Comment prendre ses cours à la fac ?

En sortant du lycée, l'étudiant peut se retrouver un peu perdu lors des cours magistraux. Cela s'explique tout d'abord par le fait que ces derniers sont de durée plus longue que les cours suivis lors du cursus scolaire. De plus, très souvent les professeurs d'université vont plus vite dans la récitation ou dans la lecture de leurs cours, ce qui laisse moins de temps à l'étudiant pour noter. Il ne faut donc pas se décourager et trouver la méthode la plus adaptée et qui convient le mieux à chacun afin de bien prendre ses cours à la fac. Voici un petit guide pratique avec quelques conseils à appliquer afin de réussir au mieux cela.

Comment prendre ses cours à la fac ?

Credit Photo : Unsplash Tim Gouw

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

En effet, un étudiant qui suit un cours attentivement le retient plus facilement qu’un étudiant dissipé pendant le cours et qui se contente de noter sans être réellement concentré sur ce qui est en train d’être dit par le professeur. En sortant d’un cours, l’étudiant doit être capable de nommer les grands points abordés durant l’heure précédente. Cela lui facilitera d’ailleurs le travail lorsqu’il faudra mémoriser ce cours en vue d’examens par exemple. Ainsi, de sorte à gagner du temps lors des révisions, voilà quelques conseils :

- Être volontairement concentré.
- Prendre des notes.
- Relire les cours.


I. Être volontairement concentré

Tout d’abord, afin d’optimiser sa prise de note et afin de retenir au mieux un maximum d’informations durant le cours, l’étudiant doit se concentrer. Il s’agit d’un acte de volonté, qui nécessite donc un certain effort : l’étudiant doit faire l’effort de « rentrer » dans le cours. Cet effort est donc nécessaire au début du cours, mais, une fois le processus enclenché et l’intérêt captivé, cela deviendra naturel et ne nécessitera plus d’acte volontaire.

En effet, le fait d’être attentif changera totalement la compréhension qu’aura l’étudiant du cours qui est en train de lui être lu ou dicté. Cette phase comporte, en plus de la concentration, le fait d’arriver un peu en avance afin de se préparer à suivre ce cours, notamment en se plaçant à proximité du professeur (ou du moins de sorte à bien entendre et à bien voir afin de suivre au mieux le cours).

Enfin, la concentration passe notamment par le fait d’éteindre son téléphone ou du moins de le couper et de se déconnecter des réseaux sociaux.

II. Prendre des notes

Une fois que le cours commence, l’étudiant est amené à prendre des notes. Ici, il ne s’agit pas de recopier sans comprendre le cours qui nous est enseigné : il est en effet question de se concentrer et de commencer à mémoriser le cours.

Il est évident qu’il n’est pas utile de tout noter, mais ici, tout dépend de l’étudiant et de sa manière de travailler. En effet, certains étudiants préféreront faire une prise de note relativement succincte (attention tout de même à bien noter tous les éléments importants du cours) alors que d’autres, à l’inverse, se rassureront en écrivant tout ce qui leur est énoncé. Dans ce dernier cas, un travail le soir même sur le cours étudié dans la journée paraît très important, voire indispensable, afin de se re-mémoriser l’entièreté des notions abordées.

Pour certains étudiants ayant une mémoire auditive, il peut être conseillé d’enregistrer le cours de manière audio. Cependant, il faut veiller à ce que les différents intervenants, professeurs soient d’accord avec cette méthode.

Enfin, pour s’assurer une meilleure compréhension, il peut être conseillé à l’étudiant de noter les questions qui lui viennent en tête lors d’un cours, que ce soit pour éclaircir un point du cours ou même pour approfondir. Dans ce cas, deux choix s’offrent à vous : il est possible, selon l’intervenant ou le professeur que vous avez face à vous et selon les circonstances (est-ce qu’il vous demande d’intervenir ?) de lui poser directement la question, à la fin du cours magistral par exemple. Dans le cas contraire, la question pourra être posée en TD (travaux dirigés). Cette dernière possibilité semble être la plus adaptée en ce que les TD sont en plus petits groupes et permettent justement aux étudiants d’intervenir plus facilement.

III. Relire le cours

Enfin, le troisième et dernier point important est le fait de relire son cours assez rapidement. Effectivement, plus l’étudiant laissera passer du temps avant de relire ses notes, plus le travail de mémorisation sera complexe. En revanche, s’il se contente de relire (dans l’idéal) son cours le jour même, il aura des souvenirs de ce qu’il a étudié et cela facilitera grandement la mémorisation et permettra un gain de temps.