Comment faire une introduction de dissertation de Philosophie ? Exemple

La dissertation de philosophie a pour objectif de discuter un sujet précis ou une idée en utilisant un type de plan précis. Il s'agit essentiellement de sujets propres à l'être humain et à ses spécificités, comme l'amour, la morale ou encore l'éthique.
Dans une dissertation, on retrouve plusieurs parties, dont l'introduction, qui fait partie des incontournables de ce type de devoirs.

Comment faire une introduction de dissertation de Philosophie ?

Credit Photo : Pixabay

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

 

L'introduction : objectifs

Une introduction permet dans un premier temps d'aborder le sujet ou l'idée en question, en analysant et en retranscrivant le contexte. Il permet aux lecteurs de comprendre le sujet et comme son nom l'indique d'introduire le reste du devoir. Elle est essentielle et fait partie à ce titre de la dissertation elle-même, tout comme la conclusion. Elle permet par ailleurs d'intéresser le lecteur, de lui donner envie de lire la suite du développement et de se faire une idée de ce dont il est question.

La méthodologie

La première étape de l'introduction est de trouver une phrase d'accroche pertinente, quelque chose qui attire favorablement l'attention du lecteur. La phrase d'accroche permet d'amener l'énoncé du sujet, cela peut être une citation de roman, un fait historique, ou encore un proverbe. Attention toutefois à la longueur de l'accroche, qui ne doit généralement pas dépasser deux ou trois lignes.

Cela permet d'amener la deuxième étape de l'introduction, qui est l'énoncé du sujet. En philosophie, il est en effet la coutume d'énoncer le sujet complet dans l'introduction, ce qui est également une manière de cadrer le lecteur sur le contexte et le plan à venir. Cela permet une meilleure compréhension du sujet dans son ensemble, pour le lecteur et/ ou le correcteur.

Il s'agit ensuite de reformuler ce sujet, pour en faciliter la compréhension. En effet, certains sujets peuvent contenir des termes complexes, d'où la nécessité de cette reformulation, qui convaincra le correcteur que le sujet a été bien compris. Il s'agit ici d'expliquer le sens des mots contenus dans le sujet, et si possible leur octroyer une définition ; définition qui pourra servir de tremplin à la formulation de la problématique, qui est la prochaine étape, ainsi qu'à l'annonce du plan.

La problématique est ensuite formulée. La reformulation du sujet doit faire naître une série d'interrogations, que le candidat aura tout d'abord pris soin de noter sur un brouillon. Le sujet doit soulever une problématique, qui est souvent retranscrite sous forme de question.

Exemple de problématique : la philosophie peut-elle être considérée comme une façon de comprendre son existence et d'accepter la mort ?

Ici, nous voyons bien que la seule réponse à la question ne peut être oui ou non, il y a une nécessité d'argumenter et d'expliquer, ce qui amène ensuite à l'annonce du plan.

L'annonce du plan est par conséquent la dernière étape. Elle est fondamentale, car elle permet de mettre en avant toutes les étapes du devoir, les principales parties, et ce dont chacune va parler. L'annonce du plan doit être rapide et clairement définie, toujours dans une optique de faciliter la lecture du correcteur et la compréhension globale de la dissertation.

Conclusion

Il ne faut pas oublier que toutes ces étapes ont certes pour objectif de convaincre les correcteurs, mais doivent également permettre à un néophyte en philosophie de se retrouver et de pouvoir garder le fil de l'argumentation. L'introduction revêt ainsi une importance particulière, car si elle est mal réalisée, cela peut porter préjudice à l'ensemble du devoir.

Si elle comprend des termes trop compliqués, le lecteur pourrait ne pas avoir envie de lire la suite, raison pour laquelle une introduction doit à la fois montrer de la dynamique, de l'imagination et une rigueur sans failles.

 

Exemple

Pour un sujet du type : le travail ne doit-il être perçu que comme une obligation ?

Phrase d'accroche : Le travail est dans notre société souvent perçu comme une contrainte, et y est souvent associée la notion de souffrance, cette dimension négative est présente dans la grande majorité des pays.

Pour Blaise Pascal, le travail est une activité qui permet pourtant de masquer et de combattre les problèmes existentiels des êtres humains.

Énoncé du sujet : Par conséquent, le travail ne doit-il être perçu que comme une contrainte ?

Reformulation du sujet : Il s'agit de se demander si le travail pourrait également être perçu comme le dit Blaise Pascal, comme un moyen de lutter contre ses problèmes ou si effectivement, il n'est qu'une contrainte destinée à survivre dans notre société de consommation.

Problématique : En quoi le travail est-il une forme de contrainte et à la fois une forme d'épanouissement dans la vie des Hommes ?

Annonce du plan : sous la forme thèse/ antithèse/ synthèse.


N'hésitez pas à faire appel à notre service de rédaction de dissertations !