La laïcité est-elle indispensable à un bon fonctionnement démocratique dans le monde actuel ? - Dissertation

« Revenons à la laïcité : c'est la seule solution pour qu'il puisse y avoir la paix entre les gens venant de différents horizons. » est une citation de l'écrivaine Elizabeth Batinder. La laïcité peut être définie comme étant, en France, un principe de séparation de la société civile et de la société religieuse.

Dissertation sur la laïcité

Credit Photo : MI/DICOM/J.GROISARD

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

En effet, dans le monde du XXe siècle, la laïcité est souvent au centre de conflits et de débats internationaux. Seulement, la laïcité est-elle indispensable à un bon fonctionnement démocratique dans le monde actuel ? Nous verrons dans un premier temps que la laïcité n'est pas indispensable au bon fonctionnement démocratique du monde actuel. Une seconde partie viendra quant à elle affirmer que la laïcité est nécessaire.


I. La laïcité n'est pas indispensable au bon fonctionnement démocratique du monde actuel
II. La laïcité est nécessaire pour permettre un bon fonctionnement démocratique dans le monde actuel


I. La laïcité n'est pas indispensable au bon fonctionnement démocratique du monde actuel

Nous allons dans cette première aborder le fait que la laïcité ne semble pas nécessaire au bon fonctionnement démocratique du monde actuel.


Nous pouvons tout d'abord définir ce qu'est un système démocratique. En effet, il s'agit d'un pays, d'un état, où le pouvoir appartient au peuple, à la population dans sa globalité. Ainsi, les grandes décisions telles que le choix d'un président pour la démocratie se font par le biais d'élections votées à bulletins secrets. Des référendums peuvent également voir le jour : il s'agit de questions posées par l'État au peuple, afin de se faire une idée des envies de la majorité.

Nous pouvons dans un premier temps citer un discours fait par le Président de la République française Emmanuel Macron, le 9 avril 2018 à Paris. Ainsi, dans un court extrait, celui-ci s'exprime : « Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l'Eglise et l'Etat s'est abîmé et qu'il importe, à vous comme à moi, de le réparer. » Il est ici question de conserver l'apparence des religions au sein de la société actuelle. Effectivement, mettre en avant une ou plusieurs religions n'est pas censé impacter une décision ou faire pencher vers une solution plutôt qu'une autre. Monsieur le Président de la République française Emmanuel Macron va même au-delà de ces propos : il souhaite restaurer, « réparer » dit-il, les liens abîmés et fragilisés entre l'Eglise et l'État français.

L'article 10 des Droits de l'Homme de 1789 va dans la continuité de cette même idée, mentionnant le fait que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public ». Ainsi, chacun doit se voir libre d'afficher ou non ses croyances, d'en parler librement, et de croire en ce qu'il souhaite. Ces différences de religions, au même titre que les différences entre deux individus, ne doivent pas entraver le bon fonctionnement de la société. Effectivement, le monde est aujourd'hui dirigé par différents pays, aux différentes coutumes et aux différentes personnes à leurs têtes. Il est donc indispensable, pour avancer tous ensemble, d'accepter les autres tels qu'ils sont, avec leurs coutumes, et leurs religions.

Finalement, nous pouvons dire que la laïcité n'est pas nécessaire au bon fonctionnement démocratique du monde actuel. Effectivement, nous venons dans cette première partie de démontrer grâce à un discours de Monsieur le Président de la République française Emmanuel Macron et grâce à l'article 10 des Droits de l'Homme de 1789 que chacun doit pouvoir se sentir libre d'afficher ses croyances. Les humains, de quelques horizons qu'ils soient, doivent pouvoir s'entendre et se comprendre au-delà des religions. Dans le cas du pays qu'est la France, certaines figures politiques emblématiques souhaitent même aller au-delà en restaurant ce lien à l'heure actuelle fragilisé.


II. La laïcité est nécessaire pour permettre un bon fonctionnement démocratique dans le monde actuel

Nous allons, dans une seconde partie, mettre en lumière le fait qu'il est indispensable que la laïcité soit présente pour permettre un bon fonctionnement démocratique dans le monde actuel.


Nous pouvons premièrement prendre appui sur le Premier Article de la Constitution française. Ainsi, il est indiqué que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances ». L'État français se veut transparent vis-à-vis de la religion. Ainsi, toutes les religions qui sont présentes sur son sol se verront traiter avec le même respect, dans l'égalité des chances et dans l'égalité face à la justice. Une croyance et une religion ne doivent effectivement pas entrer en compte dans quelque décision que ce soit. Il s'agit ici de choix personnels, qui ne regardent que la personne concernée. L'État, démocratique, ne doit pas intervenir dans ce domaine et doit rester d'une transparence absolue. Effectivement, privilégier une religion à une autre, ou en pointer une du doigt, reviendrait tout bonnement à aller à l'encontre des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

Ensuite, l'absence de laïcité irait à l'encontre de l'emblème français, « Liberté, Égalité, Fraternité ». En effet, « Liberté ». Tout citoyen français, de n'importe quelle origine, et possédant n'importe quelle histoire ou passé, doit être égal devant l'État français à son voisin. Il doit ainsi pouvoir jouir des mêmes droits, des mêmes devoirs, et être traité avec respect. En outre, « Égalité ». Tous les Français sont égaux de droits et de devoirs. Ils doivent pouvoir tous jouir de chances égales dans toutes les situations, qu'il s'agisse d'emploi, de justice, de gains. De plus, « Fraternité ». Tous les Français sont ainsi frères : frères de droits qu'ils ont égaux, frères de chances qui leur sont égales, frères. La France et les Français sont très attachés à leur emblème national, et à l'égalité dans tous les domaines. Ainsi, dans n'importe quelle situation, la laïcité garantit à tout un chacun les mêmes chances.



Pour conclure, nous pouvons dire que deux points de vue principaux existent : la laïcité n'est pas nécessaire ou elle l'est.

Nous avons dans un premier temps démontré que la laïcité n'est pas nécessaire. Effectivement, toutes les croyances et toutes les religions, coutumes et habitudes sont dans la capacité de cohabiter sur une même planète Terre. Ces différences n'ont pour autant pas d'influences sur les décisions démocratiques prises au niveau mondial.

Seulement, accepter et respecter les religions au même niveau les unes que les autres est primordial. Effectivement, chacun doit pouvoir avoir le droit de s'exprimer librement : qu'il s'agisse de la parole ou de ses croyances religieuses. Pour cela, une parfaite transparence de l'État est nécessaire. Il doit se porter garant de l'égalité des chances entre tous les citoyens face à des offres d'emploi, ou bien des gains, ou encore face à la justice.

Il est, pour toutes ces raisons, nécessaire que la laïcité règne au sein d'une démocratie afin de permettre son bon fonctionnement au coeur du monde actuel.