il en scène l'aveu de tel personnage ? (scène d'aveu), etc. Le mieux est peut-être encore de faire simple, en allant droit au but : il s'agit, en gros, de faire semblant de se demander ce que l'auteur va dire ou présenter dans son texte. > La rédaction de l'introduction : Dernière étape essentielle avant la rédaction du développement du plan, l'introduction doit être rédigée au mieux pour accrocher l'attention du correcteur et lui donner une première bonne impression qui le suivra au fil de sa lecture. [...]


[...] Ces considérations requièrent de fait une certaine connaissance des principaux auteurs et mouvements littéraires ; elles permettent néanmoins de bien conclure le commentaire en montrant qu'on connaît l'environnement culturel du texte. > Formuler la problématique : On peut le faire après la construction du plan, justement parce qu'elle est moins importante que celui-ci et doit donc lui être subordonnée ; en théorie, il faudrait d'abord trouver la problématique et y répondre par un plan. Il s'avère cependant souvent plus facile de construire le plan, selon la méthode présentée ci-dessus, et de trouver ensuite la formulation d'une problématique qui recoupe ce plan ; on est de plus souvent moins exigeant sur la problématique en français, par rapport à la philosophie par exemple. [...]


[...] En général, il suffit de trouver l'enjeu principal du texte ; il peut s'agir de la morale qu'il porte (telle qu'elle a été présentée dans le III), ou, si elle n'est pas très apparente dans l'extrait, de l'intérêt du passage dans l'œuvre. On se retrouvera donc le plus souvent avec une problématique du type : De quelle manière l'auteur défend-il telle position ? Par quels moyens l'auteur s'emploie-t-il à nous faire réfléchir sur ? (premier cas : la morale), ou Comment l'auteur introduit-il ici sa pièce ? [...]


[...] Le registre : Quel est, ou quels sont le ou les registres présent(s) dans le texte ? Le registre est le ton général du texte ; en général, il est unique, mais il arrive que plusieurs registres soient mélangés, ce qui produit des résultats intéressants : le comique peut ainsi se mêler à du polémique, pour créer un conflit burlesque Là encore, il faut citer des éléments précis à l'appui de l'impression générale : qu'est-ce qui rend le texte comique, ou pathétique, par exemple ? [...]


[...] Pour un extrait d'argumentation, on identifiera les différents points traités par l'auteur : argent, pouvoir, mœurs que décrit-il, et comment prend-il position ? III - La morale, ou l'intérêt du texte dans son contexte littéraire et social Avec les deux premières parties, on a exploité à peu près tout le contenu interne du texte : on a vu de quoi il parlait, et comment il en parlait. La troisième partie répond à une dernière question, peut-être la plus importante : pourquoi parle-t-il de cela, de cette façon ? [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok