Blaise Cendrars, "Académie Médrano" : commentaire

Blaise Cendrars, Académie Médrano : commentaire

Résumé du document

Blaise Cendrars, de son vrai nom Ferdinand-Louis Sausser, est un poète indépendant du début du XXe siècle en marge du surréalisme qui entend bousculer les conventions de la poésie établie. Il écrit Les Sonnets dénaturés d'où est issu ce poème, en 1916, pendant la Première Guerre mondiale, alors qu'il vient de perdre sa main droite au combat. Écrivant désormais de la main gauche, il se rend compte que les lettres peuvent s'échapper des contraintes formelles. Il va donc développer une nouvelle esthétique de la poésie en proposant d'abord le plaisir ludique d'une forme chamboulée pour fonder ensuite une conception innovante de la poésie (...)

Sommaire

Introduction

I) Le plaisir ludique d'une forme chamboulée

A. Le sonnet dénaturé
B. Jeux sur les sonorités
C. Des thèmes étonnants

II) Une conception nouvelle de la poésie

A. L'opposition à un système codifié
B. L'appel au lecteur
C. La provocation poétique

Conclusion

Informations sur la fiche

Mona
  • Nombre de pages : 8 pages
  • Publié le : 22/07/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 98 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Quant au destinataire, Conrad Morand, ami de Cendrars et illustrateur, il n'est pas loin de l'anagramme de l'Académie Modrano d'où le lien direct avec le jeu sur le langage. Les images sont insolites et viennent des rapprochements inattendus, comparaisons, métaphores révélant et créant des analogies sonores, visuelles, et riches par des inventions lexical; on peut s'attarder sur le clown est dans le tonneau malaxé c'est une métaphore saugrenue provoquée par une inversion poétique, en réalité on doit comprendre que c'est le clown qui est malaxé dans le tonneau. [...]


[...] Les images de l'univers industriel, l'absence d e ponctuation, l'insolite et les calligrammes sont autant d'illustrations de la manière dont le monde est perçu: fragmenté, changeant, enthousiasmant mais aussi menaçant . (Donc ce poème est à la fois choquant par son thème : le cirque et la poésie, thèmes très peu courants, mais également par sa mise en page, totalement libre et ne respectant aucune forme fixe Quelle nouvelle esthétique est proposée par ce sonnet qui sonne comme un glas pour la poésie traditionnelle ? [...]


[...] Cette mise en toboggan, accélérée par l'expérience de la guerre où il perd le bras droit se retrouve dans sa poésie: il a toujours refusé de construire une œuvre comme de construire un poème court et statique. Il adopte une rythmique ininterrompue et dynamique avec l'emploi du présent romanesque et le respect d'un pur schéma de l'action. Le rythme parle »disait Cendrars pour qui le mot rythme fut synonyme de poème. »Ouvrir une vie, saisir un fait, voilà le rôle de l'art C'est un praticien du je-ici-maintenant L'écriture est vécue comme initiation autrement dit comme un voyage. D'ailleurs Cendrars a beaucoup voyagé, Chine, Canada, Sibérie, Etats-Unis. [...]


[...] Écrivant désormais de la main gauche, il se rend compte que les lettres peuvent s'échapper des contraintes formelles. Il va donc développer une nouvelle esthétique de la poésie en proposant d'abord le plaisir ludique d'une forme chamboulée pour fonder ensuite une conception innovante de la poésie. Le plaisir ludique d'une forme chamboulée Un sonnet dénaturé typographiquement Le lecteur est d'emblée surpris (même s'il avait été prévenu par le titre du recueil : "Sonnets dénaturés") par les fantaisies typographiques du poème. Académie Medrano comporte bien 14 vers repérables grâce aux majuscules. [...]


[...] L'impératif final, en une phrase résume le souci nouveau : il faut que ta langue passe à la caisse fasse l'orchestre, c'est-à-dire se mette à l'école du cirque, loin du ronron académique : une langue qui a de l'éclat, tonitruante au besoin, qui ne se soucie pas du bon goût, car le temps des billets de faveur est terminé. Fini le temps où les poètes n'avaient qu'à imiter et bien se tenir, chanter des thèmes admis, convenus, place à l'imagination créatrice. On voit là, outre un art poétique nouveau, une certaine agressivité vis-à-vis des tenants d'une esthétique jugée dépassée. Ce texte cherche à montrer que la poésie est comparable à une acrobatie périlleuse digne d'un équilibriste. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok