Pathologie des ouvrages en béton armé et en béton précontraint

Pathologie des ouvrages en béton armé et en béton précontraint

Résumé du document

Généralités : - La réparation d'un ouvrage à un cout non négligeable. - Il faut que l'on puisse justifier l'utilité d'engager de l'argent pour réparer un ouvrage. - Les réparations ne sont justifiées que pour des ouvrage de grande importance. - Exemple: les ponts

Sommaire

I. Pathologie des ponts en béton armé
A. Ponts à poutres sous chaussée
B. Pont dalle
C. Portique, pont cadre
D. Piles
E. Culées
F. Buses
II. Pathologie des ponts en béton précontraint
A. Ponts à poutres à fils adhérents
B. Ponts à poutres précontraintes par post tension

Informations sur le cours

FATIMA
  • Nombre de pages : 77 pages
  • Publié le : 08/10/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 08/10/2019
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .ppt

Extraits

[...] Exemple « les ponts » INDICATION Principe des couleurs de fissures indiquées dans les illustrations selon leur degré de gravité : Vert : très peu graves Violet ou marron : peu graves Bleu : assez graves Rouge : graves, voire très graves PATHOLOGIE DES PONTS EN BÉTON ARMÉ PATHOLOGIE DES PONTS EN BA Ponts à poutres sous chaussée Pont dalle Portique, pont cadre Piles Culées Buses PONTS À POUTRES Flèche longitudinale vers le bas en travée Mouvement d'un ou de plusieurs appuis Rupture de profil longitudinal au droit d'un ou plusieurs appuis Tassement de l'étaiement Détérioration des appareils d'appui Type III : Fissures de flexion (normales jusqu'à 0,3 mm, et pathologiques au delà de 0,6 mm) Type IV : Fissures d'effort tranchant (Acceptables jusqu'à 0,3 mm, et pathologiques au delà ou avec rejet) Photos réelles Type I : Fissures de retrait n'existant que dans le talon (fines et réparties ) Type II : Fissures de retrait différentiel entre âme et talon (espacées et réparties ) Type Va : absence ou insuffisance de cadres transversaux et/ou corrosion des armatures Type VI : insuffisance de couture des efforts de diffusion de la réaction d'appui Type VII : poussée au vide au niveau des ancrages des armatures principales Type Vb : insuffisance de couture des débords du talon sur l'âme Type VIII : insuffisance d'enrobage des armatures verticales, et corrosion des aciers Type IX : Insuffisance d'enrobage des armatures longitudinales d'angle, et corrosion Type XIa : Flexion transversale du hourdis ou retrait gêné du hourdis coulé en 2ème phase Type XIb : Insuffisance d'armatures transversales de couture et/ou retrait gêné Type XII : Corrosion des aciers  Délamination, feuilletage . [...]


[...] (dans le cas de dalle élégie) Type VII : retrait gêné du béton coulé en deuxième phase Type V : se rencontrent sur les ponts larges : insuffisance de résistance transversale gradient thermique Fissures de type VI: Retrait gêné du béton Type VIII : insuffisance de résistance à la flexion longitudinale et/ou tassement d'un ou de plusieurs appuis adjacents Type IX : tassement de la pile Fissures transversales Type X ( situées près des piles si peu nombreuses et localisées : flexion transversale due à la détérioration des appareils d'appui si plus nombreuses et réparties : retrait du béton gêné par les coffrages Fissures longitudinales Insuffisance de résistance en flexion des angles de la dalle Insuffisance de résistance à la flexion Fissures d'angle: (dans le cas des ponts biais situées dans les angles aigues) Fissures diagonales: (dans le cas des ponts biais et larges) si réparties et prenant naissance à la racine de l'encorbellement : retrait gêné si situées au centre et prenant naissance au bord libre : flexion longitudinale de la dalle Problème de diffusion de la réaction d'appui, insuffisance de frettes Fissuration des encorbellements Eclatement des arêtes de la dalle sur appui PORTIQUE, PONT CADRE Type I : retrait différentiel du piédroit par rapport à la semelle (jusqu'à 0,2 mm ) Type II : Tassement de la zone centrale du piédroit (souvent unique et haute ) Type III : flexion excessive du piédroit (accentuée par absence de drainage ) Fissures des piédroits Type IV : (unique et situé à l'angle inférieur du gousset retrait différentiel entre piédroit et traverse et/ou flexion excessive Type V : tassement des têtes de l'ouvrage (prolonge la fissure de la traverse ) Fissures des piédroits Type I : flexion longitudinale de la traverse Type II : (souvent près des bords) flexion transversale excessive de la traverse Type III : retrait gêné du béton au dessus de la reprise de bétonnage du gousset Type I : retrait gêné du mur coulé sur la semelle (jusqu'à 0,2 mm ) Type II : efforts de flexion excessif dans le plan du mur dus à un tassement différentiel du sol Type III : efforts de flexion excessif (apparaissant dans le cas où le mur est appuyé en tête) Fissures des murs en aile Déversement Basculement Ravinement ou tassement du talus le long du mur PILES PILES MURS Type I : Insuffisance de frettes Type II : Retrait hydraulique ou thermique Type III : Insuffisance des armatures de chaînage du mur en tête Type IV : Insuffisance des armatures de chaînage et/ou efforts horizontaux trop importants (surtout pour les piles-culées ) Type V : Retrait gêné ou tassement du sol lié à une insuffisance de la semelle Type VI : Reprise de bétonnage ou flexion excessive dans la pile. [...]


[...] Type XIII : retrait gêné de l'encorbellement coulé postérieurement à la poutre Type XIV : flexion longitudinale de l'encorbellement Type XV : oxydation des ancrages d'un équipement (Examiner la fixation) Type XVI : fissures de flexion de l'entretoise, Type XVII : éclatement du béton et corrosion des aciers de l'entretoise Type XVIII : Fissures de flexion longitudinale sur appui intermediaries Insuffisance de résistance à la flexion si > 0,6 mm Mauvaise disposition constructive avec groupement des armatures au droit des poutres Choc de véhicules Corrosion des aciers PONT DALLE Type I : Fissures de flexion longitudinale de la dalle (anormales si > 0,3 mm avec espacement de 10 cm ) Type II : Retrait longitudinal du béton gêné par les coffrages Type III : Fissure de reprise de bétonnage, surtout dans le cas de travées continues Type IV : se rencontrent sur les ponts larges : retrait gêné insuffisance de résistance transversale () tassement de l'étaiement Type VI : se rencontrent sur les ponts larges : retrait gêné du béton sur les coffrages suivent les conduits d'élégissement . [...]


[...] Il faut que l'on puisse justifier l'utilité d'engager de l'argent pour réparer un ouvrage. [...]


[...] Les réparations ne sont justifiée que pour des ouvrage de grande importance. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok