Le résumé de mémoire : méthode et exemple de résumé

Le résumé, également appelé abstract, est la partie du document que l'examinateur est le plus susceptible de lire. En effet, lorsque les candidats atteignent la dernière étape de la rédaction, ils se précipitent souvent pour écrire le résumé négligeant ce dernier. Malheureusement, l'écriture de cette petite partie (environ 350 mots) ne reçoit pas suffisamment d'attention.

Le résumé de mémoire

Credit Photo : Freepik marymarkevich

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

Sachez que tout cela peut être fait avant la date limite de présentation.

Voyons une méthode, peu courante, mais qui fait ses preuves.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la méthode DLACHAIT, cette méthode utilisée principalement pour la dissertation juridique peut nous être très utile dans notre cas pour écrire un résumé de mémoire.

Avant de procéder à un exemple de résumé de mémoire, définissons brièvement la méthode DLACHAIT.

Cette méthode a été créée par une professeur de droit de la Sorbonne, Marie Anne Cohendet.

D=Définir : définir le sujet brièvement.
L=Limites : cette partie est mentale et permet d'exclure les choses qui sont hors contexte.
A=Accroche : première phrase que le lecteur va lire, généralement une situation ou un fait d'actualité.
C=Analyse comparative : comparer le sujet dans les autres pays ou par rapport à l'histoire (si possible).
H=Historique : analyser et comparer au niveau historique (si possible).
A=Annonce : annoncer le plan qui est généralement la suite, évident.
I=Intérêt du sujet : pourquoi ce sujet peut-il nous intéresser ? Qu'avez-vous découvert qui mérite notre attention ?
T=Aspect théorique : montrer les résultats obtenus, convaincre le lecteur avec des faits théoriques.

Il nous faut mettre de l'ordre dans cette méthode. DLACHAIT n'est qu'un moyen mnémotechnique. Sur votre feuille la méthode doit apparaître comme cela : ADLHCITA

En effet, on commence par la phrase d'accroche et on finit par l'annonce de plan.

Exemple de résumé pour un mémoire

Accroche

“Si tu n'as pas d'empathie et de relations personnelles effectives, peu importe que tu sois intelligent, tu n'iras pas bien loin.” Citation de Daniel Goleman.

Définition

Daniel Goleman, un psychologue américain, a pu analyser ce qui « distingue les grands leaders des bons leaders ». Ce n'est pas le quotient intellectuel (QI) ou les compétences techniques, c'est l'intelligence émotionnelle (IE) : un groupe de cinq compétences qui permettent aux meilleurs leaders de maximiser leurs propres performances et celles de leurs partisans.

Intérêt du sujet

Il est intéressant de voir que la compréhension de l'intelligence émotionnelle est particulièrement importante à la lumière des changements dans les structures organisationnelles. En effet, le management implique souvent de réinventer le travail. Des leaders forts créent leur rôle dans une organisation ou dans le système mondial.

Analyse historique historique et comparative

Chaque pays dispose de son type de management et nous constatons que des pays comme la France n'incorporent pas du tout la théorie du Docteur Daniel Goleman. Cependant, dans certains pays scandinaves ou le management est ancré sur la personne, nous aurons l'occasion de voir que cette théorie est appliquée inconsciemment grâce à leur histoire culturelle et traditionnelle. 

Aspect théorique

Les études effectuées dans ce mémoire vont nous montrer des compétences qui ont montré des résultats impressionnants dans le management au sein d'une entreprise. Les résultats obtenus ont été effectués sur 5 compétences de l'IE et sont les suivants :

Conscience de soi : la capacité de reconnaître et de comprendre vos propres humeurs, sentiments et pulsions, ainsi que les effets sur les autres.
Autorégulation : la capacité de changer vos humeurs. Cela signifie apprendre à se remonter le moral et à gérer efficacement la colère.
Motivation : une passion à travailler pour des raisons autres que l'argent ou le statut. Poursuivre les objectifs avec énergie et persévérance. Avoir de l'optimisme même face à l'échec.
Empathie : capacité à comprendre la composition sociale des autres. Traiter les gens en fonction de leurs réactions émotionnelles.
Compétences sociales : maîtrise de la gestion et du maintien des relations et de la création de réseaux.

Annonce de plan

Nous allons approfondir en découvrant en détail ces 5 compétences de l'intelligence émotionnelle qui vont permettre d'apprendre davantage sur l'optimisation du management en entreprise.


N'hésitez pas à faire appel à nos services de rédaction de mémoires !