Le War Requiem de Benjamin Britten

Le War Requiem de Benjamin Britten

Résumé du document

Le 30 Mai 1962, Benjamin Britten achève une de ses plus grandes œuvres, War requiem. Le War Requiem fut écrit et composé à l'occasion de la re-consécration de la Cathédrale de Coventry. Michael Tippett a, parallèlement à cette œuvre, écrit l'opéra King Priam. Benjamin Britten ne désirait pas, à l'aide de sa composition, exalter les prouesses et la gloire de la victorieuse armée britannique, bien au contraire, il y démontre son rejet pour la guerre en général et ses infamies. L'œuvre met 85 minutes pour être jouée, exécutée entièrement. Elle comporte des paroles, ces mêmes paroles sont un mélange de textes romano-chrétiens provenant du Requiem, ensemble de prières adressées aux morts, ainsi que de neuf des poèmes de Wilfried Owen, soldat lors de la première guerre mondiale.

Sommaire

I. Contexte et généralités de l'écriture

II. Les Six Mouvements

III. L'année 1962

Informations sur le Commentaire d'oeuvre

Florian
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 03/11/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 17/09/2014
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Nous pouvons supposer que la trompette est une référence aux sept anges de la bible chargés d'annoncer l'Apocalypse sur terre. Quant au passage ci-dessous, qui nous parle de vengeance, nous pouvons faire le lien avec un fait réel, la haine engendre la vengeance qui n'engendrera que la même chose à son tour. "Nil inultum remanebit." (Rien ne restera non-vengé) Troisième mouvement : Offertorium "Offertorium" signifie en français "Offertoire" qui est une partie d'offrande de la messe. Ce mouvement est en effet rempli de références bibliques, les paroles sont là pour implorer le Christ d'accorder le repos éternel à ceux tombés durant la guerre. [...]


[...] Dans ce mouvement, nous pouvons observer la croyance dans toute sa splendeur. "Pleni sunt ceoli et terra gloria tua Benedictus qui venit in nomine Domini" paradis et la Terre sont emplis de ta gloire, Benis soient ceux qui viennent en ton nom") "After the blast of lightning from the East, The flourish of loud clouds, the Chariot Throne" ("Après l'explosion de foudre de l'Est, Le fleurissant de nuages forts, le Trône de Char") Les paroles ci-dessus parlent très probablement de l'Allemagne ainsi que de chars ou autres véhicules lourdement armés. [...]


[...] Mais les années 60, c'est aussi les "Hippies" et leur mouvement culturel. En effet, ceux-ci sont contre la société de consommation, (croissante à cause des Trentes Glorieuses à cette époque) contre la guerre et sont issus pour la plupart du "Baby-Boom". Plus tard, ces gens seront mis en avant de par leurs manifestations contre la guerre du Viêt Nam qui aura lieu peu après 1962. Pour finir avec les guerres, l'année 62 sera également marquée par les accords d'Evian et la crise de Cuba. [...]


[...] Le War Requiem de Benjamin Britten * Contexte et généralités de l'écriture Le 30 Mai 1962, Benjamin Britten achève une de ses plus grandes œuvres, War requiem. Le War Requiem fut écrit et composé à l'occasion de la re- consécration de la Cathédrale de Coventry, Michael Tippett parallèlement à cette œuvre écrit l'opéra King Priam. Benjamin Britten ne désirait pas à l'aide de sa composition exalter les prouesses et la gloire de la victorieuse armée Britannique, bien au contraire, il y démontre son rejet pour la guerre en général et ses infamies. [...]


[...] * Les Six Mouvements Le War Requiem est composé de six mouvements distincts. Nous allons les analyser ainsi que les paroles qu'ils comportent, un à un. Nous remarquons d'ailleurs que chacun de ces mouvements porte un nom latin, qui sont des références bibliques, transformant l'inconscient général en paradigme chrétien. La poésie d'Owen, intégrée au Requiem nous donne une impression de narration. Premier mouvement : Requiem Aeternam Tout d'abord, "Requiem Aeternam" signifie "Repos Eternel". Nous reconnaissons donc l'intention première de Britten qui est celle de rendre hommage aux victimes de toutes les guerres. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok